20 Août 2018 

 

Sentiers du Petit-Havre de Matamec

C’est lors d’une de mes premières journées de congé depuis mes vacances en Roadtrip à la Côte-Nord que j’ai décidé de faire quelques sentiers non loin de Sept-Îles. L’endroit est situé au KM 1034, à 30 minutes à l’est de Sept-Îles (après avoir traversé le pont de la Rivière Moisie).  Cette place est aménagée et protégée par la Corporation Armory-Gallienne qui est un organisme à but non lucratif. C’est donc grâce à eux que les randonneurs peuvent profiter de la nature de la Côte-Nord. De plus, en 1994, le gouvernement du Québec a octroyé le titre de réserve écologique à une grande partie du bassin versant de la rivière Matamec.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

De la route, on peut apercevoir une affiche mentionnant le début des sentiers. Il y a une aire de stationnement et de pique-nique. Les quatre sentiers linéaires traversent différents écosystèmes formant une grande boucle de près de 5km. Le premier sentier que j’ai emprunté est celui du Télégraphe. Il nous plonge dans une sapinière qui comprend des épinettes et peupliers. C’est un endroit féérique qui ne nous fait aucunement douter que l’endroit est ancien et peu touché par les coupes de bois. Le sentier ne fait que 0,4km (moins de 10minutes) et se termine au bord d’une petite route.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une fois celle-ci traversée, on se dirige au deuxième sentier, Le Sentier de la Tourbière, qui est encore plus intéressant. Il nous amène dans un écosystème de tourbières et de taïga, que j’apprécie énormément. Le sentier est bien indiqué et entretenu. Il est vraiment difficile de s’y perdre… Plus on avance en sentier, plus le son des vagues se font entendre. C’est un pur plaisir. On arrive après 20 minutes de marche jusqu’à une baie qui est absolument spectaculaire. Wow et RE-WOW ! C’était une belle occasion de se promener au bord de l’eau et d’être ébloui par la beauté des lieux.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Après avoir passé près de 15 minutes à contempler cet endroit merveilleux, j’ai repris mon chemin sur le sentier du Littoral. Cette partie est très plaisante car elle longe le fleuve Saint-Laurent pour environ 1,5km. Le sentier est toujours bien indiqué et il est possible de marcher autant sur les rochers que près de la forêt. Quoi de mieux que goûter aux plaisirs de la randonnée en nature.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Le sentier se termine à l’intersection du Sentier du Marais. À gauche, la route nous mène jusqu’au bord de la mer, où l’on peut apercevoir le phare du Petit-Havre. J’ai fait de nombreuses recherches pour en apprendre d’avantage sur l’histoire de ce phare, mais je n’y trouve absolument rien ! Même pas sur Lighthouse Friends ni sur L’Inventaire des Phares du Québec. Dommage, ce phare semble avoir beaucoup de vécu. Justement, l’équipe de bénévole font de nombreuses recherches pour découvrir son origine et éventuellement, en faire sa restauration.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une fois terminé, je suis revenu sur mes pas en empruntant le Sentier du Marais pour les 1,2km restants. Tout au long du parcours, on peut y observer sept panneaux d’interprétation dont certains traitent principalement de la géologie du site. Il faut savoir que les rochers du site proviennent de formations géologiques datant de plus d’un milliard d’années. C’est donc aux quatre points d’observation que l’on peut en apprendre d’avantage et ainsi observer d’autres écosystèmes tels que les marais salés ou les oiseaux y abondent.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

C’est donc après 2 heures de marche que j’ai terminé ma petite découverte aux Sentiers du Petit-Havre de Matamec. Pour les amoureux de la nature et de vues spectaculaires, je vous recommande fortement l’endroit. Si vous visitez la région, prenez quelques heures de votre temps pour découvrir cet attrait fort bien intéressant. Je me promets d’y retourner en raquette cet hiver. Je suis certaine que cela sera encore plus intéressant !

 

Promotoire Lac D’Aigle

Une fois terminé, je suis revenu sur mes pas à Sept-Îles afin de voir le Promontoire du Lac D’aigle. Pour s’y rendre, il faut emprunter le chemin du Lac Daigle et faire plus ou moins 10km en direction Nord. Le promontoire offre une grande aire de stationnement et de là, une vue globale de la ville, de la mer et des îles au loin. C’est un bel endroit pour se reposer, profiter du beau temps et observer les étoiles la nuit. Au début, je croyais y trouver un sentier menant au belvédère mais en vain. On s’y rend plutôt facilement en voiture. J’ai donc continué ma route pour voir le d’Aigle et son quartier résidentiel. L’endroit est tout à fait charmant mais n’offre aucun sentier pédestre. Par contre, les amateurs de VTT seront comblés !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités