Jour 9 – 25 Novembre 218 – WADI RUM : ARCHE D’UMM FRUTH, UMM MUMGUR, WADI NUQRA

Après une nuit à suer dans le sac de couchage, je me suis réveillé vers les 06am avec entrain et j’ai pris le petit déjeuner en compagnie de mes compagnons de randonné ainsi que les bédouins guides. Une fois mes équipements rangés dans mon packsac et la tente bien pliés, je quitte vers les 08h00 en poursuivant mon aventure dans un océan ocre jaune parsemé de tours et de gigantesques dômes de grès qui s’étend à l’infini.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le temps était frais et nuageux au matin. Il faut savoir que le meilleur temps pour voyager en Jordanie est entre les mois d’octobre et mai. C’est une période idéale pour éviter les fortes chaleurs. Il faut en général bien s’habiller car on retrouve d’importantes variations de température qui existent entre le jour et la nuit. En Novembre, c’est une excellente saison pour découvrir la Jordanie. Le temps est généralement beau et les températures douces se rafraîchissant à mesure que les semaines passent.

Le soleil a commencé à faire sa place peu à peu et nous nous sommes dirigés encore plus au Sud afin de passer non loin du pont de pierre Burdah, une arche naturelle en pierre en hauteur. Pour y accéder, il faut grimper sur une montagne pour près de 4 heures. Jabal Burdah et son pont rocheux sont situés au sud-est de la zone protégée du Parc. Sur la crête nord se trouve le pont rocheux de 35 mètres de haut. Il est considéré comme l’un des plus hauts ponts de roche au monde. C’est certainement l’un des endroits les plus spectaculaires du désert. Si vous avez le vertige, la meilleure option est de s’émerveiller devant ce pont rocheux depuis le fond de la vallée. Si vous êtes raisonnablement en forme, cette randonnée est pour vous. C’est l’une des randonnées les plus enrichissantes suivant une route bédouine qui nous conduit au pont rocheux. Jabal Burdah abrite plusieurs espèces de plantes utilisées à des fins médicinales. 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’ai continué ma randonnée consacrée à la découverte d’arches naturelles en voyant le Umm Fruth. C’était l’heure d’une petite pause et voulant marcher sur l’arche, j’ai laissé tomber la pause pour jouer aux acrobates et finalement arriver au-dessus de l’arche. Le pont rocheux Um Fruth est l’un des lieux les plus photographiés du désert de Wadi Rum. Le pont est à environ 15 mètres du sol et la montée est facile. La descente par contre est autre chose. J’ai utilisé la technique du crabe. Néanmoins, pour les personnes ayant un certain degré de vertige ou des limitations mineures, l’ascension peut être un véritable défi. Mais la belle vue sur les montagnes jaunes de Um Fruth constitue ce grand moment. 

C’est donc en marchant parmi des gorges étroites (siq), des falaises, d’éboulis massifs et des cavernes spectaculaires façonnées par le climat que je suis tombé en amour avec le pays et surtout avec la région.  Pour le dîner, nous avons rejoint notre cuisinier et le chauffeur pour manger au bas de la montagne du Umm Muqur face au campement Kharrobh. Petit repas copieux composé d’une salade de thon avec légumes frais (tomates et concombres), pains et légumes bouillis. Étant donné que nous étions en avance sur notre excursion, nous avons pris plus de une heure pour se reposer. Moi me reposer !! Pfff  ! J’ai pris le large en marchant dans le désert pour y prendre le grand air pendant que les autres faisaient la sieste.  Impossible pour moi de ne pas bouger !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Encore quelques heures de marche dans le désert, nous avons contourné des reliefs majestueux tout en laissant nos pas imprégner le sable orangé par le soleil derrière nous. Nous avons parcourus près de 5 km dans le Wadi Nuqra pour finalement arriver à notre campement final du jour 2 à 16h00. Les tentes installées, la vue était plus que magnifique. D’ailleurs le soleil commençait à se coucher. Les reliefs du Wadi Rum sont des endroits magiques pour observer de fabuleux couchers de soleil. J’étais tout simplement sans voix.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La routine bien installée, je me suis lavé et j’ai pris le thé encore avec mes amis les bédouins. Le groupe nous a rejoints et une partie de UNO s’en est suivis. Je vous en dis pas plus mais… voulant faire réaliser à mes camarades que le cuisinier était de plus en plus insistant, je me suis assise face à lui (au lieu d’être à ses côtés) pour éviter qu’il me touche ou se colle. Il était marabout et s’est donc là que tous ont commencé à me protéger de cette personne qui, malgré mes refus insistait encore et encore.

La soirée fut quand même plaisante et nous avons dégusté encore un succulent repas en bonne compagnie.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une fois le repas terminé, j’en ai profité pour admirer les étoiles. J’étais tout simplement dans mon élément.

 

Voyez par l’image le parcours du Jour 2 dans le Wadi Rum.

 

Voyage en Jordanie, Jour 10 – Parc National du Wadi Rum

Publicités