29 Août 2018

Ayant passé deux mois à travailler (presque) tout les jours, je devais profiter de la fin de l’été pour faire un autre Roadtrip. Après mon Roadtrip en direction de Kegashka, j’en ai profité pour faire une pige de mon Pot Masson. C’est lui qui décide mes prochaines destinations. C’est donc à l’Île-du-Prince-Édouard que mes aventures se poursuivent.

 

Avec ma doudoune (mon auto) nous avons donc profité de 14 jours dans cette province qui m’était totalement inconnu. Bien que ma mère ne cesse de me dire :  »Tu ne t’en souviens pas ? » Je préfère dire que ma mémoire d’enfant de 4-5 ans m’a joué des tours …

Étant à plus de 800km de distance de route et plus de 2 heures de voyagement sur la traverse Baie-Comeau/Matane, j’ai pris deux jours pour m’y rendre en faisant bien entendu, un petit stop sur la Côte Est du Nouveau-Brunswick pour demain.

C’est donc dans ma voiture, avec ma  »playlist de roadtrip », que le voyage commence… Deux heures m’a suffi pour arriver au point de départ de la traverse Baie-Comeau/Matane et après (encore) deux bonnes heures de bateau, je suis finalement arrivé à Matane.

N’ayant pas tout exploré dans le coin lors de mon Roadtrip en Gaspésie, j’ai décidé de m’enregistrer au Camping de la Rivière Matane. Le camping est non loin du centre-ville mais on se sent parfaitement loin de la civilisation.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une fois installée, j’ai parcourus 22km de plus, pour y faire les Sentiers Grotte des Fées. Ceux -ci proposent aux randonneurs la découverte du patrimoine paysager de la MRC de Matane. Situé au coeur d’une forêt sauvage, les sentiers nous laissent sans mots. Le site est très connu dans la région et selon des légendes, il semblerait que des fuyards de la Guerre de 1939-1945 s’y seraient réfugiés afin d’éviter la conscription. De plus, l’endroit repose sur un site amérindien micmac. Les Indiens se rendaient par les rivières intérieures (dont la rivière Matapédia) passant de la Baie des Chaleurs jusqu’à Matane. La rivière Blanche où se situe « La Grotte des fées » fut empruntée aussi par les micmacs pour se rendre à la mer et par sa situation géographique, nombreux croient qu’e l’endroit servait de campement lors des voyages de chasse saisonnière des amérindiens.

 

Sentier La Chute

La chute de la Grotte des fées est entourée de légendes locales, dont celles du séjour des déserteurs lors de la dernière Grande Guerre et celle de la halte aux voyageurs micmacs. Encastrée entre des falaises de grès de près de 14 mètres, la chute de 6,5m nous laisse sous une brume blanche. Si l’on porte attention, on pourrait deviner un visage sous une haute chevelure. Nah ! C’est donc par temps humide de l’été que ce phénomène naturel aurait donné naissance au mythe de la fée. Après avoir contemplé l’endroit et parcourus 2,3km, j’ai poursuivis mon chemin par le sentier Les Crêtes.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

Le sentier Les Crêtes

Cette route de 5km (aller-retour), traverse une forêt mixte de sapins, d’érables et de bouleaux. Il se rend tranquillement au pied d’une falaise que l’on contourne pour finalement aboutir à un paysage très familier de la Côte-Nord, de la toundra. Le sentier est relativement facile mais est indiqué modéré à difficile. Il ne suffit que de bien prendre son temps et de profiter de ses paysages sublimes.

 

Sentier du Lac Adèle

Le sentier du Lac Adèle est accessible au croisement du sentier des Crêtes et mène au lac du même nom. On retrouve des balises rouges qui nous indiquent le chemin jusqu’à un belvédère, ancré dans un marécage donnant une magnifique vue sur le lac et son marais. On retrouve des panneaux d’interprétation tout au long de ses 2,6km. On peut par la suite soit retourner sur nos pas ou suivre la randonnée sur un chemin forestier nous menant au croisement de la route du peintre. J’ai marché quelques mètres de plus pour rejoindre le dernier sentier.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

Le sentier de La Cédrière

Ce sentier nous mène du côté est de la rivière Blanche et la longe pour 1,6km. On y retrouve un endroit serein qui nous fait voir quelques petits îlots et d’étangs habités par une faune et une flore protégée. Au bout du sentier (ou au tout début), on traverse la rivière par une passerelle suspendue à plus de 20 mètres de hauteur. De là, nous avons vue de la chute et du canyon. Cet endroit est justement la Grotte des fées, une excavation naturelle datant de plus de 500 millions d’années. Semble-t-il que la chute, d’une hauteur de 6,5 m, crée des vapeurs d’eau dans lesquelles, selon une légende, apparaît le visage d’une fée, d’où le nom du lieu. Pour ma part, je ne crois pas avoir eue asser d’imagination pour la voir.

 

 

C’est donc après 3 heures de bon temps sous la grosse pluie que je retourne au campement  pour me changer. J’ai enfilé des vêtements secs et fait un petit tour à la Brasserie La Fabrique afin de célébrer le début de mes aventures. Voulant commencer tranquillement, je me suis offert la Poutine La Fabrique. Nulle besoin de vous expliquer, je ne suis aucunement au régime pour ce voyage !

 

 

Roadtrip ÎPE – Jour 2-3 En direction de l’Île du Prince Edouard et la North Cape Coastal Drive dans Prince County

 

Publicités