Jour 4 – 20 Novembre 2018

 

Le matin, aux alentours de 06h30, j’ai fait une petite balade dans la réserve de Dana non loin du village. Je me suis donc dégourdie les jambes en faisant près de 4km dans la réserve sur un sentier que les habitants utilisent pour nourrir les chèvres. Cet environnement complexe et diversifié offre des vues magnifiques sur les nombreux canyons.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Après 30 minutes de marche, je suis revenue sur mes pas pour déjeuner avant une aventure plus intéressante. J’ai participé à une randonnée guidée dans la région avec un guide bédouin local (qui ne savait que très peu parler anglais). Il est aussi possible de faire des excursions plus longues en randonnée et en canyoning mais j’ai préféré faire le tout en une demi-journée. Avoir su, je serais restée 2 jours de plus.

Dana est la plus grande réserve naturelle de Jordanie, elle fait 320 kilomètres carrés de montagnes et de dunes de sable. Le quartier du village de Dana, qui surplombe le pittoresque Wadi Dana, est occupé depuis environ 4000 ans av. Des preuves archéologiques indiquent que les civilisations paléolithique, égyptienne, nabatéenne et romaine ont été attirées dans la région par le sol fertile, les sources d’eau et l’emplacement stratégique. Aujourd’hui, le village de Dana est habité principalement par des clans de la tribu «Al Ata’ata», qui se sont installés dans la région pendant la période ottomane, il y a environ quatre cents ans, et ont construit le village actuel. Au fil des ans, de nombreuses familles du village de Dana ont déménagé dans le village voisin de Qadissiya à la recherche de meilleurs emplois, d’écoles et de logements. Le village en ruine de Dana a été presque abandonné, mais grâce aux efforts de collecte de fonds de Friends of Dana, un groupe de femmes dynamique à Amman, plus de 70 des maisons en pierre traditionnelles ont été restaurées, permettant à certaines familles de rester dans le village. Le paysage spectaculaire de la région de Feynan et les communautés qui y vivent abritent une histoire extraordinaire. 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’ai trouvé mon COUP DE COEUR de la Jordanie. Sans hésiter, c’est ici que je me suis sentie le mieux de tout mon voyage. Wow et re-Wow. Si vous aller en Jordanie, passez par Dana absolument. Après 3 heures de marche dans les canyons à contempler la beauté des lieux, je suis revenu à l’auberge pour dîner. Une fois terminé, j’ai pris un bus qui m’a amené en direction de Pétra, plus précisément à Little Petra (Beidha) qui est à exactement, 8 km au nord du site principal. J’étais avec le même groupe de randonneur dans la Réserve de Dana et nous avions beaucoup de plaisir ensemble.

J’y aie exploré le Siq el Bared et Beidha principalement. On pense que le village néolithique de Beidha a été occupé de 7200 av. JC à 6500 av. J.-C., ce qui en fait l’un des premiers villages installés de l’histoire de l’humanité. Découverte dans les années 1950 et 1960 par Diane Kirkbride, elle est située dans la zone protégée du parc archéologique de Petra. Ce site abrite l’une des plus anciennes colonies de Jordanie. Le Siq Al-Barid qu’on appelle aussi «Little Petra» ressemble beaucoup avec le site principal de Petra. Le site comprend des tombeaux, des temples, des canaux d’eau et des citernes creusées dans la roche ainsi que des restes de fresques sur du plâtre. Plusieurs outils de pierre anciens ont été trouvés et des fouilles archéologiques sur le site indiquent que la structure mise en évidence a été utilisée pour les enterrements rituels impliquant certains rites et rituels. 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’endroit est moins touristique que Petra bien sûr. Par contre, cela vaut la peine d’y jeter un coup d’œil et de profiter pleinement de l’endroit. La visite principale se fait sur un sentier linéaire, il faut donc faire un aller-retour. On se rend donc à la toute fin de la route une fois avoir grimpé nombreuses marches pour y avoir une excellente vue d’une vallée. Par contre, si vous voulez en voir plus, à l’entrée principale, il y a un autre sentier qui nous amène au site Beidha ou l’on voit quelques ruines anciennes. De là, j’ai poursuivis ma route dans le désert à pied jusqu’au coucher de soleil afin de retrouver le même bus qui nous attendais.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une fois la randonnée (et journée…) terminée, nous nous sommes tous dirigés dans le village de Wadi Moussa pour séjourner une nuit à l’hôtel Edom Hôtel. L’hôtel est situé à 200 mètres à pied de l’entrée de la ville de Petra. L’hôtel offre nombreuses chambres très bien aménagées et on peut manger dans son restaurant qui offre des buffets pour le petit-déjeuner et le souper. Le restaurant Al-maghara offre des délices arabes et internationaux. Bref, j’en ai profité pour laver mon linge sale des derniers jours dans le bain. Une chance, je commençais à sentir le moisi…

Une fois la soirée passée, je me suis reposée un peu. Les trois prochains jours seront très intenses et forts bien intéressants….

Voyage en Jordanie – Jour 5, Trek à Petra

Publicités