Étant en Saskatchewan pour une formation de 3 mois, je ne pouvais résister à l’envie de visiter le coin. J’ai donc séjourné pour près de 90 jours à Régina plus précisément. En semaine, je devais dormir dans un traileur avec une vingtaine de personne et suivre mes cours dans la journée. Les fin de semaine, bien … c’était le moment propice pour partir à l’aventure. Mes trois premières fin de semaines dans les prairies ont été bien tranquille. J’ai fait quelques arrêts dans les environs afin de voir les quelques Monuments de la Saskatchewan. Lors de ma 4e semaine de formation, j’ai rencontré Clayton. Je me souviendrais toujours la fois ou j’étudiais dans la salle de lavage et qu’il est apparu devant moi. Nos yeux se sont croisés et je ne sais comment expliquer cela, mais j’ai ressentie l’envie de lui parler, de le connaître et bien sur de me rapprocher de lui. Nous avons échangé quelques mots ensemble en semaine jusqu’au Dimanche suivant ou nous avons fait notre première sortie à l’extérieur du lieu de formation. Clayton est natif de Guananoque en Ontario, il a suivis sa formation tout comme moi pour un nouvel emploi et EN PLUS, il avait l’intention de découvrir la région lui aussi. Ayant les mêmes intérêts, nous avons donc formé une belle équipe. J’ai finalement rencontré une copie conforme de ma personne au masculin. Après tout ce temps passé avec lui, j’ai enfin compris pourquoi j’avais ressentie cette chimie dans nos tout premiers moments. Bref, je vais vous raconter cette belle et grande aventure en compagnie de mon nouveau partenaire de voyage et (je le souhaite) de vie. Bien que nous avons passé la plupart du temps ensemble dans une voiture en direction de nos destinations, nous avons développé une forte amitié et complicité tout en partageant nos passions et nos rêves. Lors de ses 3 mois, notre relation est devenu plus sérieuse, le tout, sans avoir forcé les choses. Voici notre première aventure…

 

19 Mai 2017

Tout les vendredis de semaine, je pouvais enfin respirer et me sentir libre de voyager et de quitter la ville de Régina à la conquête des prairies. Nous avions une longue fin de semaine de 3 jours et afin de profiter au maximum du temps. Clayton et moi avions décidé de faire un Roadtrip en direction de Calgary. Le vendredi, après les cours, on s’est précipité dans notre voiture louée, bagages dans le coffre et on pouvait enfin dire que l’aventure nous attendait tout simplement. Nous sommes partis de la ville de Régina et avons pris la Transcanadienne en direction ouest  afin de se rendre à notre premier arrêt, Maple Creek. Après 3h40 de route, nous sommes parvenus à notre première destination au Cobble Creek Lodge. Construit récemment, cet Hôtel est le seul qui offre des chambres luxueuses et spacieuses dans le village. Bien que ce n’était pas mon truc de dormir dans un Hôtel chic, j’ai quand même apprécié l’expérience pour une nuit. Notre but n’était pas de visiter le coin mais de simplement avoir un endroit ou dormir avant d’entreprendre le reste de notre périple en direction de Calgary. Nous sommes arrivé vers les 21h00 et avons décidé de se promener (rapidement) dans le village pour finalement s’arrêter au Rocking Horse Bar. De l’extérieur, la bâtisse semble bizarre mais l’intérieur est bien décoré. Ambiance de Bar, on s’est amusé à jouer aux cartes tout en prenant une bonne bière. Une chose que je peux me vanter, c’est que je gagnais à chaque tours même si je ne connaissais pas les règlements… Pauvre Clayton. J’imagine que c’est la chance du débutant ! Retour à l’Hôtel, on a pas tardé à se coucher, la journée de demain s’annonçait très chargée.

 

20 Mai 2017

Après une bonne nuit de sommeil, nous avons quitté l’Hôtel. Je me souviendrais toujours de ce matin, ou nous avons vu de nombreux insectes morts imprégné sur la carrosserie du véhicule. C’était incroyable comment il y en avait ! C’est à ce moment la que nous avons baptisé notre voiture Lady Bug. Nous avons pris la route et une heure de route plus tard, nous sommes arrivé à Medecine Hat ou nous avons observé le plus grand Teepee au Monde. Le Saamis Tepee a été construit à l’origine pour les Jeux olympiques d’hiver de Calgary de 1988. Les couleurs de la structure sont symboliques, blancs pour la pureté, rouges pour le lever et le coucher du soleil et le bleu pour la rivière qui coule. Il y a dix panneaux intégrés dans le tipi représentant la culture et l’histoire autochtones. C’est le Teepee le plus haut du monde avec plus de 20 étages, pesant 200 tonnes et capable de supporter des vents de 150 mph.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Après avoir fait le tour, on a repris le chemin vers l’ouest en direction de la prochaine destination, Dinosaur Provincial Park. OK OK, là si je peux me permette, je dois vous dire que cet endroit est dans l’un de mes TOP 3 de tout endroit visité dans la région des prairies depuis (Saskatchewan, Alberta et Manitoba). Je ne saurais comment vous décrire l’endroit mais ce lieu m’a conquise. Je me promet d’y retourner en compagnie de Clayton… je suis sur qu’il voudra lui aussi ! Contenant l’un des champs de fossiles de dinosaures les plus riches du monde et la plus grande zone de badlands du Canada, Dinosaur Provincial Park est sans doute l’un des endroits des plus beaux que j’ai vu depuis. Le parc a été désigné site du patrimoine mondial de l’UNESCO en 1979.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

On raconte qu’à cet endroit, il y a 75 millions d’années, le paysage était très différent. Le climat était subtropical, avec des forêts luxuriantes couvrant une plaine côtière. Les rivières coulaient vers l’est, à travers la plaine dans une mer intérieure chaude. Un groupe étonnant d’animaux appelé dinosaures dominait la terre. Maintenant, la région ou se situe le parc se caractérise par des hivers froids, des étés chauds, des vents forts et peu de précipitations. Bref, cet endroit est dans la région la plus chaude et la plus sèche de l’Alberta. Les conditions de la région sont parfaites pour la conservation des os de dinosaures en tant que fossiles. Après un siècle de fouilles, plus de 150 squelettes complets de dinosaures ont été découverts. Des concentrations désorganisées d’os, appelées «lits d’os», ont également été découvertes. Plus de 50 espèces de dinosaures ont été trouvées ici, en rejoignant une liste de 450 autres organismes fossiles. Ces vestiges anciens nous donnent le record le plus complet au monde de la période tardive du Crétacé. Liste des Dinosaures retrouvés sur le site

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous avons donc pris le temps de visiter la place en prenant quelques sentiers nous menant dans les Badlands, un terrain sec où les roches ont été érodés par le vent et l’eau. Nous avons commencé notre visite en marchant vers le Centre d’interprétation. Nous avons suivis le sentier Coulee Viewpoint Trail et bifurqué par d’autres petits sentiers nous menant au haut de quelques sommets. De là, on pouvait avoir une vue panoramique des environs. C’était spectaculaire ! Nous nous sommes dirigé en direction du camping afin de marcher sur un tout autre sentier nous menant dans une vallée. Autant nous avons vu les lieux du haut des airs, autant nous l’avons vu de bas. Nous avons marché près d’une heure en espérant trouver un serpent à sonnette. Nous étions fou, mais comme je vous ait dit, nous avons les mêmes intérêts. Avoir eu plus de temps sur le site, je me serais installé au camping une fin de semaine complète. Le temps filait (trop rapidement à mon goût) et avant de quitter l’endroit, nous avons pris le chemin en direction des maisons de fossiles avec Lady Bug. J’était impressionné, je regardais partout pour ne rien manquer. Les badlands, les couleurs, la petite végétation, le ciel bleu clair ayant aucun nuage à l’horizon. Juste écrire ceci me rend nostalgique. Nous avons visité deux petits bâtiments regroupant des ossements de dinosaure. C’était saisissant ! Le temps nous a rattrapé et nous devions reprendre la route.

 

Ayant d’autres attractions à voir durant la journée, nous avons quitté difficilement Dinosaur Provincial Park en direction du 11 Bridges Campground, RV et Cozy Cabin, un camping familial à Rosedale en Alberta à seulement 5 minutes de Drumheller. Nous avons voyagé dans une grande vallée nous offrant des vues impressionnantes et à couper le souffle. Les lieux ressemblaient à Dinosaur Provincial Park, c’était magnifique. Nous sommes arrivé au camping pour faire notre check-in et déposé nos bagages dans cette petite cabine ou nous avons séjourné une nuit. Nous sommes allé à Drumheller acheter des provisions et un lunch puis nous avons repris la route afin de visiter une autre attraction non loin de là.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

The Hoodoos Trail est une destination touristique située au Willow Creek Coulee près de la communauté de Drumheller, en Alberta. Les Hoodoos de Drumheller sont des icônes internationalement reconnues en Alberta. Les cheminées de fées sont des piliers de haute pierre créés à partir de roches sédimentaires douces (grès) surmontées d’une roche plus dure qui est plus résistante au temps et aux éléments. Au fil du temps, la météo crée des piliers de roches rouges de 4 à 7 mètres en forme de champignons. Les hoodoos sont un symbole des Badlands canadiens en Alberta. Le site de Hoodoos est protégé mais il est possible de s’y promener autour afin de voir ce phénomène naturel.  Le sentier Hoodoos est un sentier facile à explorer. On y retrouve diverses stations avec des panneaux d’information qui nous donne l’information sur la région, l’histoire et la géographie locale. 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous sommes donc arrivé sur les lieux en plein après-midi. Il y avait nombreux touristes et il était difficile de trouver des endroits propice pour grignoter en paix. Nous avons laissé Lady Bug dans le stationnement et avons pris un sentier différent de ceux qu’empruntait les visiteurs. Nous avons grimpé sur des paroies rocheuses afin de nous rendre sur un petit plateau nous offrant une vue imprenable des badlands. Clayton et moi avions pris quelques temps pour manger et discuter de notre journée, de ce qu’on aimerait faire par la suite et de notre chance d’être dans un endroit pareil. C’était un beau moment. Après le lunch, nous avons continué a grimper un peu plus pour finalement arriver sur un grand plateau. On ne voyait que des champs. C’était très différent. On s’est promené dans les prairies mais pas longtemps… les moustiques nous attaquait de tout bords. Bah, en fait, ils étaient tous sur Clay … On a donc descendu par un chemin un peu plus raide en utilisant la technique du crabe. Clayton était le maître dans cette discipline. C’était rigolo et en même temps, on avait du challenge. Rendus dans le coin plus touristique, nous avons observé les quelques Hoodoos et panneaux d’informations expliquant la formation de ceux-ci.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce n’était pas tout ! On voulait encore plus de challenge avant de quitter l’endroit ! On s’est donc dirigé avec Lady Bug vers une des limites du site. On a stationné la voiture et avons grimpé tout bonnement une montagne (celle que vous voyez dans la 3e photo avec le canyon en haut). C’était intense et  »trippant » à la fois ! On était libre ! J’avais l’impression d’être encore un enfant qui voulait encore et encore découvrir des choses. Ah.. pis j’étais pas seule ! Clayton était aussi pire … La patate se faisait aller et notre entraînement de la journée était fait. Non seulement on a grimpé une deuxième montagne mais on a aussi marché dans le canyon (regardez la 3e photo en haut). C’était fabuleux, on a fait notre propre chemin, notre propre trip. Nous avons eu de beaux moments passés ensemble à explorer les confis des Badlands de l’Alberta. Cet endroit est aussi un MUST mais, je dois avouer que Dinosaur Provincial Park a remporté haut la main.

Fin d’après-midi, on devait retourner au camping pour organiser notre souper et bien sur, prendre une bonne douche. Nous avons pris notre temps pour nous installer, faire un feu, écouter de la musique country, préparé notre souper santé (une bonne salade) et bien entendu, boire du vin en bonne compagnie. Ce moment là, j’ai su que j’avais trouvé le partenaire idéal pour mes aventures et verra t-on peut-être… pour la vie. CHEERS !

 

21 Mai 2017

Nous avons eu du mal à dormir cette nuit là. Le froid était intense et nous devions nous habillé chaudement pour mieux dormir. Une belle occasion aussi de se coller hihihihi ! Malgré tout, on a passé au travers. Notre journée à commencée avec un bon petit déjeuner au camping. Nous avons ensuite pris la poudre d’escampette pour se rendre à Drumheller. Drumheller est connue comme la capitale du dinosaure du monde en raison de la forte concentration de fossiles situés dans la région. Il y a des millions d’années, la région de Drumheller était tropicale, ce qui a créé un excellent environnement pour la croissance des plantes et où les dinosaures pouvaient s’épanouir. Après un événement cataclysmique, ces dinosaures ont été effacés en laissant leurs os seulement être découverts des millions d’années plus tard. Dans les années 1880, J.B. Tyrrell est venu à Drumheller actuel à la recherche de charbon et a trouvé le crâne d’un dinosaure près de la rivière Red Deer. Ce dinosaure est devenu connu sous le nom d’Albertasaurus et a ainsi commencé la collection de restes de dinosaures recherchés par les musées partout dans le monde. Au fur et à mesure que les glaciers fondaient et bougeaient, ils laissaient derrière eux les lacs et les grandes vallées. Il y a environ 11 000 ans, de nouvelles plantes et animaux ont commencé à émerger et les peuples des Premières Nations ont commencé à parcourir les Prairies en train d’apprendre et de vivre de la terre. 

On y retrouve plus d’une trentaine de sculpture de dinosaure dans les rues. C’était amusant d’essayer de les trouver. Nous avons fait un petit arrêt au plus grand T-Rex du monde. Le dinosaure mesure 25 mètres de hauteur. Pour aller au sommet, il faut grimper 106 escaliers. De là on peut observer la ville de Drumheller de par la bouche du T-Rx. La sculpture pèse 145 000 lb et à coûté 1 065 000 $ à construire. Le plus grand dinosaure du monde est un projet unique. Nombreuses organisations ont contribués à la supervision, la conception et la construction du projet. Amusement Leisure Equipment Ltd. située à Calgary en est le principal organisateur.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Après cette courte visite, nous nous somme dirigé au Musée Royal Tyrrell. Le Royal Tyrrell Museum est une attraction touristique canadienne et un centre de recherche paléontologique. L’endroit est connu pour sa collection de plus de 130 000 fossiles. Le Centre est situé à 6 km au nord-ouest de Drumheller au beau milieu du Midland Provincial Park. Le musée a ouvert ses portes le 25 septembre 1985. On y retrouve des collections et expositions chronologiques célébrant l’histoire de la vie de 3,9 milliards d’années sur Terre. L’endroit le plus populaire est le « Dinosaur Hall ». On peut y voir plus de 40 squelettes de dinosaures montés (Tyrannosaurus rex, Albertosaurus, Stegosaurus et Triceratops). On peut même y voir des techniciens préparer des fossiles pour la recherche et l’exposition dans le «Laboratoire de préparation». Il est aussi possible de se procurer un AudioGuide en Français ou Anglais pour comprendre l’histoire de chaque station.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Wow et re-Wow ! Je vous confirme que ça en vaut le déplacement. Notre visite a duré 2 heures. Nous étions juste un peu pressé dans le temps. Mais sans farce, c’est un musée qui en vaut la peine. Nous avons fait un petit tour ensuite dans le Midland Provincial Park pour y faire une petite marche dans les Badlands. Le temps filait encore et notre destination finale était encore à 1h30 de ou nous étions. Nous avons donc renoncé à visiter le coin et pris la route en direction de Calgary ! J’ai particulièrement aimé cette ville. Nous avons eue le temps de manger une vraie soupe Vietnamienne au restaurant Pho HoaiVietnamese Noodle House. Épicée à souhait, la soupe m’a remplis l’estomac pour toute l’après-midi. La température était parfaite pour visiter la ville. Nous avons marché le long de la piste cyclable du Parc Eau Claire et ainsi profiter du soleil et de la chaleur de l’été avant de pouvoir faire notre Check-in à l’Hôtel. Le parc était remplis de gens, on pouvait assister à quelques spectacles de rue et voir au loin les nombreux buildings du centre-vile. Je vous le dit, j’ai d’ailleurs eue l’idée qu’un jour, j’y habiterais.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Continuant notre chemin en plein Centre-ville, nous avons pris la décision de voir la ville du haut de la Calgary Tower. Nous avons marché dans les rues de la ville et avons fait un petit arrêt rapide dans un magasin se spécialisant dans les articles de Cowboys. Nous nous sommes acheté des chapeaux en souvenir de notre Roadtrip. C’était un MUST d’avoir un chapeau de cowboy à Calgary. Bref, nous sommes finalement arrivé à la Calgary Tower. Situé à 191 mètres au-dessus du centre-ville, la Tour de Calgary offre la meilleure vue de la ville. Du haut de son sommet, on y découvre une vue de 360 °. D’un côté on y voit la ville et les prairies au loin, d’un autre, les Rocheuses. La visite ne dure pas plus d’une heure. Nous avions vu beaucoup en peu de temps. De retour en ville, nous avons fait notre Check-in à l’Hôtel International de Calgary. Je dois dire que le choix était parfait. On avait une vue imprenable du Centre-Ville et une chambre immense avec table a dîner et coin bar. Je me souviens très bien que le lit était plus que confortable.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une fois le  »stock » dans la chambre, nous avons pris notre douche et somme préparé tranquillement pour sortir en ville. On s’est dirigé tranquillement vers le restaurant The Bow River Barley MillLe Barley Mill est connu pour son grand patio où l’on peut profiter d’une large gamme de bières, de scotches et de bonne bouffe en plein cœur du Centre-ville de Calgary. L’ambiance y était et nous avons pu profiter d’une excellente soirée avec quelques margaritas et sangria dans le corps. La soirée promettait et bien que nous voulions poursuivre notre soirée, nous avons finalement atterris au Garage Billards Sports Bar pour terminer la soirée avec une  »game » de pool. Le garage est l’endroit idéal pour passer de bons moments en bonne compagnie et …bien sûr, LA chance du débutant a encore fait effet sur moi. Désolé Clay… J’ai encore gagné !

Après avoir passé une agréable soirée, nous sommes revenu à l’Hôtel pour se reposer de notre périple. Ayant gagné au pool, j’avais le choix de décider ou Clayton allait dormir.

Bin non, pauvre petit…

 

22 Mai 2017

Notre dernière journée était consacrée à revenir sur nos pas en direction de Régina. Il était difficile pour moi de devoir quitter Calgary. Je me suis attaché à cette ville. Mais bon, toute bonne chose à une fin… La route était bien relax et nous avons fait qu’un seul arrêt tout près de Chaplin. Le village est situé sur la route No 1 entre Moose Jaw et Swift Current au bord du Lac Chaplin. Le lac est le deuxième plus grand système d’eau salée au Canada, après le lac Quill. En plus d’être la maison des oiseaux de rivage, l’activité principale de Chaplin utilise également les gisements de sulfate de sodium. Saskatchewan Minerals, une entreprise privée, récolte le sulfate de sodium par une méthode d’évaporation, on peut donc voir de vastes dépôts de sel  depuis la transcanadienne. C’était particulièrement intéressant de voir tout ce sel épandu sur le bord de la route.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous avons repris la route sachant que notre fin de semaine était terminée. Plus l’on s’approchait de Régina, moins que l’on était motivé. Une fois rendu, nous avons pris nos propres chemins pour se préparer à notre semaine de formation. Notre première aventure s’est achevée mais d’autres sont sur le point de continuer. Le mercredi suivant, nous avons trouvé notre destination pour la fin de semaine suivante … À suivre …

Roadtrip – Grassland National Park, Swift Current Rodeo

Publicités