Sur la Côte-Nord, l’hiver tarde jusqu’en mai. Il y a encore beaucoup de neige et la saison hivernale est toujours présente. Même si la température se réchauffe un peu et que le soleil est bel et bien présent, la neige ne semble pas vouloir disparaitre. Le 31 mars dernier, j’ai eue l’occasion de découvrir un autre coin de la cote-nord en raquette.

Le secteur de Baie des Homards, autrefois, faisait partie de l’ancienne municipalité de Rivière-Pentecôte. Maintenant, l’endroit fait partie de la municipalité de Port-Cartier (comprenant le secteur de Pointe-aux-Anglais, le secteur du Grand-Ruisseau, le secteur de Rivière-Pentecôte et le secteur de Baie-des-Homards). Baie-des-Homards doit son nom à la présence de nombreux homards venant s’alimenter dans la baie. Au début du siècle, on y retrouvait même une usine de mise en conserve du homard.

Prenant la route 138, il faut se rendre au KM 914 de celle-ci. Le chemin est bien indiqué et une fois dans le village, vous pouvez vous stationner à n’importe quel endroit. J’ai laissé ma voiture en bordure du chemin et j’ai fait la Baie des Homards longeant le fleuve Saint-Laurent. Il n’y a pas de sentier en particulier, on fait son propre chemin et c’est ça la beauté de la chose. Marchant sur le sable ou sur des caps de roches, la vue du fleuve est superbe, le temps était parfait et ce, même avec une bonne brise de vent frais. Ce sont ses petites choses bien simple de la vie qui me fait réaliser que peu importe l’endroit où je me trouve, je me sens heureuse. Après 1h30 de marche, j’ai décidé de continuer ma journée sur un autre sentier.

 

Au KM 918 de la 138, il y a une petite entrée menant à la Pointe à Luc. Il est difficile de trouver cet accès mais une fois proche du KM 918 il faut être attentif et voir un petit panneau blanc avec l’inscription  » Pointe à Luc en kayak ». L’été, il est possible de s’y rendre en véhicule, l’hiver, la route est fermée aux véhicules mais il est possible de s’y rendre en 4X4 ou motoneige. La route fait environs 6km, partant de la 138 jusqu’à Pointe à Luc. J’ai donc enfilé mes raquettes et pris le chemin de motoneige pour m’y rendre. C’est un sentier linéaire relativement facile (si on ne compte pas le nombre de km à franchir). On se dirige dans un endroit entouré d’épinettes et l’on peut bifurquer à quelques endroits pour longer le fleuve Saint-Laurent (qui est plus intéressant). On traverse le ruisseau à Baume, la chute à Paul-Émile, la Baie Langis (qui vaut la peine d’aller y jeter un coup d’œil) pour finalement arriver dans le secteur des chalets (qui est la toute fin du parcours). Une fois arrivé, on peut longer la pointe et profiter du beau temps pour admirer les environs. Cela m’a pris environs 2 heures pour un aller simple (avec nombreux détours). Je suis donc revenu sur mes pas après 4 heures de marche avec une méga ampoule au pied (histoire de ma vie).

Sincèrement, ce fut une belle découverte et une expérience que je ferais encore et encore.

Pour voir d’autres photos : 2018 – Raquette Baie des Homards & Pointe à Luc, Cote-Nord

Publicités