Jour 5 : Laura Creek à Nissen Bight (KM 36,1 à KM 43,1) + Nissen Bight to Nels Bight (KM 43,1 à KM 44,8) + (KM 0 à KM 3,8) 

La première partie du sentier en direction de Nissen Bight, de 7 km, nous transporte dans les limites du Parc Provincial de Cape Scott à la démarcation du sentier officiel North Coast Trail et de Cape Scott Trailhead.

07h00, nous étions fin prêt pour débuter notre 5e journée. De Laura Creek, on débute la section sur une belle plage avec nombreux bouts de bois abandonnés par les marées. Par chance que nous étions sur du sable, car je crois avoir eue ma dose de plages de galets. Au bout de la plage, à environ 1 km du camping, on retrouve un petit ruisseau. De là, Clayton s’est ravitaillé avant d’entreprendre la journée.

Juste après le ruisseau, on se dirige en forêt et on suit une belle piste nous menant progressivement en hauteur. Il y a un long escalier que l’on emprunte qui nous emmène plus profondément à l’intérieur des terres et plus haut dans les bois. Le sentier contourne le sommet du Cône de Nahwitti (186m) et plusieurs promontoires rocheux, à travers la boue qui nous enfonce jusqu’aux genoux. Ah oui, on avait oublié la boue … La végétation trapue et rugueuse nous rappelle la section de la baie de Shushartie, mais plusieurs passages nous permettent d’emprunter une piste plus pittoresque que celle que nous avons fait auparavant.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

C’est donc dans un environnement luxuriant que nous avons profité de cette petite journée; des lits de mousse, des champignons, des lichens, des fougères, des myrtilles, des cèdres anciens et encore. Bien que le terrain ne soit pas aussi éprouvant que ce qui se trouve au début du parcours, la boue, les racines tordues et les montées abruptes nous rappellent régulièrement que nous avons travaillé fort pour avoir enfin cette récompense.

Le terrain est humide et, parfois, assez marécageux. Plusieurs criques et ruisseaux se faufilent dans le paysage. Une fois traversé les ruisseaux, nous avons monté sur un court plateau, de 76m d’altitude, pour nous rendre Lac Laughing Loon. S’étirant sur environ 400m, le lac nous laisse un endroit de prédilection pour la réflexion ou le repos. La végétation environnante est un mélange de cèdre rabougri et de pin, de pruche, de mousse de lichen, et de roseaux. Étant donné que nous étions en début de saison, la côte environnante est marécageuse et humide. Le temps était parfait, nous avions une matinée ensoleillée et nous avons profité de l’endroit pour observer quelques canards sur le lac.

Du Lac Laughing Loon, il reste moins de 3 km ou environ 45 minutes de randonnée à parcourir. Le sentier continue vers l’ouest le long du plateau des hautes terres sur quelques centaines de mètres, suivi d’une descente progressive dans la forêt, jusqu’à l’océan. Lorsque l’on quitte le plateau, la majeure partie de la construction du sentier donne lieu à un chemin de terre. Il y a plusieurs sections boueuses, rendues plus larges par les randonneurs essayant d’éviter la boue.

Une fois rendu près de la plage de Nissen Bight, l’écosystème change radicalement. La forêt ouverte et broussailleuse devient une forêt tropicale luxuriante et épaisse, de fougères et de forêts anciennes. Il est même possible d’entendre les vagues s’écraser et de sentir l’atmosphère fraîche de l’océan. Un escalier nous laisse plus de 40 marches à descendre pour nous amener jusqu’au niveau de la mer. Juste avant d’atteindre la plage, on peut apercevoir, accrochée à un arbre, nombreuses bouées marquant le début (ou la fin) officiel de la North Coast Trail.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Avant la construction de la North Coast Trail, Nissen Bight offrait le camping le plus au nord du Parc Provincial Cape Scott. Maintenant, c’est la porte d’entrée de la North Coast Trail. De Nissen Bight, il ne suffit que de faire 15 km pour arriver au début du départ de San Josef / Cape Scott ou 5,8 km de Nel’s Bight.

Quelle que soit la destination, je crois que Nissen Bight offre à tous une magnifique place pour savourer (encore une fois) une plage fantastique. Celle-ci est pour moi, la deuxième plus belle du Parc Provincial Cape Scott. Bien que n’étant pas aussi populaire que Nel’s Bight, il y a quelque chose de séduisant dans la petite baie protégée de Nissen Bight. L’endroit offre également une vue imprenable, des couchers de soleil et bonne possibilité de se baigner dans l’océan. Le camping est possible sur le long de la plage de Nissen Bight. Par contre, on trouve des zones plus sablonneuse à l’ouest. Les toilettes extérieures, le panneau BC Parks et une carte sont également situés du côté ouest, à l’intérieur de la forêt. Nous avons décidé de se reposer et de prendre notre dîner sur cette magnifique plage. Eau cristalline, sable blanc, soleil à profusion, on avait l’impression d’être dans le sud.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Après plusieurs nuits passé sur la North Coast Trail, une nuit à Nissen Bight est disons la cerise sur le gâteau. Nous n’étions pas prêt de repartir mais pour nous, il fallait continuer notre chemin pour Neil’s Bight. Après avoir fait 7km, nous avons emprunté le sentier Cape Scott Trailhead. Ce court sentier de 5.8km, permet à tous de ralentir le pas et de profiter des curiosités et des merveilles naturelles tout le long de la section. D’ailleurs, à moins de 100m de marche, on peut accéder à Fisherman Bay par un court sentier. Les côtes rocheuses de cette baie escarpée ne sont pas idéales pour le camping, mais la jolie petite crique mérite d’être visitée. Autrefois, Fisherman Bay occupait une place prépondérante dans la vie des colons. Pour ajouter une protection supplémentaire à la baie par rapport à la nature, un vieux navire a été coulé pour créer un brise-lames. De violentes tempêtes hivernales l’ont détruit et on peut encore voir quelques vestiges quand la marée est basse. Aujourd’hui, les bateaux utilisent encore Fisherman Bay comme zone d’amarrage.

Il faut environ 2 heures pour aller de Nissen Bight à Nels Bight. Nous avons repris notre chemin pour les 5.8km restants nous menant dans la forêt et au sud du Parc. Le terrain est principalement plat, bien qu’il y ait une petite inclinaison lorsque nous nous éloignons du niveau de la mer. À l’époque de la colonie de Cape Scott, les écoliers l’appelaient Lard Hill, peut-être en référence à la boue glissante qui s’accumule sous la pluie. Mais sans racines, la randonnée est rapide et facile. Le sentier suit une des routes établies par les colons il y a plus d’un siècle, ce qui en fait l’une des plus faciles du parc. Le sentier de Nissen Bight à Nels Bight offre une fenêtre sur l’une des zones les plus importantes du parc. La région était un centre d’activité pour les communautés des Premières Nations et les colons danois. La colonie de Cape Scott (1897-1918) était centrée autour de la zone allant de la jonction Nels / Nissen à la terre fertile autour de Hansen Lagoon. Les colons danois ont habité cette région pendant quelques décennies, mais les Premières nations Kwakwaka’wakw ont une histoire qui remonte à des milliers d’années. L’importance de la région est soulignée par sa place comme point de convergence dans plusieurs de leurs légendes. Nels Bight lui-même était autrefois connu sous le nom de T’sa’wanxas ou «lieu d’hiver», et pourrait avoir été un village du peuple Gusgimukw (anglicisé comme Koskimo).Il ne nous a suffi que de faire 2km soit 30 minutes avant d’atteindre la jonction.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une fois que l’on atteint le carrefour en T, nous avons le choix de continuer tout droit pour arriver au parking et au début du sentier San Josef / Cape Scott et à droite, à Neil’s Night et Phare Cape Scott.

Clayton et moi avions préféré emprunter le sentier de droite, pour atteindre le Cape Scott et être dans le secteur ouest du parc. Sur notre chemin nous avons sinué la route historique et passé à travers une partie importante de l’établissement original de Cape Scott. Le sentier passe devant la vieille école / salle communautaire, le bureau de poste et une douzaine d’anciens sites de propriétés familiales. Alors que la nature a caché plusieurs de ces signes, il y a encore beaucoup de vestiges visibles du passé des colons; des outils agricoles, des fondations, de vieilles poêles et tuyaux, des pierres tombales et même un tracteur. Laissés à l’écart et maintenant enterrée dans la forêt tropicale, ces artefacts s’attardent comme un monument qui s’efface devant les efforts des gens qui ont essayé d’établir une vie ici.

Environ 1200m de la jonction Nels / Nissen, nous avons atteint les prairies de Hansen Lagoon. Une affiche fournit une carte et une bonne histoire de la région. On peut se promener dans les environs mais le sentier est disons difficile et pas évident à franchir, il faut marcher environs 1 km jusqu’à ce qu’on atteint le lagon. Malheureusement, nous n’avons pas continué plus loin. Il faut savoir que le marais d’eau salée et les vasières de Hansen Lagoon s’étendent sur 5 km de la pointe à l’océan à Hansen Bay. Le lagon est un habitat important pour les oiseaux migrateurs, offrant une halte aux ailes fatiguées à la recherche d’un endroit pour se reposer et se nourrir.

Pour atteindre Nels Bight à partir du panneau des prairies de Hansen Lagoon, Il faut prendre la piste principale en virant à droite (nord-ouest). À ce stade, nous étions à seulement 2 km de Nels Bight. Le sentier revient dans la forêt et la randonnée est plutôt facile.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nels Bight est la plage la plus populaire du parc provincial Cape Scott, et ce n’est pas sans raison. Les randonneurs peuvent atteindre l’endroit en un jour du sentier à partir de San Josef / Cape Scott (donnant une distance de 17 km). Les marcheurs de la North Coast Trail sont disons, en minorité. La plage de Nels Bight est vaste, s’étendant sur 2 km de long et, lorsque la marée est base, elle est de plus de 200 m de large. Nels Bight est une destination qui en vaut la peine … mais pas autant que Nissen Bight selon moi. La plage est magnifique, sablonneuse et plate, c’est un paradis orienté vers l’ouest qui offre les meilleurs couchers de soleil à l’horizon. Lorsque nous sommes arrivés, après 5 heures de marche, le vent était si fort que nous avions pris froid malgré les chauds rayons du soleil.

Nels Bight est reliée par Frederiksen Point à l’est et, à l’ouest, une falaise rocheuse qui cache le cap. Par beau temps, c’est le paradis sur terre. Nous avons décidé de déplier bagages et installer notre tente en forêt car les vents étaient beaucoup trop importants et nous voulions utiliser cette zone afin de l’utiliser comme coupe-vent. Sinon, le camping aurait été possible n’importe où au-dessus de la zone des hautes marées.

À l’est de la plage, on retrouve plusieurs espaces défrichés dans la forêt qui eux aussi offrent un abri supplémentaire. Pour plus de commodité et de sécurité, il y a des casiers pour nourriture et des toilettes à fosse qui sont répartis le long de la plage à trois endroits différents; sur le côté ouest, près d’une source d’eau, entre la rivière et le début du sentier, et à l’extrémité nord-est de la plage. L’accès principal à l’eau provient d’un ruisseau à l’extrémité ouest de la plage.

Construite en 2014, la nouvelle station de garde forestier située au milieu de la baie est occupée par les exploitants d’installations du parc de juin à septembre. La cabine est en tout temps déverrouillée et peut être utilisée comme abri d’urgence. Nous y avons fait un petit tour et inscrit notre présence dans le cahier des visiteurs. Profitant du soleil sur la terrasse de la cabine, à l’abri du vent, nous avons célébré notre 5e journée en pleine nature en se faisant quelques massage de pied.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous avons continué de marcher sur la plage malgré les grands vents. Nous avons préparé notre souper et avons mangé tranquillement célébrant la fin de notre aventure sur la North Coast Trail. Maintenant, il était temps de commencer celle du Cape Scott / San Josef Trailhead. Une fois bien rassasié, nous avons continué de profiter du beau temps et sommes couché tôt. L’aventure n’était pas encore terminée !

 

Cape Scott / San Josef Trailhead, Cape Scott Provincial Park, BC – Jour 6, Nels Bight à Cape Scott Lighthouse et Eric Lake

 

Publicités