06 Juin 2019

Le matin du 06 Juin, nous nous sommes réveillés tôt étant donné que notre excursion durait 10 heures au total. Ce fut notre plus grosse journée depuis et nous avons débuté par une petite excursion en autobus sur les autoroutes en direction de notre premier arrêt ; Le Palais de Catherine. J’étais étonnée de constater les nombreux buildings à étage en construction. Ceux-ci comprenait nombreux appartements, donnant un vision encore communiste du pays. La route fut longue malgré tout avant de parvenir à notre destination.

Le Palais Catherine est l’une des plus grandes résidences royales du monde. Il a été considérablement endommagé pendant la Seconde Guerre mondiale, mais a été restauré depuis. Le mystère le plus célèbre lié au Palais Catherine est le sort de la célèbre Chambre d’ambre, qui a disparu pendant la guerre. La chambre a été reconstruite et est une caractéristique unique contrairement à toute autre pièce dans n’importe quel autre palais.

Nous avons exploré la Palais avec une guide local qui nous a expliqué de fond en comble les nombreuses parties du palais. Bref, Catherine Palace (également appelé Tsarskoye Selo ou le village du tsar) est situé dans la petite ville de Pouchkine, à environ 17 miles au sud de Saint-Pétersbourg. Le design baroque orné du palais est à couper le souffle, et sa longueur de 740 mètres. Pierre le Grand présenta la succession du palais à son épouse Catherine en 1710, et il servit de résidence d’été de la famille impériale jusqu’à l’époque du dernier tsar en 1917.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nombreuses sont les salles que nous avons visité. La Grande Salle (également connue sous le nom de Grand Ballroom) est la pièce maîtresse de Rastrelli au Palais Catherine près de Saint-Pétersbourg, en Russie. Le Grand Hall est de près de 56 pieds de large et plus de 154 pieds de long. La Grande Salle est au deuxième étage et occupe toute la largeur du palais. La zone entre les fenêtres est couverte de miroirs dorés.

Une autre particularité du Palais est sans contredit la chambre d’ambre. Le roi Frédéric Guillaume de Prusse a donné à Pierre le Grand les panneaux d’ambre incrustés d’origine après que Pierre les ait admirés dans une pièce du palais de Frédéric. Les panneaux de 16 pieds d’apparence de puzzle ont été construits de plus de 100.000 pièces parfaitement équipées d’ambre. Les nazis ont démantelé les panneaux d’ambre et les ont expédiés de Russie en Allemagne pendant la Seconde Guerre mondiale, et ils n’ont jamais été retrouvés. Beaucoup de mystère entoure le sort des panneaux de chambre d’ambre, et beaucoup de Russes croient qu’ils existent encore quelque part en Allemagne. Les artistes russes ont commencé à recréer les panneaux d’ambre en utilisant les anciennes techniques au début des années 1980, et la salle a été ouverte au public en 2003. Malheureusement, ils nous était impossible de prendre des photos.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une fois la visite de l’intérieur du palais terminée, nous avons marché près d’une heure dans les jardins extérieurs. C’était tout simplement magnifique et immense. J’ai particulièrement aimé les jardins. Cela vaut la peine de découvrir un peu plus les environs. J’y serais resté un peu plus.

Une fois terminé, nous avons repris l’autobus et nous avons parcouru nombreuses routes en plein centre-ville. Nous avons fait un deuxième arrêt à la Forteresse Saint Peter and Paul.

Fondée par Pierre le Grand en 1703, la forteresse Saint-Pierre-et-Saint-Paul est considérée comme un monument fortifiant unique des XVIIIe et XIXe siècles. Son ensemble architectural est centré autour de la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul où se trouvent les tombeaux de tous les empereurs russes. Ce fut la première structure à être construite à Saint-Pétersbourg, et  est donc le berceau de la ville. L’endroit est riche en histoire, comprenant aussi une base militaire, une maison de ministères, le cimetière de la famille impériale russe, le site d’expériences scientifiques révolutionnaires, et une prison qui a tenu une partie des prisonniers politiques les plus en vue de Russie. La cathédrale Pierre et Paul est la plus ancienne église de Saint-Pétersbourg. Sa construction a débuté le 12 juillet 1703, le jour des saints apôtres Pierre et Paul, dans la nouvelle forteresse. La construction de la cathédrale sur le projet et sous la direction de l’architecte D. Trezzini a duré 20 ans – de 1712 à 1732. Jusqu’en 2012, la cathédrale, d’une hauteur de 122,5 mètres, était le plus haut bâtiment de Saint-Pétersbourg.  Dès le début de la construction du temple, Peter décida de le transformer en un tombeau de souverains russes. Les inhumations dans l’église inachevée ont commencé à l’été 1708. Tous les tsars russes de la dynastie des Romanov, à l’exception de Pierre II et d’Ivan VI, ont été enterrés ici.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour le dîner, nous avons mangé dans un joli petit restaurant et avons poursuivis notre périple en pleine ville. C’était le bordel ! Il y avait nombreuses voitures, autobus voyageurs, touristes et bien entendu des chinois ! Ils sont partout les chinois ! Nous étions toujours arrêté, avoir su, nous aurions pu marcher et voir beaucoup plus de choses autrement.

L’autobus arrêta 10 minutes afin que l’on puisse prendre en photo l’Église de la Résurrection de Jésus-Christ, qui est connue des Habitants comme l’Église du Sauveur sur le Sang versé ( Church of the Savior on the Spilled Blood ) car elle marque l’endroit où Alexandre II a été mortellement blessé dans une tentative d’assassinat le 1er mars , 1881. Conçue par Alfred Parland dans le style des églises russes des XVIe et XVIIe siècles, l’Église de la Résurrection offre un contraste saisissant (certains diraient choquant) à son environnement d’architecture baroque, classique et moderniste. Alexandre II est mort des blessures infligées lors d’une attaque par le groupe terroriste People’s Will. Immédiatement, son héritier, Alexandre III, a déclaré son intention d’ériger une église sur le site à la mémoire de son père, et en outre de faire construire cette église dans le style « traditionnel russe » – en distinction avec ce qu’il considérait comme l’influence occidentale contaminante de Petersburg.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Notre arrêt final s’est fait dans un petit parc offrant une vue superbe des environs de la ville. Sincèrement, ce fut intéressant malgré le traffic et les nombreux touristes. J’ai par contre trouvé les russes froids autant dans leur attitude que langage. Ayant été opprimé depuis nombreuses années, je ne peux avoir que de la compassion pour ce peuple qui mérite d’être connu. Je ne dis pas non pour revisiter la Russie et son peuple mystérieux ayant vécu des tensions sociales, qui semblaient avoir pris fin au moment de la victoire complète et définitive du pouvoir soviétique dans les années 1920.

 

Croisière Scandinave – De St. Petersburg à Helsinki, 07 Juin 2019

 

 

Publicités