20 Janvier 2017

Ce matin, j’ai quitté Reykjavik pour y faire une dernière excursion celle de la Lava Cave Tours et Geothermal  Pool. C’était une excursion traversant l’Ouest de l’Islande, un endroit que je n’avais pas encore visité. Le premier arrêt s’est fait à Hraunfossar et Barnafoss ou l’histoire de la chute a eue des proportions tragiques. Le jour de Noël, toute la maisonnée de Hraurnas s’était rendue à la messe, à l’exception de deux enfants restés à la maison. Lorsque les gens revinrent de l’église, les enfants avaient disparu, mais leur trace menait à l’arche de pierre qui enjambait la rivière. Ils en étaient tombés et s’étaient noyés. La mère des enfants fit alors abattre le pont naturel pour empêcher que d’autres subissent le même sort.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La lave en plaque date de la fin du 8e siècle, peu avant le peuplement de l’Islande. Le nom de Hallumdur se réfère à un homme qui résidait dans les parages dont il est fait mention dans la saga de Grettir. L’endroit est fabuleux, l’eau est d’un bleu clair et on peut aussi y apercevoir de petites chutes qui ruissellent sur un roc de lave. La chute est puissante et fait tourbillonner l’eau dans tous les sens. Nous n’avions eu que 20 minutes pour visiter l’endroit.

Je suis retourné dans l’autobus et nous avons repris la route pour arriver à notre 2e stop à Husafell Sundlaug pour l’heure du dîner. Ayant mon lunch, j’ai dîné avec un médecin de Boston dans l’autobus. Nous avons beaucoup discuté et échangé notre passion pour la géologie.

Après quelques minutes, un grand Islandais est venu nous chercher et nous sommes partis dans un autre camion en direction de notre excursion principale, Viðglemir, une grotte de lave nommé Wide Snake. Víðgelmir est la plus grande de toutes les grottes en Islande et l’une des plus grandes grottes de lave au monde. À l’intérieur, on y retrouve de belles formations de glace, des stalactites de lave et des stalagmites.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous avons attendu notre jeune guide au Centre d’information et  celui-ci nous a conduits dans l’immense grotte de lave. Nous avons marché sur une grande passerelle en bois dans la cave pour arriver à 35 mètres sous terre. Notre guide nous expliquait comment la grotte a été formée suite à une éruption volcanique. Il nous a d’ailleurs montré un endroit ou semblerait-il des hommes se seraient caché. Les os et les bijoux de l’âge viking sont une partie des restes archéologiques trouvés dans la caverne en 1993. Ce n’est qu’en 1993 que l’entrée est seulement autorisée avec un guide.  Nous avons marché près de 30 minutes sous la terre et avons expérimenté la noirceur totale. Notre guide nous a donné beaucoup d’information sur les aspects de la géologie, des coulées de lave et encore. Nous sommes revenus sur nos pas et avons terminé notre expédition après deux heures de visite.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le grand homme Islandais nous a reconduits à Husafell Sundlaug. De là, nous avons pris un bain chaud dans les piscines entourées de montagnes. L’eau des piscines variaient entre 20°C et 48°C. Nous étions 12 à profiter de cette belle expérience. Nous avions discuté de nos aventures en Islande. J’ai apprécié cette petite activité mais aurait préféré y rester moins longtemps. La piscine de Húsafell est l’une des attractions les plus populaires de la région. Il a été construit à l’origine en 1965, mais depuis que la piscine et son environnement ont été considérablement rénovés. Il y a deux piscines, ainsi que deux cabanes, avec un toboggan.

Une heure trente plus tard, nous sommes repartis en bus pour notre dernier arrêt. Nous avons visité Deildartunguhver. Non non, je n’ai pas pris d’alcool… C’est une source d’eau chaude non loin du village de Reykhotsdalur. La source se caractérise par un débit très élevé pour une source d’eau chaude (180L/secondes) et l’eau est d’une température de 97°C. On pouvait sentir une odeur de soufre et disons que je ne voulais pas trop m’en approcher.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une partie de l’eau est utilisée pour le chauffage des villages de Borgarnes à 34km de la source et Akranes à 64km. C’était une visite éclair et il nous a suffit que 15 minutes pour tout voir. On a donc repris la route en direction de Reykjavik, le paysage était bien différent de ce que j’ai vu au Sud et dans l’Est de l’Islande. Deux heures plus tard, je suis arrivé au Terminal de Bus ou ma voiture m’attendait. J’ai finalement quitté cette belle Capitale et je me suis dirigé à mon dernier stop Keyflavik. J’ai pris la route tranquillement et fait mon check-in au Base Hostel.

J’ai pris une bière au bar en étant nostalgique de mon ami Daniel. Je suis revenue me coucher et j’ai rencontré une française et Américaine dans le dortoir 6. Nous avons discuté et sommes couchés tôt. La nuit fût brève alors qu’à 03h00 du matin, l’alarme incendie se faisait aller ! Nous étions quelques-uns à quitter nos chambres pour se rassembler au premier étage. Finalement, le tout est rentré dans l’ordre et nous sommes retournés en chambre.

Base Hostel est situé à 20 minutes de voiture de l’aéroport International de Keyflavik et à 30 minutes à pied de la ville. C’est une grande bâtisse comprenant deux sections (Rouge et Bleu). C’est en quelque sorte l’endroit pour y séjourner lorsque l’on arrive en Islande ou que l’on part le lendemain. Il a été facile pour moi de trouver les indications de l’auberge lorsque je m’y rendais. L’endroit est très grand et on s’enregistre à l’entrée principale soit dans l’immeuble Rouge. Mon dortoir lui était dans le Bleu (il faut donc sortir à l’extérieur). Il est facile de s’y enregistrer et on peut payer par carte de crédit ou argent comptant. Pour ceux qui sont en voiture, il est facile d’y trouver une place, un stationnement est aménagé des deux côtés de l’immeuble. On est bien accueillis par les travailleurs et l’endroit est sympathique. Il y a un bar ou l’on peut consommer sur place, une salle TV et plusieurs tables pour socialiser. C’est un endroit décontracté. Ma chambre est un dortoir de 6 lits (chambre 610). Il faut donc aller au 6e étage du Bloc Bleu et utiliser une carte magnétique pour ouvrir la porte. Notez qu’il y a beaucoup de problème avec les cartes. Elle se démagnétise facilement et c’est frustrant de se faire embarrer dehors en pleine nuit. Un autre point moins intéressant est l’emplacement des toilettes qui sont au 5e étage et non sur le même étage que la chambre. Les toilettes et les douches étaient sales lorsque j’y étais. La chambre est quand même bien espacée et le lit est confortable. L’endroit est relativement propre et je ne regrette pas mon choix surtout que j’étais près de l’aéroport. Le prix pour une nuit était abordable et vaut la peine. Il y a le service Wi-Fi.  J’ai adoré mon séjour de deux nuits, je recommande l’endroit à tous. 

Voyage en Islande Jour 14 – Blue Lagoon & Keflavik

Publicités