Pour terminer l’année en beauté, j’ai visité le petit coin de pays de ma mère, Le Bas Saint-Laurent. J’ai fait quelques activités en trois jours en bonne compagnie et apprécié mon premier petit congé depuis Septembre dernier.

 

22 Décembre 2016

Ma première activité s’est déroulée au Village de l’Isle Verte. C’est l’un des plus anciens villages du Bas-Saint-Laurent (1845) qui aujourd’hui est d’une renommée mondiale par sa Réserve nationale de faune. Ce village a un très beau cachet et se classe parmi les plus beaux petits villages du Québec. Bref, c’est à l’embouchure de la rivière verte que j’ai pêché l’éperlan arc-en-ciel cette journée la avec ma mère et son copain Bernard. Je me suis rendue à pied au Quai (par la rue du Quai bien sur!) avec ma maman. La température était parfaite, pas de bourrasques de vents, pas trop froid, c’était anormal (ayant toujours vu dans mon enfance des blizzards et des températures sibériennes). C’était justement favorable pour aller voir les vingtaines de cabane de pêche qui s’alignait à l’embouchure de la rivière.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous avons fait le tour des cabanes avant de rentrer dans l’une des plus grosses pour s’y réchauffer et commencer l’activité. La cabane était munie d’un poêle pour chauffer (une chance!) et quelques bancs pour pêcher. Un grand trou à été creusé dans l’épaisse glace de la rivière et de la 5 lignes à pêche y était installés. C’est alors que j’ai utilisé mes GRANDS talents pour attraper quelques éperlans. C’était une superbe journée sur la glace !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

23 Décembre 2016

Le lendemain, c’était une journée en raquette dans le coin de Saint-Mathieu. Situé environ à mi-chemin entre l’Isle Verte et le Parc National du Bic, la station de ski du Parc Mont St-Mathieu offrent nombreux . La montagne, d’une altitude de 191 mètres, a 26 pistes de ski, 10km de sentiers de raquette et deux couloirs de glissade sur tubes situé à côté de la pente école. Il est facile de s’y rendre par la 132, on emprunte alors un petit chemin se rendant au lac et à la station de ski. De l’extérieur, les installations et le chalet semblent tous moderne et très bien aménagés. À l’intérieur, c’était très beau et propre. En fait, j’ai rarement vu une station de ski aussi bien installée, on y retrouve au premier étage, une boutique de location d’équipement, l’école de ski, une grande salle ou les gens peuvent ranger leur équipements dans des casiers. Au deuxième, on peut s’installer au bar pour y déguster un petit drink après la journée au bar ou manger un petit quelque chose à la cafétéria.

Bref, lorsque nous sommes arrivés au Parc du Mont Saint-Mathieu, ma mère et moi avons pris nos équipements et sommes dirigés à l’accueil pour demander la carte des sentiers. La personne à l’accueil nous à donc informé que nous pouvions débuter notre randonnée à partir du chalet ou du haut de la montagne. Étant donné que nous voulions faire un maximum de sentiers, nous avons opté pour faire les sentier en descente plutôt qu’en ascension (cela sera moins exigeant pour ma mère et moi). Nous avons opté pour prendre le télésiège.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour ceux et celles qui désirent débuter les sentiers par le chalet, il y a aucune tarification. Par contre, si vous désirer débuter du haut de la montagne, il faut débourser 5$ pour la carte de membre, qui est bonne à chaque fois que l’on s’y rends et 6 $ pour la remontée. Il y a donc un total de 11$ par personne pour cela. Il faut noter que la carte de membre doit toujours être dans notre poche gauche pour s’assurer qu’elle soit scannée afin de nous permettre l’accès au remonte-pente (ce que je trouve quand même techno).

Nous avons donc pris le télésiège accompagné d’un employé qui était fort bien sympathique. Nous avons discuté un peu avant d’arriver au haut de la montagne en nous informant les conditions de sentiers en raquette. Du haut de la montagne nous avons enfilé nos raquettes et pris la direction du Sentier Bleu pour 0,6km. Le sentier est plat car il est aussi utilisé par les planchistes et skieurs afin de se rendre à d’autres pistes. C’était très drôle de voir ma mère avec ses énormes raquettes tentant de ne pas s’enfarger dans ses pieds. Disons qu’elle n’avait pas les bonnes raquettes pour elle. Nous avons donc bifurqué au Sentier Jaune.

2014-12-11carte-sentiers-inversee

 

De la, le périple commence. Nous avons fait 1,2km en ascension dans un sentier de 2 pieds de neige. Il était difficile d’ouvrir la marche mais je m’y faisait très bien. Je me sentais bien dans cet univers recouvert de neige. C’était paisible et il m’arrivait parfois d’arrêter et de fermer les yeux pour ressentir le moment présent. Il arrivait d’autres moments ou je prenais plaisir à rire de ma mère qui s’accrochait dans ses raquettes et qui tombait aux dizaines de pas (oh que je suis méchante… je t’aime maman !). Au moins, je l’aidais à se relever (quand même mieux non?). Bref, nous avons grimpé quelques mètres en altitude, se forgeant un chemin dans la poudreuse. Nous sommes donc arrivé une heure plus tard dans une intersection (qui en fait n’en était pas une). Nous avons tenté de prendre le Sentier Vert d’une part, mais après avoir testé deux simili chemins, je me suis rendue compte que cela n’aboutissait nulle part. Je pensais à ce moment la que les chemins n’étaient pas bien balisés. On a donc opté pour rester sur la Jaune jusqu’au moment ou nous avons croisé l’intersection du Sentier Vert et Jaune (le retour)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

2014-12-11carte-sentiers-inversee

Ne sachant pas trop combien de temps cela nous prendrais on avait deux Options

A) Poursuivre le Sentier Jaune en descente avec 0,9km

B) Poursuivre le Sentier Verts sur 3km

Étant donné que nous avions pris plus de une heure pour faire le 1,2km nous avons choisi l’Option A. Cela sera plus facile pour ma mère de suivre le rythme et d’arriver au chalet sans être trop fatiguée. Nous avons continué sur la piste Jaune ou ma mère et moi trouvions cela plus facile que la première partie du sentier. Nous avons marché dans cet environnement féérique, sauver des arbres ensevelis de neige, ramené un sapin de Noël (Vidéo), sauté par dessus un tronc d’arbre, rigolé à en avoir des crampes lorsque ma mère s’enfargeait pour X ième fois adoptant des positions loufoques. Bref, c’était plaisant et j’aimais plus que tout de me retrouver la. Je suis faite pour être dans la nature.

Le sentier nous à donc ramené à la Piste Bleue ou nous avons fait 1km pour descendre le Mont Saint-Mathieu. C’était encore plus beau. Il semblait y avoir moins de neige et on longeait une bonne partie d’un ruisseau. On y a aussi vu des pistes de 4×4. Le sentier est encore plus facile et cela ne nous a pas pris de temps. En moins de une heure, nous étions déjà arrivé à l’intersection du Sentier Rouge.

2014-12-11carte-sentiers-inversee

Étant donné que j’avais l’intention de faire tout les sentiers, j’ai proposé à ma mère deux choix. Celui de retourner à l’accueil par le Sentier Rouge avec 0,7km OU de me suivre dans le sentier opposé faisant 1,3km sur le sentier Rouge, 1,2km sur le sentier Mauve puis revenir sur nos pas vers le chalet avec un total de 4km de sentier. Elle à choisi de m’attendre au chaud au chalet.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’ai donc commencé cette deuxième partie en me dirigeant au bout du Sentier Rouge. Le premier 0,7km était relativement facile. Il était tapé avec quelques traces de raquettes. Cela ne m’a pas pris grand temps avant d’arriver à la deuxième partie pour y faire le 0,6km de plus. De là, j’ai alors vu une petite cabane de chasse et le sentier était recouvert de bonne poudreuse ! J’ai mis alors de l’énergie pour traverser le tout (1,2km) en peu de temps soit pas plus de 20 minutes. J’étais donc à l’intersection des Sentiers Vert, Rouge et Mauve. C’était un endroit encore vierge. Tout était blanc et calme.

2014-12-11carte-sentiers-inversee

J’ai décidé de revenir au chalet par le dernier Sentier, le Mauve. C’était un petit sentier facile aussi où je n’ai même pas eue l’impression de faire 1,2km. Sincèrement, la piste m’a pris moins de temps que sur la Rouge. J’ai alors fait une petite visite dans un chalet situé aux abords du chemin et repris la route pour finalement reprendre le Sentier Rouge jusqu’au chalet voyant les traces de raquettes de ma mère. Cela ma pris 1 heure pour faire les 4km et j’étais bien heureuse d’avoir parcourus tout ses kilomètres.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’ai rejoins ma maman au Chalet principal et après avoir pris quelques minutes de repos, nous avons finalement quitté la Parc. Sincèrement, je n’ai jamais vu un aussi bel endroit pour y pratiquer des sports de plein air (sauf la Raquette pour le Parc National du Bic). Vous êtes dans la région du Bas Saint-Laurent en visite ? Vous êtes amateurs de ski, de planche à neige ou de raquette ? Je dois vous dire que le Parc de Mont Saint-Mathieu est l’endroit idéal pour y passer une journée seul, accompagné ou en famille.

Publicités