Jour 2 – 18 Novembre 2018

La deuxième journée s’est déroulée non loin de Madaba. J’ai embarqué dans un minibus qui m’a conduit jusqu’au Mont Nébo. Cet endroit nous laisse une magnifique vue de la mer Morte et de la Vallée du Jourdain. C’est donc là que Moïse laissa les Hébreux face à la Terre promise. L’endroit est tout simplement magnifique, la vue de la vallée, du fleuve du Jourdain, ainsi qu’une partie de la mer morte m’a laissé sans mots.

Le mont Nébo est une crête située à environ 820  mètres au-dessus du niveau de la mer et regarde vers le bas de 1220 mètres sur la mer Morte qui est à proximité (qui se trouve à environ 400 mètres en dessous du niveau de la mer). Les premiers chrétiens de Jérusalem ont fait un lieu de pèlerinage. C’est proche du 3ème ou 4ème siècle qu’une église fut construite au sommet pour commémorer la fin de la vie de Moïse. L’église des moines a été agrandie dans les 5ème et 6ème siècles et à l’intérieur, on y retrouve une étonnante collection de mosaïques. La principale mosaïque fait environ 9 mètres par 3 mètres et représente la vinification monastique, les chasseurs et divers animaux. 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’ai visité les lieux tout en prenant nombreux clichés. Je n’étais pas seule bien entendu et il était difficile de prendre des photos sans avoir un touriste dans le décor. Je vous le dit… j’étais bien patiente. En dehors du sanctuaire on y retrouve aussi une croix énigmatique en serpentine. On la surnomme The Brazen Serpent Monument, créé par l’artiste italien Giovanni Fantoni. Fusionnant la croix sur laquelle Jésus a été crucifié et le serpent de bronze qui a sauvé Moïse dans le désert.

 

Une fois la visite terminée, j’ai emprunté la route de la Vallée du Jourdain pour me rendre au niveau de la mer morte. J’ai passé de 800m d’altitude à -400m du niveau de la mer. La route est sinueuse et les environs sont désertiques. Quelques nomades y sont installés au travers d’une terre aride. C’était fort bien impressionnant et la balade était vraiment sympa !

Une fois arrivé au Amman Beach and Dead Sea, j’ai enfilé mon maillot pour m’y baigner. La baignade dans la mer morte est un incontournable surtout pour tester l’incroyable flottaison des eaux saturées de sel. Le lac fait à lui 900km2 et contient 33% de sel (je confirme que c’est très salé). Lorsque l’on sort, l’eau de la mer morte ressemble à de l’huile sur notre peau et au contact de l’eau, tout s’enlève bien.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je suis donc allé sur une plage privée avec des installations sanitaires et douches. L’endroit est bien mais j’espérais avoir une plus belle vue de la mer. L’endroit ne ressemblait aucunement à ce que j’ai vu sur photo avant mon voyage et il n’y avait aucun amas de sel. Peut-être était-ce du côté Israélien ? Bref, malgré tout cela, j’en ai profité pour flotter quelques minutes. Bien entendu, je n’étais pas la seule à profiter de cette belle expérience.

Ma troisième escapade de la journée s’est déroulée à Jérash, une cité gréco-romaine. Il a fallu 45 minutes avant d’arriver à la destination de la mer morte. Une fois sur place j’ai visité l’ancienne civilisation, ornée de rues pavées, à colonnades, d’immenses temples sur la crête des collines, de théâtres ravissants, de places publiques spacieuses, de thermes, de fontaines et de murailles percées par des tours et des grilles, l’endroit est tout l’un de mes coups de cœur du voyage. Je dirais même que c’est aussi (sinon plus) impressionnant que Pétra.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jérash se situe sur une plaine entourée de vallées. Conquise par le général Pompée en 63 av. J.C., la ville tomba aux mains des Romains et fut l’une des dix principales cités de l’empire, au sein de Confédération de la Décapole. La cité a connu son âge d’or sous le règne romain,. Autrefois, elle était connue sous le nom de Gérasa. Aujourd’hui, le site est considéré comme l’une des villes provinciales romaines les mieux conservées dans le monde. Elle était dissimulée sous le sable pendant plusieurs siècles avant d’être découverte et restaurée. 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

La journée terminée, je suis revenu à Madaba dans la noirceur et j’ai eu du temps libre pour le souper à l’hôtel. Ayant eue une journée aussi chargée, je me suis reposé et je n’ai pas pris de temps avant de tomber dans les bras de Morphée.

Voyage en Jordanie – Jour 3, Madaba (Église Saint-Georges), Route des Rois, Château de Kérak et Réserve Naturelle de Dana.

Publicités