Le 19 Août 2016, ma mère, mon frère et moi avons pris une journée entière à visiter le Nord de l’Île de Vancouver. Nous avons eu l’occasion de visiter plusieurs endroits alors que l’on se dirigeait au Parc Provincial Cape Scott.

Notre premier arrêt s’est fait au « Shoe Tree ». Cet arbre est situé aux abords d’une route fait de gravier menant au village de Holberg, l’un des seul village encore habité dans le Nord-Est de l’île de Vancouver. Malgré sa grosseur, il est quand même difficile de remarquer ce grand arbre de cèdre recouvert d’une centaines de paires de chaussures, bottes et sandales. Il faut garder l’oeil ouvert en chemin pour le trouver. 

FB_IMG_1471721253386

L’histoire de cet arbre a commencé par une blague dans les années 1970. Un homme y à cloué un soulier. En 1989, un résident local a poursuivis en y ajoutant une autre chaussure. Celui-ci à alors laissé un sac de clous et un marteau rouillé, en attendant que tout passant contribuent à leur tour. La tradition se veut que les randonneurs ayant terminé le Sentier du Cap Scott ou le Sentier North Coast Trail y laisse leur bottes ou souliers usés. Bref, c’était plus qu’impressionnant d’y voir des souliers de toute sorte accrochés et eparpillé partout autour.

 

Après ses quelques minutes de plaisir à contempler l’arbre, nous avons poursuivis notre chemin en direction du Village de Holberg. Dans ses premiers jours, Holberg se se distinguait de son camp forestier flottant. Maintenant, on y compte que 200 habitants. 

Passant au travers du village pratiquement abandonné, on ne pouvait qu’y voire quelques billots de bois pourris encore planté sous l’eau. Les lieux semblaient hantés. Bref, Holberg est le dernier arrêt pour les visiteurs du monde entier désirant parcouris de nombreux kilomètres en nature, profitant ainsi de superbes vues cotières et d’expériences de nature sauvage intacte du Parc Provincial Cape Scott.

Nous n’avons pas tardé dans le village de Holberg en début de journée car notre horaire de la journée était bien chargée. Toujours en parcourant la route de gravier vers le Parc Provincial Cape Scott, nous nous sommes arrêté au Ronning’s Garden. Il est possible d’y voir une petite affiche bien cachée annoncant le chemin à prendre pour se rendre à cette attraction. La visite de l’endroit est tout à fait gratuite. Pour les amoureux de la nature et de plantes sauvages, il est très intéressant d’y jetter un petit coup d’oeil.

FB_IMG_1471721321320

Le jardin a été créé en 1910, par le colon norvégien, Bernt Ronning. Celui-ci décida de faire prospérer ce vaste jardin exotique, pendant ses années de vie, en y cultivant de nombreuses espèces d’arbres, arbustes et de fleurs collectées de partout dans le monde.

Après sa mort en 1963, le jardin de Ronning a été abandonné et s’est laissé au soin de la forêt tempérée du nord de l’île de Vancouver. Il suffit que quelques années pour que la propriété soit achetée et que les nouveaux propriétaires ont commencé à restaurer les jardins. Aujourd’hui, un petit groupe de bénévoles s’occupent de l’endroit qui recelle une collection de bambous, de rhododendrons, d’érables japonais et un certain nombre d’Araucaria du Chili (Monkey Puzzle Trees) dont le plus haut enregistré en Amérique du Nord. 

FB_IMG_1471721324084

Un heure plus tard, nous avons repris la route en direction du Parc Provincial Cape Scott. Le parc, établi en 1973, est connu pour sa forêt ancienne et ses plages de sable fin.

 

Le parc est une destination populaire pour les touristes durant l’été et le seul moyen d’y accéder en voiture est de passer par la route de gravier reliant Port Hardy et Holberg. Le reste du parc est accessible uniquement à pied, par hélicoptère ou par bateau. Il y a deux randonnées populaires. Le premier est le sentier de 16,8 km de Cape Scott à Nels Bight, qui prends de 4 à 7 heures considéré comme facile/modéré. Le deuxième sentier est la célèbre North Coast Trail, avec ses 43,1 km, ouvert depuis 2008. Ce sentier est difficile en raison du nombre de kilomètres et de quelques sections plus techniques.

FB_IMG_1471721256740

Pour notre part, nous avons opté pour le, chemin menant à la plage de San Josef Bay. Le sentier est bien aménagé est facile. Il nous a falu que 45 minutes avant d’arriver à la plage.

 

La journée était parfaite pour profiter de l’endroit. Petit dîner sur le sable avec vue de la mer, nous étions au paradis. Cet endroit m’a tellement plu que je me suis promise d’y retourner pour faire la North Coast Trail. Une promesse parmi tant d’autres…..

FB_IMG_1471721340407

Le temps filait à toute allure. Nous avons pris le chemin du retour, en fin d’après-midi, en direction de Holberg pour prendre une petite bière au Scalet Ibis Pub, le seul bar ouvert et en fonction au Nord-Est de l’île de Vancouver.

Notre dernier arrêt s’est fait au Village de Telegraph Cove. Nous avons donc repris la route de Holberg vers Port Hardy et avons repris une toute autre route vers ce village.

Telegraph Cove est une communauté d’environ 20 habitants situé à 210 km de Campbell River. L’économie de la place est basée principalement sur le tourisme en raison de son emplacement privilégié sur le détroit de Johnstone, offrant ainsi un endroit privilégié aux kayakistes et observateurs de baleines. La plupart des entreprises saisonnières de l’endroit sont ouverts de Mai à Septembre. Pour les amateurs de kayak, la Compagnie North Island Kayak loue des kayaks et offrent des excursions à partir du Telegraph Cove Marina. Pour ceux qui souhaitent voir des Grizzly, il est possible de faire des excursions avec Tide Rip Grizzley. Nombreux sont les plaisanciers qui s’installent à la Marina et qui profite de ce petit coin de paradis. 

FB_IMG_1471721343233

Nous avons mangé au restaurant The Old Saltery Pub. Le restaurant est situé sur la promenade et est en fait construit sur des pilotis. À l’intérieur, ont peut observer une gallerie d’image qui recouvre les murs de la place. Le tout raconte l’histoire de Telegraph Cove. Les employés sont fort bien sympathiques et offrent un très bon service. Le menu est varié et offre de succulents plats de fruits de mer. Je vous recommande fortement de choisir le Cove Seafood Chowder, la spécialité de la place. Le plat est en fait une soupe de crème blanche ou l’on retrouve du flétant, du saumon, des légumes et pommes de terre coupées en deux le tout servi avec un pain pita.

Le ventre plein, nous avons marché dans le village et avons contemplé le dernier coucher de soleil en famille. Cela conclu la fin des vacances 2016 dans l’Ouest Canadien. N’ayant pas encore quitté la Colombie-Britanique, j’étais déjà nostalgique et pensais à mon prochain retour dans l’Ouest…

Publicités