Jour 9 : Jeudi 06 Septembre 2018

En cette dernière journée, Justine, Mégane et moi avions terminé les quelques petites attractions restantes au Sud du Queen’s County. Nous avons passé notre matinée au site historique Port-la-Joye-Fort-Amherst. Cette région historique était le site de grandes réunions Mi’kmaq chaque été. En 1720, les Français établirent une colonie appelée Port-la-Joye à proximité et, en 1758, les Britanniques construisirent Fort Amherst pour assurer le contrôle de la région.

Nous avons marché dans cet endroit pour y voir les phares. Nous avons commencé par Warren Cove Front Range Lighthouse, une tour pyramidale blanche en de 11 m de haut.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous avons poursuivis avec Blockhouse Point Lighthouse situé du côté ouest de l’entrée du port de Charlottetown et qui surplombe le détroit de Northumberland. Le phare a été construit en bois et c’est une tour carrée de 12,8 mètres de hauteur, attachée à une habitation. La Blockhouse Preservation Society, formée en 2011, a présenté une pétition pour la propriété du phare dans le cadre du programme des phares patrimoniaux de Parcs Canada, mais en 2015, elle a appris que la Confédération Mi’kmaq avait déposé une revendication pour le phare, ainsi que plusieurs autres.

Une fois la petite visite terminée, nous avons fait un tour au Argyle Shore Provincial Park. Cet endroit paisible a été nommé par les colons écossais en l’honneur de l’Argyllshire, une région de l’ouest de l’Écosse. La plage donne sur le détroit de Northumberland et se trouve du côté sud de l’île, à 25 minutes de route de Charlottetown. Argyle Shore comprend une magnifique plage de sable rouge offrant une zone de baignade non surveillée. Sut le site, il y a des tables de pique-nique, des salles de bain et une aire de jeux. C’est en fait l’endroit idéal pour passer un après-midi tranquille. J’ai particulièrement apprécier la place et que dire de la vue … oufff

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Nous avons donc continué notre chemin en direction du village de Victoria pour y voir Leards Range Front Lighthouse. Après Summerside, le village de Victoria, qui était le débouché d’un district très fertile, était le port le plus important du sud-ouest de l’Île-du-Prince-Édouard au début des années 1900.  Depuis 1990, le phare Leards Range Front Lighthouse est devenu le Victoria Seaport Museum pendant l’été. Les visiteurs sont autorisés à monter dans la tour pour se rendre à la lanterne, où ils peuvent avoir une bonne vue sur le port de Victoria.

Le musée dispose d’informations sur les trois feux d’alignement du port et les responsables du gardien. D’autres expositions couvrent l’histoire du village et de plusieurs de ses bâtiments historiques. Le phare d’alignement antérieur de Leard a été reconnu lieu patrimonial par la Loi sur la protection des lieux patrimoniaux de l’Île-du-Prince-Édouard le 3 octobre 2012.

Une fois visité, nous avons continué l’aventure sur l’Île-du-Prince-Édouard en allant marcher sur le point le plus haut de l’Île-du-Prince-Édouard. Ayant fait quelques recherches sur le site Peakbagger, je me suis donné le but de gravir tout les plus haut points de chaque provinces canadiennes. J’ai débuté cette expérience avec le Point le plus élevé de la Saskatchewan et du Manitoba durant l’été 2017. C’était donc une belle opportunité de faire celui de l’ÎPE.

Pour ceux et celles qui désirent avoir les coordonnées GPS, les voici :

  • 46.33163, -63.41909

Le point culminant de l’Île-du-Prince-Édouard est situé dans la partie centrale de l’île, entre les localités de Springton et Glen Valley. Le terrain est vallonné avec de grandes collines plates, donc il y a longtemps eu confusion sur l’emplacement précis du point haut. Le consensus a toujours été que le terrain le plus élevé se trouve au sud de Junction Road  dans une bande de forêt qui sépare deux grands champs de pommes de terre. Du village de Victoria, j’ai emprunté la route 231 vers le Nord et ensuite tourné à droite sur le 225. Arrivé à Hartsville, il faut tourner sur un chemin de terre, la 227. Une fois près des coordonnées GPS, j’ai stationné mon véhicule en bordure de route. J’ai traversé un champ et pris un petit sentier dans une petite forêt de bouleaux. Une fois arrivé, on y trouve quelques marqueurs de sentiers orange accrochés dans un arbre ainsi qu’une petite boite aux lettres avec un livret et des crayons. J’ai laissé ma trace dedans et fait demi-tour une fois terminé.

Notre dernière aventure s’est déroulée à l’Island Honey Wine Company. Ce fût pour moi une belle découverte et un autre petit coup de cœur de la région.

L’Island Honey Wine Company a ouvert ses portes en juillet 2017. Elle est située dans les collines pittoresques de l’Île-du-Prince-Édouard, entre Charlottetown et Summerside, dans le pittoresque village de Wheatley River.  Charles et Laura Lipnicki sont les propriétaires de « La Serena Farm », où se trouve actuellement l’Island Honey Wine Company. Ce petit coin de paradis bio certifié laisse plusieurs milliers d’abeilles domestiques faire domicile et permettant de faire polliniser des fruits et en même temps, faire la production de miel.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Charles et Laura nous ont fait essayer les quelques vins aux saveurs particulières. C’est avec des ingrédients locaux, que nous avons gouté au Wild Flower Honey Mead qui est Gagnant de la médaille d’argent au concours des vins DOTG en Virginie en 2017.Ce produit nous fait explorer différentes saveurs aux fleurs sauvages pollinisé par des abeilles. Ce vin de 14% Alc, se marie bien avec la volaille et des plats particulièrement riches avec des sauces à la crème.

Haskap Mead est un autre vin gagnant de la médaille de bronze 2018 aux National Wine Awards du Canada à Penticton, en Colombie-Britannique. Qu’est-ce qu’un Haskap? C’est un fruit au goût audacieux qui est maintenant cultivé de manière biologique à l’Île-du-Prince-Édouard. Le vin est de 14% Alc et se marie bien avec les viandes rouges.

Le Lavender Mead est lui aussi gagnant de la médaille de bronze 2018 aux National Wine Awards du Canada à Penticton, en Colombie-Britannique. Charles et Laura cultivent leur propre lavande biologique et la cueillent à la main pour la mélanger avec du miel et des fleurs sauvages. La saveur est unique et parfait pour des moments de détente. Le vin est de 12% Alc et se marie bien avec des fruits de mer.

L’avant dernier produit est le Cidre de Pomme. Chaque année, à l’automne, les propriétaires ont hâte de se rendre dans le verger biologique de Beamish pour récolter les pommes, les presser et fabriquer le cidre de pomme le plus délicieux. Ils combinent le cidre avec du miel pour faire du cidre de pomme ou aussi appelé « Cyser ». Un verre de « Cyser » sera rafraîchissant, sec et accompagne à merveille les pâtes à la carbonara ou aux fruits de mer, un pot de moules cuites à la vapeur ou un délicieux filet d’aiglefin.

Le Nectar Sweet Mead est le dernier produit essayé. Il est gagnant de la médaille d’argent au concours des vins DOTG en Virginie, États-Unis en 2017. Il représente le miel doré brut à son meilleur. Simple, élégant et velouté, il satisfait les amateurs de goûts sucrés. Il se marie bien avec la crème brûlée, le fromage brie, le caramel, les figues, les fraises et le baklava.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

J’ai donc fait quelques emplettes pour mes amis et terminé mon aventure sur l’ÎPE. J’ai donc laissé ma nouvelle amie Belge Justine se rendre à Souris pour y prendre la traversier menant aux Îles de la Madeleine et laissé mon amie Française Mégane à Shédiac au Nouveau-Brunswick. J’ai donc poursuivis ma route seule et décidé de faire le littoral acadien en deux jours. Je suis resté près de Moncton pour y voir un ami. Je dois avouer que la vie fait bien des choses et bref, je vous raconte tout cela au Jour 10.

Roadtrip ÎPE – Jour 10 : Côte Est du Nouveau-Brunswick; Le Littoral Acadien

 

Publicités