Voyage à Boston, Jour 2 Partie 1, Freedom Trail, Trinity Church, Université Harvard …

 

La deuxième partie de la journée se faisait en plein centre-ville avec un temps libre d’environs 5h30. Patrick et moi avons décidé de commencer par observer la dynamique du Quincy Market. Il y avait en effet, une ÉNORME différence avec l’ambiance du matin (il n’y avait pas un chat). C’était bourré de gens ! On avait à peine de misère à marcher entre la foule ! À l’extérieur, on pouvait observer quelques artistes de rues. De ceux-ci, l’un à particulièrement su capter notre attention. Pianiste, Saxophoniste, Chanteur, Compositeur, Bradley James est un brave garçon polyvalent offrant plusieurs prestations musicales.

20161029_143925

Après avoir assisté à deux de ses représentations, nous avons continué notre périple sur le Harbor Walk.  Ce projet coopératif est créé depuis 1984. Cela a permis de créer des parcs, des sentiers pédestres, des sites éducatifs, des installations de transport et d’autres commodités le long du port. Le sentier aménagé met en valeur les sites touristiques le long d’une partie de la promenade dans le centre-ville de Boston. Vous pouvez y voir un court vidéo ce ce fameux sentier. VIDÉO HARBOR WALK

Nous avons fait notre premier petit arrêt devant le carrousel. J’étais bien tenté d’y faire un tour pour le plaisir mais Patrick m’a remis à l’ordre malgré que … (je suis certaine) qu’il voulait lui aussi faire un tour sur la baleine géante ! J’avais le penchant pour l’aigle ! Hihihihi. Le Harbor Trail longe le port de Boston, montrant les nombreux condos de luxe, hors-prix situé à même l’eau. On a passé devant le US Coast Guard en se disant que l’on aura jamais une guérite d’entrée barricadée et protégée à l’os comme eux à notre boulot. Bref, on a poursuivis notre chemin sur le Charleston Bridge. Le Charlestown Bridge (également appelé le North Washington Street Bridge) est le pont situé le plus à l’est du fleuve. Il relie les quartiers de Charlestown et du North End. Cette structure faite de métal rouillé, à été construite en 1900. Lorsque nous avons marché sur le Harbor Trail, Patrick a alors aperçu une affiche de Cornelius F. Regan. En fait, en attendant la rénovation du pont prévue à l’automne 2017, la ville est présentement en discussion du changement du nom du pont au pont Cornelius F. Regan ou Regan, en l’honneur du patrouilleur/policier Cornelius F. Regan, qui a été tué en devoir le 13 Janvier 1898. Il est mort de ses blessures en sautant du pont pour sauver la vie d’un citoyen qui se noyait. 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le chemin nous a finalement amené au USS Constitution situé dans le Boston National Historical Park. Le Boston National Historical Park est une association de sites historiques qui évoquent le rôle de la ville au niveau de la Guerre d’indépendance Américaine. Le Site est gratuit pour tous et nous avons donc commencé notre visite sur le USS Constitution. Avant d’y accéder, il faut passer un détecteur de métal. L’USS Constitution est un navire de guerre à trois mâts. Ce bateau a été baptisé par le 1er président des États-Unis, George Washington. D’après la Constitution des États-Unis, ce bateau est le plus vieux navire de guerre encore à flot dans le monde. Construite à Boston, elle eut pour premières missions de fournir une protection pour les navires marchands américains lors de la quasi-guerre entre 1798 et 1800 avec la France et de lutter contre les pirates barbaresques durant la guerre de Tripoli, la toute première guerre déclarée et engagée par les États-Unis d’Amérique après leur indépendance, et la première de leurs deux guerres contre les États du Maghreb. Aujourd’hui, la Constitution a un rôle de représentation de l’État, elle participe à des cérémonies, des programmes d’éducation et divers événements. L’équipage est composé de 55 marins, tous des marins d’active de l’US Navy et l’affectation sur ce navire est considérée comme un grand honneur. Quand il n’est pas en représentation, le navire se visite tout au long de l’année dans l’ancien Charlestown Navy Yard. En fait, tout au long de la visite, je tentais de m’imaginer naviguer sur cette embarcation à l’époque, avec les tempêtes, la guerre et les membres de l’équipage. Nous avons visité le pont, la cale.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La deuxième partie de la visite s’est fait toujours sur le Boston Navy Yard. Le Boston Navy Yard, à l’origine appelé le Charlestown Navy Yard et plus tard le chantier Naval de Boston, était l’une des plus anciennes installations de construction navale dans la marine américaine. Établi en 1801, la place a été officiellement fermé depuis le 1 er juillet 1974. L’endroit a ensuite été transféré au service des Parcs Nationaux. Sur ces lieux, on y retrouve le USS Cassin Young, un destructeur de la Seconde Guerre mondiale servant de navire-musée.  Le USS Cassin Young était un destructeur de classe Fletcher de la marine américaine nommé pour le capitaine Cassin Young (1894-1942), qui a reçu la médaille d’honneur pour son héroïsme à l’attaque japonaise à Pearl Harbor et qui a été tué dans la bataille navale de Guadalcanal à l’automne de 1942. Ce navire de guerre a été lancé le 12 septembre 1943. Après avoir servi dans la Seconde Guerre mondiale, y compris la bataille de du Golfe de Leyte et la bataille d’Okinawa, le Cassin Young a été désarmé puis réactivé pendant la guerre de Corée et a continué en service actif jusqu’en 1960. Aujourd’hui, il est conservé comme un navire commémoratif et a été désigné un point de repère historique national en 1986 comme l’un de seulement quatre survivants des destroyers de classe de Fletcher encore à flot.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La visite du USS Cassin Young m’a plus énormément et m’a fait fait pensé à la visite du Sous-marin l’Onondaga au Québec. Bref, des moments de pure bonheur ! J’aurais bien aimé en apprendre d’avantage sur les histoires vécues pendant les guerres sur le navire. Dès notre visite terminée, le bateau fermait ses portes. Nous avons été chanceux !

Ne sachant trop que faire, nous sommes retourné en ville prenant un autre chemin nous amenant près de l’autoroute 93. L’endroit que nous avons traversé était aménagé de structures bizarres, d’un parc non loin d’une écluse tout près du pont principal. Un endroit peu achalandé par les touristes. Nous avons donc commencé notre marche sur Beverly Street passant devant le TD Garden. Le TD Garden est une bâtisse omnisports située dans le quartier de West End à Boston. Depuis 1995, c’est le domicile des Celtics de Boston de la NB) et des Bruins de Boston de la LNH. Bref, ayant peu de temps nous n’avons pu y voir un match. 

20161029_162810

Reprenant la route sur Causeway Street et Stanisford Street, on est tombé directement dans le quartier du Black Héritage Trail. Ce lieu historique Bostonnien afro-américain est situé juste au nord de la ville. Les bâtiments d’aujourd’hui sont des maisons, des entreprises, des écoles et des églises de la communauté noire. On peut y voir le Musée d’Histoire afro-américaine, le plus grand musée de la Nouvelle-Angleterre consacré à l’histoire afro-américaine. Bref, ayant peu de temps devant nous, on n’a pu faire la visite. Le Black Heritage Trail est un sentier de découverte tout comme le Harbor Walk ou la Freedom Trail. Il relie plus de 15 structures et sites historiques avant la guerre civile, dont l’African Meeting House, la plus ancienne église noire des États-Unis. Ce qu’il faut savoir est qu’en 1783, le Massachusetts est devenu le premier État des États-Unis à déclarer l’esclavage illégal, principalement par gratitude pour la participation noire dans la guerre révolutionnaire américaine. Depuis, une importante communauté de noirs libres et d’esclaves qui se sont échappés se rassemblèrent dans le quartier Nord de Beacon Hill et dans le North End. Plus de la moitié des 2 000 noirs de la ville vivaient à Beacon Hill juste en dessous des résidences des blancs riches. 

Nous sommes donc arrivés dans ce quartier très particulier qui selon moi, était le plus beau quartier visité de Boston. Rues étroites, petits trottoirs fait de briques toutes croches, petit lampadaires éclairants les rues sombres de la place, des adresses au numéro civique 50 1/2 ou 3/4, on pouvait admirer les nombreuses bâtisses cordées les unes auprès des autres ne laissant aucun espace entre celles-ci. Il y avait ici une ambiance de sérénité, de paix. Quelques maisons étaient décorées pour l’Halloween. C’était vraiment beau et spécial de voir cette ambiance. On a marché une bonne heure à contempler les maisons de briques de toutes les couleurs. ENTKA, il commençait à faire noir et Patrick ne pouvait s’empêcher de faire son voyeur en tenant de regarder l’intérieur des maisons. Maudit Voyeurisme ! hihihihi Nous avons donc fait le tour de Myrtle Street, Cedar Street, Pickney et Mont Vernon pour finir le tout face au State House. Le Massachusetts State House est le siège du gouvernement fédéré de l’État du Massachusetts. Le bâtiment et abrite les services du gouverneur et de l’assemblée du Massachusetts. Il fut dessiné par l’architecte bostonien Charles Bulfinch et on architecture se distingue par l’utilisation de la brique et par un dôme doré.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Revenant sur nos pas vers Quincy Market, on a serpenté la rue de Park Street passant devant le Granary Burial Ground. Créé en 1660,  cet endroit est le troisième plus vieux cimetière de la ville. Plusieurs personnalités de la Guerre d’Indépendance des États-Unis y reposent : Samuel Adams, John Hancock, Paul Revere, trois signataires de la Déclaration de l’indépendance et les cinq victimes du Massacre de Boston (5 mars 1770). Ce cimetière fait partie du Freedom Trail. Il contient environ 2 345 tombes, bien que l’on estime que 5 000 personnes soient enterrées dans ce cimetière. Chaque tombe contient à peu près 20 corps, juste par exemple, la Infant Tomb contient à elle-seule 400 bébés. Ouffff …. À l’époque les pierres tombales étaient chères et il était commun de mettre plusieurs membres d’une même famille en dessous d’une même pierre.

Les rues étaient bondées de gens déguisés pour la fin de semaine de l’Halloween. C’était drôle de voir autant de gens participer à cet événement. On a continué notre chemin sur Washington Street que j’ai particulièrement apprécié par ses nombreuses boutiques, affiches et son ambiance festive. Notre trajet s’est d’ailleurs terminé près du Faneuil Hall. Sur une place publique, un spectacle de danse (Breakdance) était à l’honneur. Cela a attiré notre attention et je dois avouer que nous avons fait un bon choix de s’y arrêter. Le groupe Breeze Team était composé d’environ 10 jeunes danseurs et animateurs de foule. C’était bien amusant et impressionnant de les voir bouger autant. Étant hypnotisé du spectacle, mon cher Patrick s’est prêté au jeu en participant et dansant devant la foule ! Rien ne m’a fait plus plaisir de voir ce Patrick s’amuser autant. J’ai ri en masse et adoré cette petite aventure farfelue. Cela nous a complètement enlevé le stress de visiter Boston. ON VIVAIT LE MOMENT PRÉSENT !

20161029_173948

Après le ‘’show’’ nous nous sommes dirigés dans le quartier des Pubs Irlandais derrière le Union Oyster House, le restaurant favoris de la famille Kennedy. Nous avions trois choix mais avons finalement pris la décision de ‘’trinquer’’ au Green Dragon Tavern. Cette taverne à joué un rôle important dans la liberté de Boston pendant la guerre de l’Indépendance. Établi en 1654, ce Pub était un repaire préféré de Paul Revere. Selon un célèbre historien, c’était au Green Dragon Tavern que les plans pour l’invasion de Lexington et de Concord ont été entendus. Aujourd’hui, The Green Dragon accueille toujours une clientèle diversifiée et colorée. C’est en fait un restaurant populaire offrant un éventail complet de plats irlandais-américains et un large choix de plats traditionnels de la Nouvelle-Angleterre. Cette place incarne l’essence qui est la ville de Boston – le mélange délicat de l’histoire riche et la jeunesse dynamique. 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous avons commandé un pichet de Sangria à deux mais étant donné que le drink se buvait trop bien, on a commandé d’autres drinks pour le restant de la soirée. Ayant une petite fringale, nous avons pris une ‘’super’’ poutine à l’irlandaise avec un soupçon d’épices de curry. Il régnait une belle ambiance dans cette place mais je dois avouer que le Pub O’’Neil à Salem est indétrônable. On a terminé la soirée en regagnant l’autobus vers les 20h00 passant par le marché et prenant quelques clichés de Boston le soir.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Retour à l’hôtel, on ne s’est pas fait prier pour poursuivre la routine de la soirée avec une coupe de vin, bien étendus dans les divans du lobby. Ce fût une grosse journée de marche, riche en histoire. Le repos était bien mérité et nous nous sommes finalement couchés vers les 23h00. C’était notre dernière nuit dans cet hôtel. Bref, les lits sont plus que confortables, j’aurais tout fait pour en rapporter un chez moi.

Voyez notre dernière journée : Voyage à Boston Jour 3, Prudential Tower et Croisière sur le Spirit of Boston.

 

Photos : Voyage à Boston !

Publicités