Ayant fait une pause randonnée depuis Le Sentier du Lac Kénogami en Août dernier, me voila enfin de retour sur les sentiers 3 mois plus tard.

08h00 du matin je me prépare pour rejoindre mon tout nouveau partenaire de randonnée. Tout frais, tout beau, Chris est aussi un trippeux de randonnée. Il a d’ailleurs accomplis et sillonné plusieurs sentiers au Québec, découvrant plusieurs endroits encore peu connu de tous. De plus,  c’est grâce à lui que j’ai découvert la Montagne Grise. Situé dans les Laurentides, tout près de la municipalité de Lac-Supérieur, le sentier menant au sommet de la montagne fait parti du sentier régional Inter-Centre. Le sentier menant au Sommet fait partie du Centre d’Accès à la Nature de L’UQAM.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Bien que l’on retrouve peu de documentation à son sujet sur Internet, Chris m’a amené dans ce petit coin de pays pour y gravir cette petite montagne de 596 m d’altitude. Le départ du sentier se fait au bord de la route Le Nordet. Un petit stationnement est aménagé à même le début du sentier ou l’on peut voir les quelques panneaux d’indications montrant le chemin à prendre en direction Nord. Passant un petit pont, on débute le sentier menant vers le sentier La Tête Blanche. Le sentier est facile et bien aménagé malgré les nombreuses feuilles mortes cachant les roches et la bouette. Quelques mètres plus loin, on arrive à un premier chalet (L’Érablière). Malheureusement, il était fermé lorsque nous étions la mais cela semble être une belle place pour y séjourner en hiver.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Continuant notre chemin, nous avons pris le sentier La Tête Blanche et le Circuit du Sommet pour ensuite prendre le sentier La Grise menant au Sommet de la Montagne Grise. Cela nous a pas pris tant de temps pour gravir ce mont qui offrait deux beaux points de vue. Nous avons pris le temps de manger un petit quelque chose pour reprendre des forces et avons discuté de tout et de rien. C’était tellement apaisant d’entendre le vent souffler dans les branches d’arbres. Bref, il n’a pas fallu grand temps avant que le froid nous envahisse. Nous avons finalement décidé de revenir sur nos pas par le même sentier. Nous avons fait près d’une dizaine de kilomètres au total en plus de visiter une petite partie du coin Sud.

Le trajet terminé Chris et moi avons pris quelques minutes pour voir le coin du Canyon. Quelques mètres ont suffit pour arriver au Camping du Canyon. Cinq emplacements bien aménagés sont offert sur place à même la rivière Archambault. Nous avons pris quelques minutes pour longer le canyon. C’était impressionnant de marcher à cet endroit !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous sommes revenus sur nos pas pensant avoir tout terminé mais, au retour, j’ai remarqué que nous avons manqué la partie Sud avec le Circuit de l’Orignal et du Lièvre dont le premier mène à la chute Archambault, l’attrait principal du Centre. Je suis quand même surprise de voir que l’UQAM a aménagé depuis 1976, plus de 25 kilomètres de sentiers pour la randonnée pédestre, la raquette et le ski hors-piste. Bref, il est intéressant que le site ait été développé bénévolement par des étudiants de l’Université. Sur le site on compte 4 principaux sentiers tels que le Circuit du Sommet, un trajet en boucle de 7,6 km considéré comme avancé; le sentier Sommet de la montagne Grise, un sentier linéaire de 7 km avancé aussi; le Sentier la Tête Blanche, une boucle de 5,3 km ainsi que le Sentier d’interprétation de 1 Km.

 

Cette journée était vraiment plaisante avec Chris. J’ai trouvé le partenaire idéal pour faire de la rando. Malgré que j’ai l’habitude d’être seule dans mes voyage et randonnées, je trouve qu’être bien accompagné est encore mieux ! Bref, ce sera partie remise pour terminer tout les sentiers de cet endroit en raquette !!! Je dois en fait remercier Christopher de m’avoir fait découvrir ce beau coin.

Publicités