21 Janvier 2017

Ce matin, j’ai pris le temps de me réveiller plus tard. J’ai été dérangé quelques fois par une alarme incendie en plein milieu de la nuit et il m’a fallu du temps avant de me rendormir. Mon sommeil a aussi été dérangé alors que mes deux compagnes de chambre ont quitté vers les 05h00, je les aie salués et je me suis rendormie en espérant mieux dormir.  Les lits au Base Hostel étaient au moins confortables.

Le martin, je me suis préparé un petit déjeuner dans la cuisinette et j’ai rassemblé mes équipements pour bien partir la journée. Alors que j’étais au Bus Hotel à Reykjavík, j’ai acheté un billet pour un endroit spécial à la toute dernière minute. Il faut généralement s’y prendre à l’avance car c’est un endroit très populaire auprès des touristes. Chaque secondes je mettais à jour le site pour trouver le billet qui me permettrait d’y accéder. Après 20 bonnes minutes, j’ai trouvé un billet standard de 75$. J’ai facilement trouvé moyen de profiter de ses derniers jours en Islande et de plus, cela m’a permis de sauver une journée en location de voiture étant donné que l’aéroport se situe à 20 minutes de bus de ou j’étais.

Après avoir porté mon véhicule, j’ai pris le shuttle de 11h00 pour me rendre à cette fameuse attraction.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le Blue Lagoon a été formé en 1976 pendant l’exploitation de la centrale géothermique voisine. Dans les années qui ont suivi, les gens ont commencé à se baigner dans l’eau unique et à appliquer la boue de silice sur leur peau. Les personnes atteintes de psoriasis ont remarqué une amélioration incroyable de leur condition. Au fil des ans, Blue Lagoon a innové en exploitant ce don de la nature pour développer différents services et produits de spa. Aujourd’hui, Blue Lagoon est reconnue comme l’une des merveilles du monde. Cette merveille est basée sur un incroyable don de la nature. C’est une source unique d’eau de mer géothermique. L’entreprise est leader en termes de pensée verte et utilise 100% de l’énergie géothermique de la place. Blue Lagoon fait partie d’un écocycle, où la nature et la science travaillent en harmonie, avec le moins d’impact possible sur l’environnement.

La température était pluvieuse, il y avait beaucoup de brume mais cela ne changeait rien à mes plans. Étant donné que mon billet était valide que pour 13h30, j’ai décidé de visiter les lieux de l’extérieur. J’y aie pris quelques photos mais la pluie glaciale et le froid intense ont eu raison et j’ai du déclarer forfait. Je suis allé à la bâtisse principale pour me réchauffer les doigts.

Pour passer le temps, j’ai pris un petit lunch composé de salade, saumon fumé (tellement bon) et je me suis installé près d’une fenêtre ayant vue sur le Lagoon. 13h15 je me présente à l’accueil ou un employé me donne un bracelet permettant d’ouvrir et fermer ma case et d’acheter de l’alcool.  Celui-ci m’explique les règlements et me donne les directions des vestiaires. Je suis donc partie pour une nouvelle aventure ! Dans les vestiaires, je me change, sors ma caméra et entre dans une salle parmi laquelle on peut entrer dans l’eau graduellement. Il ne suffit que de passer une porte afin de se rendre à l’extérieur.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

L’eau est chaude et le site est immense.  Je me promène parmi la foule et découvre tout les recoins de cette énorme piscine naturelle. Les zones géothermiques à haute température de l’Islande se trouvent à l’intérieur de la zone d’expansion de deux plaques tectoniques: l’américaine et l’eurasienne. L’Islande chevauche les deux, ce qui entraîne des systèmes volcaniques actifs. La société d’énergie HS Orka extrait le fluide géothermique de son réservoir en creusant des puits profonds jusqu’à 2000 mètres. Le fluide géothermique, atteint 240 ° C et est ensuite utilisé pour chauffer l’eau douce pour le chauffage central et pour créer de l’électricité. Cette centrale électrique est unique en son genre au mond. Elle fournit de l’eau chaude pour le chauffage à environ 17 000 personnes et de l’électricité pour 45 000 personnes, dont Blue Lagoon.  L’eau de mer géothermique est directement amenée à Blue Lagoon, à la Blue Lagoon Clinic et au Centre de Recherche et Développement, où ses ingrédients actifs sont isolés et utilisés à Blue Lagoon.

Pour commencer, pourquoi ne pas essayer un masque fait de minéraux.

Je continue mon exploration et me rends au bar pour me prendre une bière et célébrer mon voyage en Islande. Cheers ! Je suis retourné porter ma caméra à la case afin d’en profiter plus amplement. Sur mon chemin, je rencontre une Anglaise de 25 ans. Nous avons discuté et celle-ci m’a demandé si j’étais seule et si je voulais passer du temps en sa compagnie. J’ai accepté avec joie et appris par le fait même qu’elle célébrait ses 25 ans le jour même ! Ah bien quelle coïncidence !

Nous avons fait connaissance et avons passé l’après-midi ensemble. Étant donné que c’était son anniversaire, nous sommes allé chercher un drink et avons pris quelques photos avec nos masques de beauté. On visite le sauna et les bains chauds. J’ai grandement apprécié sa présence et j’aurais souhaité passer plus de temps avec elle.

Malheureusement, le temps allait encore trop vite, 16h00, je devais me rendre à l’entrée afin de prendre un shuttle m’amenant au Base Hostel. Le chauffard était très sympathique, il m’a référé de bons endroits à voir à Keflavík. Il me disait que je pouvais marcher que 30 minutes et me rendre en plein centre-ville. Ce que j’ai fait … Retour à l’Hostel, je prends une douche, me change et me prépare pour aller en ville ! Je me dirige à pied et marche sur une piste cyclable. Keyflavik ressemblait à une ville fantôme. Il n’y avait personne dans les rues et les boutiques étaient fermées. Peut-être était-ce à cause de la  période hors-saison ?

Fondée au 16ème siècle, la ville de Keflavík se développe grâce à son industrie de la pêche et de la transformation du poisson. La ville prends de l’expansion avec l’aéroport international de Keflavík. Dans les années 1940, l’aéroport avait l’habitude de tenir une importante base militaire de l’OTAN et était un arrêt de ravitaillement pour le trafic aérien commercial transatlantique.  Pendant la guerre froide, la base navale de Keflavik a joué un rôle important dans la surveillance du trafic maritime et sous-marin des mers de Norvège et du Groenland dans l’océan Atlantique. Des forces de l’armée de l’air des États-Unis ont été ajoutées pour assurer la surveillance radar, l’interception de chasseurs, le ravitaillement en vol et le sauvetage aérien / maritime. Après l’effondrement de l’Union soviétique, la base a officiellement fermé ses portes et ce, le 30 septembre 2006, lorsque les États-Unis ont retiré les 30 militaires restants.

Je marche donc sur la rue principale et m’arrête au restaurant Thai Keflavik. Je mange des nouilles tout en écoutant des chansons de l’interprète compositeur Ed Shearan. Après le resto, je décide d’aller voir un film au cinéma.  Depuis mon voyage en Irlande, je me suis toujours dit que j’irais profiter d’une soirée cinéma dans le pays que je visite. J’ai donc été voir le fil ‘’The Great Wall’’ avec Matt Diamond. Bon, je dois dire que ce n’était pas le meilleur choix de ma vie mais j’ai trouvé cela rigolo que le film soit sous-titré en Islandais, avec 50% du film en Anglais et 50% en chinois. J’ai donc rien compris de toute la soirée.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je suis revenue à l’auberge en marchant dans les rues de Keyflavik. Il n’y avait personne et je dois avouer que je me sentais en sécurité. Je suis arrivé vers les minuits constatant que j’étais seule dans la chambre. C’était donc, ma dernière nuit en Islande !

 

22 Janvier 2017

Je me suis réveillé tard ce matin là, mon vol n’était qu’en soirée, j’ai donc profité de cette dernière journée pour faire mon packsac convenablement. J’ai attendu mon shuttle au bar de l’auberge en regardant mes nombreuses photos prises de ses deux dernières semaines. Le bus arrivé, je me dirige tranquillement vers l’aéroport où je commence à rédiger mon journal. Avant l’embarquement, j’ai fais mon check-in, je me suis promener dans les magasins et j’y ai acheté des bières. J’ai ensuite mangé un délicieux sandwich aux œufs et au saumon fumé et .. le pire moment de mon voyage est arrivé … l’embarquement du vol de retour … je quitte ce magnifique pays au paysage lunaire et me promet d’y revenir…

Publicités