21 Août 2014

Faisant suite à mes aventures au Parc National du Bic, j’ai pris le chemin en direction Est vers Rimouski. J’ai pris quelques minutes pour voir la Ville et observer les bâtiments et la vue imprenable sur le Fleuve Saint-Laurent. Je ne me suis pas tant attarder à ces lieux vu la longue journée devant moi. J’ai poursuivis ma route vers Pointe-au-Père à quelques minutes de la. C’est justement en face de ce village que le 23 Mai 1914, l’empress of Ireland a fait naufrage laissant 1012 victimes. Tournant sur l’Avenue du Père Nouvel, on peut apercevoir de loin les musées et l’immense sous-marin Onondaga au loin. Le Site historique maritime de la Pointe-au-Père est un organisme à but non-lucratif qui a été fondé en 1980 par un groupe de plongeurs. Ceux-ci avait l’intérêt particulier de regrouper des artéfacts trouvés dans le navire Empress of Ireland.  Leur but est en fait,  de faire partager leur passion au plus grand nombre de personnes. Le site est en partenariat avec Parcs Canada.

Prenant quelques photos de l’Onondaga, j’ai commencé par faire la visite de ce sous-marin. J’ai été surprise du bas prix que l’entrée m’a couté pour visiter les 3 attractions. En fait, pour quelques heures de visite, cela ne m’a couté que 22$. On m’a alors ensuite expliqué le fonctionnement de la visite. À cause de la configuration à l’intérieur de l’Onondaga (espaces parfois très exigus), la visite se fait avec un audio guide. Cela ressemble à un WalkieTalkie tout simplement. On doit simplement suivre les indications en écoutant les explications de chacune des bornes numérotés de 1 à 23 par la voix d’un comédien qui incarne Gilles Malette, un sous-marinier à la retraite et son neveu. En gros, le parcours dure près de 45 minutes et fait découvrir le sous-marin dans son ensemble. On observe au début l’extérieur, on visite l’intérieur du compartiment de l’arrière jusqu’à la salle des torpilles à l’avant. Tout au long des 23 pistes sonores, on apprend le fonctionnement du navire et la vie des 60 hommes qui étaient à bord lorsque le sous-marin était fonctionnel.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’Onondaga est le premier sous-marin accessible au public au Canada… Quand même intéressant ! La visite simule en gros, une sortie en mer. On visite l’extérieur de tout les compartiments, les chambres à coucher, la cuisine, salles mécaniques, salle de contrôle et celle des torpilles à la toute fin. On en apprends beaucoup sur les instruments qui jalonnent le parcours. Une belle visite pour ceux qui n’ont pas peur des endroits clos.

Après cette visite forte intéressante, je me suis dirigé vers le phare de Pointe au Père. La visite guidée commençait que 10 minutes plus tard. J’ai donc pris le temps de lire les panneaux d’informations autour des lieux. Le phare a joué un rôle central dans l’histoire de la navigation sur le Saint-Laurent. Il a été construit et érigé en 1909 et il est le deuxième plus haut phare au Canada avec ses 33 mêtres, le premier est en Gaspésie si je me souviens bien. La visite permet d’atteindre son sommet … après avoir monté 110 marches et grimper 2 échelles (pour un total de 128 marches). La vue nous offre une vue fantastique de l’Estuaire. Si vous désirez en savoir plus sur le fonctionnement du Phare et de sa construction, vous pouvez visiter La Station de Phare.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Après cette courte visite, j’ai traversé la rue pour me rendre au Musée Empress of Ireland. Cet endroit raconte l’histoire de l’Empress of Ireland passant à sa construction, en 1906, jusqu’au naufrage en 1914.  Il est conseillé de faire la visite du musé après le spectacle multimédia. Je dois avouer que j’ai réellement apprécié ce vidéo d’animation. Il ne dure qu’une vingtaine de minutes et nous plonge dans l’atmosphère de cette nuit tragique. Après tout cela, j’ai finalement fait la visite des lieux en écoutant le récit d’aventure du guide habillé en capitaine. J’ai alors fait le tour découvrant la collection d’objets prélevés sur l’épave, des photos et suivis le fil de l’histoire avec des bornes interactives (ressemblant à des téléphones).  Pour en savoir plus, vous pouvez vous rendre sur Le Musée Empress of Ireland.

Après ces moments riches en histoire, j’ai pris la132 en direction Est pour aller manger dans un restaurant ayant comme spécialité les fruits de mer. Le Restaurant du Phare. Je dois vous avouer que l’endroit est fort bien sympathique. Situé en bordure du Fleuve, le Restaurant du Phare offre un menu ayant en spécialité les produits de la mer.  Ayant l’intérêt de manger une spécialité, je me suis lancée dans l’assiette du Pêcheur !!! On y retrouve des morceaux de saumon, de morue, de flétan, quelques pétoncles, plusieurs moules, des mini crevettes, des pinces de crabe, un petit homard coupé en deux, le tout servis avec du riz, des patates et du beurre à l’ail. Oufff ! Après 30 minutes, j’ai réussis à tout engloutir. C’était plus qu’excellent et je vous le recommande à tous si vous passer par là !

Jour 4 Rimouski (1)

12h15 on quitte l’endroit pour prendre le chemin en direction de Saint-Gabriel de Rimouski (plus aus Sud). En fait, avant mon voyage, j’ai fait des recherches pour y faire des activités sportives. J’ai alors trouvé un endroits fort bien intéressant….. Étant dans le coin, il me fallait visiter le Domaine Valga plus précisément La Forêt du Maitre Corbeau ou l’on retrouve l’un des plus grand Parc Aérien du Québec. Voyez ses aventures dans un autre article que je ferais prochainement …

Pour voir les photos de la journée, il est possible de voir mon Album Photo Google + – Voyage au Québec Jour 4 – Rimouski

Publicités