Renseignements sur la randonnée

Il faut savoir que ce genre de randonnée nécessite beaucoup de préparation.

  • J’ai premièrement acheté le livre Cape Scott And The North Coast Trail: Hiking Vancouver Island’s Wildest Coast publié le 7 Mars, 2015 par Maria Bremner et la Carte The North Coast Trail & North Island Kayak Route sur le site MEC.CA

Le livre nous fait découvrir les secrets du nord de l’île de Vancouver avec un maximum de détails sur le Parc Provincial Cape Scott et la North Coast Trail. On y retrouve des cartes, de magnifiques photos et une mine d’informations sur la biologie, l’histoire humaine et la géographie particulière de la place. Ce guide de 265 pages convient aux touristes et aux grands aventuriers qui veulent en apprendre d’avantage sur la culture et la faune de la région.

  • J’ai ensuite fait une liste d’équipement pour moi et Clayton mon partenaire de voyage. Exemple Liste d’équipement : checklist

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

  • Suite aux nombreuses informations recuillis, nous avons décidé de faire le sentier en 8 jours (peut se faire entre 5-8 jours). Cela nous permettra de mieux profiter de la région et ainsi prendre notre temps (et de reposer mes pauvres genoux). Nous avons aussi décidé de commencer le sentier d’Est (Shushartie Bay Trailhead) en Ouest (Cape Scott Trailhead) pour différentes raisons…

1- Nous voulons garder le meilleur pour la fin. Le sentier au complet est magnifique mais les plages les plus spectaculaires sont situées à l’extrémité ouest (la cerise sur le sunday).

2- Cela nous permettra aussi d’avoir plus de posibilités de randonnées en une journée soit en faisant le sentier menant au phare cape Scott et l’autre sentier menant à San Joseph Bay.

Bref, nous serons donc plus en mesure de prévoir combien de temps nous avons à la fin pour profiter des plages et de la région. De plus, si quelque chose devait mal se passer pendant notre voyage, la randonnée partant de l’Est nous permettrait de sauter la section Cape Scott pour nous diriger directement vers San Joseph Bay. Faire la randonnée d’Ouest en Est serait plus difficile à gérer car il faudra avoir une très bonne idée de la durée de la randonnée pour éviter de manquer le bateau-taxi de Shushartie Bay. Sans compter que le camping (Shushartie Bay) n’a pas de source d’eau.

Ce qu’il faut savoir de Cape Scott Provincial Park et de la North Coast Trail

Le parc provincial Cape Scott est une région magnifique qui est située à l’extrémité nord-ouest de l’île de Vancouver, à 563 kilomètres de Victoria la Capitale de la Colombie-Britanique. Établi en 1973 et nommé d’après le site d’un phare qui a guidé les marins depuis 1960, Cape Scott est caractérisé de belles vues panoramiques sur l’océan et de 30 kilomètres de plages isolées.

Le parc s’étend de la baie Shushartie à l’est, le Cap Scott à l’ouest et au sud, la baie San Josef. L’endroit recèle de nombreux promontoires rocheux, des marais salés et des plages de sable blanc. La plus impressionnante de ces plages est Nels Bight qui s’étend sur plus de 2 400 mètres de long et 210 mètres de large à marée basse. C’est disons, l’une des destinations de camping les plus populaires du parc.

Les visiteurs peuvent donc choisir entre une excursion d’une journée ou plus pour explorer les plages de sable, les forêts tropicales et les tourbières. Le parc est ouvert à l’année longue mais la meilleure saison pour visiter l’endroit est généralement entre Juillet et Aout alors que les températures sont plus clémentes (moins de pluie et températures plus chaudes). Il est aussi bien important de se renseigner sur La Température ou La Charte des Marées Cape Scott. La connaissance des marées est essentielle pour tout visiteur qui envisage de voyager dans la zone côtière. Lorsque l’ont prévoit marcher le long des routes de la plage, il faut constamment surveiller les flotteurs suspendus et les bouées indiquant l’accès aux sentiers. Il ne faut tout simplement pas traverser les zones côtières non désignées à marée haute ou lorsque les marées sont hautes. Cela va être fort bien intéressant !

La distance totale de la randonnée est d’environ 59,5 km. Le temps de marche est d’environs 5 jours ; Cependant, il est plus souvent complété entre 6 à 8 jours. Le temps de marche est estimé pour le randonneur moyen ayant une bonne condition physique et marchant dans des conditions météorologiques optimales. L’itinéraire est très difficile et n’est pas recommandé pour les randonneurs inexpérimentés. De nombreuses sections obligent les randonneurs à grimper au-dessus ou le long des arbres, à traverser des marais de boue profond et à utiliser des cordes fixes pour grimper et franchir des sections abruptes. Ce sentier n’est d’ailleurs pas recommandé pour ceux qui ont peur des hauteurs. Certaines promenades sont glissantes… Bref, il faut s’attendre à des conditions pluvieuses et boueuses !

Malheureusement, le sentier n’est pas recommandé pour les chiens. Ces sections ne sont pas adaptées aux animaux domestiques. Le sentier est situé dans une zone sauvage avec un minimum de fournitures ou d’équipement. Il n’est pas régulièrement patrouillé, donc les randonneurs devraient être complètement autonomes.

Il est fortement recommandé que les randonneurs transportent un téléphone satellite ou une radio VHF en cas d’urgence. Les téléphones cellulaires ne fonctionnent pas dans le parc. Je suis encore en réflexion à se sujet…

L’eau peut être trouvée le long du sentier et près des zones de camping. Pendant les périodes sèches (Août/Septembre), il faut s’assurer de remplir les bouteilles d’eau aussi souvent que possible. L’eau du parc doit être filtrée, bouillie ou traitée avant de la boire.

Le sentier offre aux visiteurs un aperçu des écosystèmes sauvages de la côte ouest. Le sentier accidenté traverse des forêts d’épinettes de Sitka et de cèdres, des tourbières, des zones riveraines, des plages de sable, de gravier et de galet ainsi que de lacs. Le parc abrite des aigles à tête blanche, des ours noirs, des couguars, des loups, des loutres de rivière et de mer, des visons et un éventail de mammifères marins. Les visites et les rencontres sont fréquentes dans le parc, il faut donc prendre des précautions. Pour éviter les conflits avec les animaux sauvages, il faut ranger les aliments dans les caches de nourriture fournies sur les sites de camping.

Le parc provincial Cape Scott est riche en histoire des Premières Nations. De nombreux signes de leur présence historique sont évidents dans le parc. J’ai très hate de voir ses vestiges.

Le Transport pour l’île de Vancouver

Il y a nombreuses possibilités de se rendre au Parc. Premièrement, il faut prendre un vol jusqu’à l’aéroport Vancouver, De l’aéroport, il y a plusieurs possibilités qui s’offrent à vous mais prévoyer votre temps et votre budget.

1- Avion – prendre un Vol direct Vancouver ⇒ Port Hardy (200$+), 3 vols par jour. Cette option est parfaite si vous manquez de temps et que vous désirez visiter que la partie Nord de l’île de Vancouver. Le vol dure moins de 2 heures et vous pouvez du haut des airs profiter d’une vue magnifique du Pacifique et des Montagnes.

2- Voiture – Louer un véhicule à l’aéroport ou dans ses environs et se rendre à Tsawwassen Ferry (sud) ou Horseshoe Bay (nord). Cela prends environs 30-40 minutes pour s’y rendre en voiture si vous n’avez pas de traffic. Ceux-ci se rendent directement à Nanaimo. Il faut vérifier les heures de départ des bateaux (Tsawwassen-Duke Point) (Horseshoe Bay-Departure Bay) et s’attendre à deux heures de traversier. De Nanaimo, il faut conduire 385km vers le nord en direction de Port-Hardy. Il faut aussi payer les frais associés pour le transport. Cette option est bonne si vous avez plus de temps devant vous mais risque de coûter plus cher que le vol direct (bateau 90$ un aller + $ gaz + $ location d’auto + $ autres dépenses + le temps)

2- À pied – Prendre un shuttle qui nous amène à Tsawwassen Ferry (Voir toute les informations ici) ou un taxi (plus coûteux). De là, prenez le traversier qui se rends à Nanaimo. Il faut vérifier les heures de départ des bateaux (Tsawwassen-Duke Point) et s’attendre à deux heures de traversier. Les frais sont moindre pour le traversier (environs 20$). De Nanaimo, il faut louer un véhicule et conduire 385km vers le nord en direction de Port-Hardy. Cette option est aussi bonne si vous avez plus de temps devant vous mais risque de coûter aussi cher que le vol direct. J’ai déjà pour ma part utiliser les services de Shuttle du Ferry à l’aéroport et je dois vous dire que cela est relativement facile à faire.

Bref, j’imagine que vous avez déjà deviné mais dans notre cas, nous avons pris l’avion en direction de Vancouver et un autre avion pour Port Hardy. Nous avons séjourné chez mon frère qui habite Port McNeill. Nous avons sauvé du temps et de l’argent bien entendu. Alors de Port Hardy prévoyez vous un endroit pour y rester.

Transport pour le Parc Cape Scott

Selon votre Départ, il vous faudra avoir deux moyens de transport.

  • De Port Hardy, si vous décidez de partir votre randonnée à Shushartie Bay Trailhead. Il vous faudra reserver et prendre un Bateau-Taxi. Exploité par la North Coast Trail Shuttle, le Sea Legend 1 est un navire de 32 pieds pouvant accueillir 12 passagers. La cabine est chauffée et le trajet, d’environ 1 heure, nous offre nombreuses possibilités pour observer la faune et la beauté des lieux. Le propriétaire / exploitant, George, nous raconte de belles histoires de la région. Le départ se fait de la marina de Quaterdeck à 8h00. Vous pouvez réserver votre place sur le site http://www.capescottwatertaxi.ca ou téléphoner au 1-250-949-6541. Les frais sont de 90$ par personne.
  • De Port Hardy, si vous décidez de partir par l’entrée principale du Parc et que vous aviez votre propre véhicule, il faut emprunter Holberg Rd, tourner à gauche sur NE 60 Rd pour se rendre au village de Holberg et finalement, prendre une route de bucheron sur San Josef Main/San Joseph Rd. * N’oubliez pas de passer voir le Shoe Tree * Conduire à Cape Scott nécessite environ 60 km de route en gravier. Ces routes sont bien entretenues mais il est courant de rencontrer des camions forestiers. Conduisez prudemment et gardez vos phares allumés en tout temps. Assurez-vous que vous avez un pneu de secours.
  • Si vous êtes à pied, il vous faudra prendre un Shuttle pour l’entrée du Parc Cape Scott qui vous amène directement au sud du parc. Le Shuttle Van, une Camionnette GMC de 10 passagers, vous embarque de Port Hardy à 11h et ramasse ceux qui terminent le sentier entre 13h et 14h, pour les ramener à leur véhicule à Port Hardy vers 15h30.

Dans notre cas, nous avons réserver le Bateau-Taxi car nous avons opté Shushartie Bay Trailhead comme départ. Nous avons réservé 2 places le 11 Mai. Soyez avertis que si vous êtes moins de 4, il vous faudra player le double (dans notre cas) sauf si des gens se joignent à nous…
Pour le retour, mon frère viendra nous chercher en voiture.

Payer les frais de camping et permis

Les frais de camping dans l’arrière-pays sont perçus à Cape Scott du 1er Mai au 15 Septembre. Les frais sont de 10 $ par personne / par nuit. Les frais vont directement à l’entretien des pistes et du parc. Des enveloppes d’auto-inscription sont fournies au deux principaux points de départ. Il faut s’assurer d’apporter le montant exact pour le séjour et déposez l’enveloppe fournie dans la voûte rouge.

Si jamais vous voyagez par le Shuttle ou le bateau-taxi, on peut facilement payer les frais au bureau avant de partir ou de présenter une preuve de paiement fait en ligne. Il faut tout simplement s’assurer de porter le reçu avec nous lors de la randonnée. Certains park rangers patrouillent le parc et les aires de camping. Il peuvent nous demander de fournir la preuve de paiement.

Les sites de camping devront donc être choisis avec soin pour éviter les inondations dues aux marées, la contamination des sources d’eau potable et pour minimiser les dommages à l’environnement.

Je vous laisse donc notre Itinéraire.

Jour 1 : Shushartie Bay 》Skinner Creek : 8.7km – 7 heures

Jour 2 : Skinner Creek 》 Cape Sutil Beach : 7.9km – 7 heures

Jour 3 : Cape Sutil 》 Irony Creek : 7.2km – 6 heures

Jour 4 : Irony Creek 》 Laura Creek : 12.3km – 8 heures

Jour 5 : Laura Creek 》 Nissen Bight : 7 km – 3 heures & Nissen Bight 》 Nels Bight : 5.8km – 2 heures

Jour 6 : Nels Bight 》 Cape Scott Lighouse 》Eric Lake : 29km – 11 heures

Jour 7 : Eric Lake  》 San Josef/Cape Scott Trailhead : San Josef Bay : 6km – 2 heures

Publicités