19 Janvier 2017

La nuit a été courte, les 4 Irlandaises se sont réveillées vers les 07h00 et je n’ai pu me rendormir. J’ai donc profité de deux grosses heures pour déjeuner, prendre des nouvelles sur Internet et préparer mon stock pour la journée. Cette journée était destinée à revenir à la Capitale et signifiait donc la fin de mon voyage. Je n’avais pas prévu faire grande attractions car la route était longue et il annonçait une tempête de neige dans le Sud-Ouest de l’Islande. J’ai quitté à 09h00 et pris une petite sortie non loin de Skogar menant à Seljavallalaug.

Pour aller à la rencontre de la piscine, il faut tourner à droite sur la route 242 (si on se dirige vers l’ouest). Il faut se rendre au bout de la route ou l’on peut stationner son véhicule. l’endroit est justement situé à flanc de montagne, ou plutôt à flanc de volcan. C’est d’ailleurs la qu’est le célèbre Volcan Eyjafjallajökull. Pour se rendre à la piscine, il faut se rendre à pied en prenant un sentier facile pour une durée de 15 à 30 minutes. La marche n’est pas difficile mais il faut s’attendre à traverser une rivière, il faut être prêt à se mouiller un peu. L’endroit est sauvage, on marche sur un sol rocailleux et enneigé qui donne à l’endroit un charme fou. La piscine a été creusée en 1923 par un professeur d’éducation physique Islandais. Celui-ci a promis d’apprendre à nager aux locaux intéressés de l’aider dans la construction de cette piscine. D’ailleurs celle-ci est alimentée par une source d’eau chaude allant à des températures de 30 à 34°.  En 2010, l’éruption du volcan Eyjafjallajökull a remplis le bassin de cendres. Il a fallu une année et quelques travaux pour que le bassin soit nettoyé. La piscine mesure 28 mètres de long et 10 mètres de large. Elle n’est pas très profonde. On peut d’ailleurs se changer dans la petite construction, toujours ouverte.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Entourée de montagnes recouverte de neige, isolée et mystérieuse, cette piscine dont l’eau est tiède nous transporte dans un monde irréel. Seule dans cet univers, je ne pouvais m’empêcher de prendre des vidéos et photos de l’endroit. Bon… l’heure de mettre son maillot arrivait et j’appréhendais le froid. Bon, courage … allez à trois, je me suis rendue dans la petite salle où l’on se change, à deux, j’y ai retiré mes vêtements chauds et enfilé mon maillot … à un, alors que je claquais des dents, j’ai enfilé ma serviette de bain autour de la taille et je me suis dirigé avec hâte à la piscine. Un pied, deux et le corps submergé d’eau tiède Oh mon dieu vous n’avez pas idée à quel point c’était bon. Je m’y suis baigné pendant 20 bonnes minutes et j’ai profité de cette tranquillité pour faire le point de mon voyage. J’ai médité tout en faisant quelques longueurs à la nage. Mon état d’esprit était zen. Un couple allemand est arrivé par après,  eux aussi sont venus profiter de cet endroit. Je leur aie laissé la piscine. Bon… il fallait encore me préparer mentalement à sortir de la piscine pour me changer dehors dans ce froid glacial. En fait, je dirais que cette partie m’a fait un bien énorme. Ma peau était douce, mon corps était reposé, je me sentais revigoré. Je me suis même trompé en pensant avoir froid au retour. Au contraire, mon corps était encore plus chaud et je respirais le bonheur parfait.

 

Arrivé à l’auto, j’ai finalement pris la route en direction de Reykjavik. Le temps était mauvais et je devais rouler doucement. Bourrasque de neige, peu de visibilité, je faisais de mon mieux pour garder la route.  Je me souviens même de m’être fait dépasser par nombreux automobilistes. Non mais ils sont fous ! Nombreux véhicules étaient enlisé sur le bord de la route, certains ensevelis de neige, d’autres avec la carrosserie brisée. Ce n’était pas le moment pour moi de me retrouver dans cette position-là.  Je suis finalement arrivé en ville à 15h00. J’ai stationné ma voiture au Terminal BSI afin d’éviter de consommer plus d’essence et de dépasser ma limite de KM. J’ai pris mon gros packsac et rangé tout ce que j’avais besoin pour la soirée dedans.

Je suis partie à pied dans cette tempête et marché en direction du Bus Hostel. 30 minutes de marche plus tard, je suis arrivé à destination tout trempe et pleine de neige. Je suis arrivé pour le check-in et on m’a donné le chambre 24, un dortoir comprenant 24 lits. Je me suis installé et j’ai finalement pris mon temps pour donner des nouvelles sur Internet. J’ai alors communiqué avec Daniel, mon ami Américain pour savoir s’il était en ville. J’ai alors reçu un message automatique de sa part disant qu’il était lui aussi au Bus Hostel. NON MAIS QUEL ADON ! J’ai retrouvé mon ami Daniel dans la grande salle et nous avons pris une bonne bière tout en discutant des jours suivant notre séparation à Jokulsarlon.

Nous avons ensuite décidé de faire un tour au Centre commercial de Reykjavik pour acheter nos souvenirs. Le centre était qu’à 20 minutes de l’Hostel et nous y sommes allés à pied. Nous avons marché dans les rues enneigés et profité de nos derniers moments en Islande. Daniel quittait le lendemain et je voulais passer une excellente soirée avec lui ! Nous avons marché dans le centre commercial et acheté quelques souvenirs avant … bien entendu… de manger le beigne officiel de l’Islande.

Nous sommes revenus au Bus Hostel et alors que j’attendais Daniel au bar, j’ai rencontré un Canadien venant d’Ottawa. Je ne me souviens plus de son prénom mais nous avons discuté en français/anglais pendant quelques minutes. Daniel est venu nous rejoindre et nous formions un beau trio d’ami ayant des discutions de tout et de rien. Notre ami Canadien a décidé de se reposer et de notre côté, Daniel et moi avions fait un dernier petit souper fait maison… des pâtes sauce à la viande !!!  C’était tranquille et nous avons profité de ce moment pour rigoler et jaser de nous. La soirée était encore jeune et après le souper, nous avons décidé de s’installer dans la grande salle et de jouer à un jeu hors de l’ordinaire. Le jeu se nomme 5,10,15,20. Bref, pour y jouer, nous avons besoin d’une bière et de nos mains. Il est difficile d’expliquer ce jeu par écris mais je peux vous garantir que nous avions eu un fou fun à jouer. Nos bières terminées, nous sommes partis nous coucher, j’ai dit au revoir à Daniel et lui ait souhaité un bon retour à la maison. J’ai pris une douche et préparer mon sac pour le lendemain. Je me suis couchée vers les 23h00.

Bus Hostel est situé à 30 minutes à pied de la Station de Bus. L’endroit semble bien caché mais au contraire est relativement bien situé près des grandes artères de la ville. Par contre, pour se rendre au centre-ville, il faut marcher plus de 45 minutes. C’est en quelque sorte l’endroit pour y séjourner lorsque l’on veut rester près du Terminal de Bus. Il a été difficile pour moi de trouver les indications de l’auberge mais j’ai su me retrouver (une chance que j’avais noté le tout sur une carte). L’endroit est très grand et on s’enregistre à l’entrée principale. On s’y enregistre facilement et on peut payer par carte de crédit ou argent comptant. Pour ceux qui sont en voiture, il est facile d’y trouver une place. On est bien accueillis par les travailleurs et l’endroit a un charme fou. La grande salle est décoré de tableaux, meubles anciens et divers tables uniques en son genre. J’avais l’impression d’être dans un manoir ou un ancien château. De plus, il y a un bar ou l’on peut consommer sur place. Il est donc facile de socialiser avec les autres voyageurs. Mon dortoir (chambre 24) était situé en bas d’un escalier menant aux toilettes, douches et cuisine. La chambre contient 24 lits et est très espacé. Les toilettes et la douche sont propres. Je n’ai rien a dire de négatif de cet endroit. Le lit est confortable et le sommeil est bien réparateur. L’endroit est propre et je ne regrette pas mon choix. Le prix pour une nuit était abordable et vaut absolument la peine. Il y a le service Wi-Fi.  J’ai adoré mon séjour d’une nuit et sincèrement, je recommande l’endroit à tous. C’est l’une des plus belles auberges que j’ai séjourné en Islande. 

 

Voyage en Islande Jour 13 – Hraunfossar et Barnafoss Waterfalls & Vidglemir Lava Cave

 

Publicités