28 Juin 2018

Après une nuit mouvementée, nous nous sommes réveillés vers les 06h30 et avons repris la route vers l’ouest en direction de Havre Saint-Pierre. Pour notre  »Opération Rodage », nous avons fait quelques arrêts en bordure de route afin de vérifier l’étendu de la plage reliant Kegaska et Pointe-Parent ainsi que les quelques cours d’eau qui sillonnent vers celle-ci. Vous devinerez qu’éventuellement, nous traverserons ses 37km de plage à pied, en pleine autonomie. Pour continuer à préparer notre futur défi, nous avons bifurqué près de Pointe-Parent afin d’observer la largeur de la rivière Natashquan et ainsi trouver un moyen de la traverser afin de se rendre à une pointe (qui serait notre point de départ de notre projet).

Une fois terminé, nous avons repris route en direction du village de Baie Johan-Beetz. Nous avons fait un petit arrêt pour faire le Sentier de la Chute Quetachou situé au KM 1292 de la 138. C’est donc à environ 10 km de Baie-Johan-Beetz que  neuf artistes ont pris part à un projet initié par Panache Art qui vise à embellir le sentier des chutes Quétachou, un secteur ravagé par les flammes à l’été 2013. Le sentier fait approximativement 2km et est relativement bien entretenu jusqu’au premier belvédère naturel offrant une vue sur la chute. On se transporte dans un environnement bien spécial alors que la forêt a été ravagée par le feu de 2013. On observe la végétation qui tente en vain de pousser au travers les décombres et quelques pas d’animaux sauvages qui utilisent eux aussi ce sentier. Quelques oeuvres d’arts sont présents le long du sentier mais malheureusement, avec le temps, certaines n’y sont plus qu’à moitié. Malgré tout, cela reste fort bien intéressant. Étant dans la saison des moustiques, il était difficile de marcher sans se faire piquer. Nous avons donc empressé le pas et fait le sentier en 45 minutes. 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une fois terminé, nous avons retraversé Baie Johan-Beetz et poursuivis notre aventure jusqu’au KM 1232 ou je voulais montrer le Sentier du Cap Ferré à mon frèrot. L’année dernière, lors de mon voyage sur les Îles Mingan, j’ai fait cette belle découverte et promis d’y amener les gens de mon entourage. Il faut emprunter un chemin de gravelle pour environs 6km (toujours suivre la droite) jusqu’à ce que l’on arrive à un petit stationnement. De là, nous pouvons marcher le long de ce sentier de 2km. Celui-ci nous amène au bord du Fleuve Saint-Laurent. L’endroit est tout simplement magnifique et la température aide grandement à embellir les lieux. On se transporte sur le bord du littoral ou l’on retrouve des rochers, des falaises et il ne suffit que quelques minutes de marche avant d’arriver à une chute d’eau, qui annonce la fin du sentier. Pour les plus aventureux, on peut descendre tranquillement le cap de roche afin de se rapprocher de l’eau. Quelques clichés magnifiques et hop, on repart en sens inverse et ce, au bord de l’eau en bas de la falaise.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Encore une fois, si un jour vous visitez le coin, je vous recommande fortement de faire ce petit sentier et d’y prendre le temps pour profiter pleinement de l’endroit.

14h00, il était temps de manger…. Ayant que du positif de la place, nous sommes retournés au restaurant de la promenade à Havre Saint-Pierre. J’ai donc mangé une pizza aux fruits de mer et mon frère, une lasagne aux fruits de mer. Je dois avouer que ce fût encore délicieux. Après avoir le ventre bien remplis (un peu trop même), nous avons fait nos démarches au Centre d’information de l’Archipel des Îles Mingan afin de réserver notre emplacement de camping ainsi que le service de navette pour aller sur les Îles Mingan.

Nous avons convenus que nous dormirons sur l’Île du Havre (2 nuits) et que nous visiterons l’Île Quarry et Niapiskau le jour suivant. Une fois les packsacs préparés, on prend place dans un petit zodiac avec 5 autres passagers, des plongeurs. Le petit zodiac quitte le port d’Havre Saint-Pierre et ne prends que 5 minutes avant d’arriver à l’Anse aux Noyer. De là,  nous avons explorés le camping et installés nos tentes à notre emplacement.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous étions les seuls sur l’île pour deux nuits. La Section A du camping comporte 3 emplacements de camping qui peuvent avoir 2-3 tentes chacun. Cette section est plus proche de la plage et de l’abri/refuge. La Section B est semblable à l’autre mais se situe plus en hauteur et près d’un belvédère ayant une vue sur l’intérieur de l’île. Cet endroit est d’ailleurs parfait pour observer les couchers de soleil (vous verrez plus loin). Mon frère et moi sommes retournés au bord de la plage, grignotant quelques biscuits au chocolat… ou plutôt la boite au complet…. et en lisant des Guides touristiques du Québec (activité dangereuse dans mon cas car je sens que ma prochaine région à explorer sera…. Je vous ne le dit pas ! ).  Après quelques heures, nous sommes retournés au belvédère pour y observer le coucher de soleil. Celui-ci est aussi bien placé pour l’observation des étoiles. 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La nuit fut plus calme que la précédente et heureusement, nous savions que le lendemain sera plus molo étant donné que nous avions prévu faire le tour de l’île en après-midi du à la pluie qui s’annonçait en matinée. 

 

Jour 3- Île du Havre

Publicités