16 Janvier 2017

Les filles et moi sommes levées vers les 07h30 du matin. Nous nous sommes préparées rapidement afin de partir pour 08h30 vers Jökulsárlón pour notre excursion de grottes de glace. Nous sommes donc partis mais en chemin, après quelques kilomètres, j’ai réalisé que j’avais oublié mon cellulaire sur la charge à l’auberge. J’ai dû rebrousser chemin et rejoindre les filles au point de départ des excursions plus tard.  Avant de faire l’excursion, j’ai pris quelques clichés de Jökulsárlón en pleine nuit.

20170116_085341

Après ses quelques minutes, les filles et moi avons attendus au Café, le point de rendez-vous des excursions. Un jeune guide est venu à notre rencontre et m’a enregistré. Malheureusement, les filles n’étaient pas avec moi mais nous nous sommes retrouvés plus tard dans la journée à la grotte de glace. Le guide s’est alors présenté et m’a demandé d’attendre dans une grosse jeep noire. Nous étions 13 personnes dans le véhicule à attendre le départ.

Finalement, un autre guide est venu à notre rencontre, c’était Hallgrimur (Halli Hansen de son nom de casting). J’ai été béni des dieux pour avoir eue ce guide. Il était génial, très professionnel et intéressant à entendre. Je voyais dans son être qu’il était fier d’être Islandais, il avait l’allure d’un Vikings, grande stature, grosse barbe, long cheveux bouclés, c’était vraiment le type parfait pour jouer dans la série Vikings ! Le trajet pour se rendre à la grotte de glace était d’environ 45 minutes. Durant ce temps, Hallgrimur nous expliquait et racontais des faits intéressants sur les volcans, les glaciers et de beauté de l’Islande tout en nous faisant écouter  Raven Magic. Nous sommes arrivés près de la grotte, qui malheureusement, n’était pas très sauvage. Une tonne de camion et de touristes y étaient ce qui rendait les lieux moins spécial. Hallgrimur nous a expliqué comment mettre les crampons et casques, puis nous sommes partis à l’aventure de la fameuse grotte, The Crystal Cave.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

À l’intérieur, je ne peux vous cacher que c’était M-A-G-N-I-F-I-Q-U-E, WOW ET RE-WOW ! J’ai pris quelques clichés essayant tant bien que mal d’avoir aucuns touristes chinois gâchant la photo (Mon dieu, ils sont partout ses chinois !) Le bleu, le noir, les variations de couleur, c’est difficile à décrire !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Hallgrimur nous expliquait la formation de la grotte de glace et nous a ensuite permis de visiter celle-ci à notre rythme. Après 40 minutes, j’ai décidé de rejoindre mes amies françaises qui visitaient aussi l’endroit. J’ai accompagné Julie avec qui je me suis amusée comme une folle sur le glacier à tenter de glisser sur les fesses le long du glacier. Je peux au moins nous vanter que l’on a partis le bal… après avoir fait les folles, c’était au tour des touristes de le faire. 20 minutes plus tard, je devais rejoindre Hallgrimur au point de rencontre. Nous avions terminé notre excursion et il était l’heure de rentrer. Sur le chemin du retour, le guide nous montrait les endroits et les scènes de certains films. J’ai vraiment adoré mon expédition et le guide en était la principale raison. Non pas parce qu’il était un bel homme … en fait si… mais bien pour l’ensemble hihihi !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

De retour à Jókulsárlon, j’ai fait mon au revoir aux filles et fait mon petit bout de chemin en direction opposé. Avant tout, j’ai pris quelques clichés des icebergs sous le soleil donnant un tout autre décor que la veille. Je suis allé sur la plage Diamond Beach. Comme j’ai déjà mentionné, beaucoup d’icebergs d’un bleu éclatant découlent de Jökulsárlón et se dirigent vers l’océan. Certains gros morceaux de glace sont polis par la mer et donne l’allure de diamant. Ils sont énormes et on peut se promener entre eux sur la plage de sable noir.  Il y a aussi les plus petits qui se trouvent plus loin sur la plage et eux ressemblent à des diamants de glace. Cet endroit est vraiment réputé pour faire de beaux clichés. Les morceaux de glace sont de plusieurs formes et de couleurs, allant de transparent, au blanc, à la couleur bleue et noire. C’est comme si l’on visitait une galerie d’art. 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’ai rapidement mangé dans la voiture et suis repartie vers Höfn, la ville la plus au Sud-Est de l’Islande. La route était magnifique et je pouvais apercevoir les montagnes et les langues du glacier Vatnajökull. Je fais quelques arrêts pour prendre des clichés entre temps et passe trop rapidement devant un chemin menant au Glacier Skálafellsjökull. Je me suis dise que j’irais voir ce glacier sur le chemin du retour. Finalement, je m’arrête à un petit chemin menant à Heinabergsbaer et Heinarbolstadafoss (je vous donne le défi de prononcer cela comme il faut). Malgré qu’il me reste que quelques heures devant moi, j’ai décidé d’y aller et de découvrir le Parc National de Vatnajökull. Ne voyant aucune trace de véhicule ayant passé par là, je me suis dise qu’un peu de … ne me ferais pas de tord aujourd’hui. Je ne regrette d’ailleurs aucunement mon choix. J’ai pris des chemins enneigés traversant des plaines de roches pour aller voir premièrement la chute Heinarbolstadafoss. Bon, la chute n’avait rien d’extraordinaire à ce temps-ci mais la vue des montagnes était fascinante. Je me souviens qu’il neigeait pas mal à ce moment-là.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’ai rebroussé chemin pour prendre une autre voie menant au Heinabergsjökull. De là, le soleil a commencé à se pointer le bout du nez. C’était beau, vraiment beau comme endroit. Quelques kilomètres plus loin, j’arrive à un point de vue pour le glacier. Je prends le temps de contempler les environs et en me tournant, j’y aie aperçu une affiche avec un 4×4 dessus. Il y avait un chemin caché sous la fine neige qui recouvrait le sol. Ce trajet menait tout droit au pied du glacier. Sous l’adrénaline, je devais m’y aventurer. J’ai pris mon courage et hop, me voilà dans un sentier inconnu me rendant dans un lieu inconnu. Après 20 minutes, j’ai stationné ma voiture et fait le tour du lagoon, j’ai marché sur la glace avec mes crampons et pris de magnifiques clichés du glacier Heinabergsjokull. Ce fût mon plus beau moment du Voyage. Seule au beau milieu de nulle part, entouré de montagnes enneigées, percée de soleil illuminant la neige qui recouvre les icebergs, c’était MON moment. Larmes aux yeux, je suis restée la assise sur la roche pour ne plus rien penser.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le soleil commençait à être bas à l’horizon. Je devais continuer la chasse aux glaciers avant d’aboutir à Höfn. Je suis revenu par le même chemin de 4×4 et repris la N1 pour m’attarder à un autre glacier, Fláajökull. J’ai garé ma voiture et marché pour près de 45 minutes avant d’arriver nez à nez avec le glacier. Toujours les crampons aux pieds, ils étaient indispensables pour l’activité. C’était encore un moment intense et être seule à profiter de ce moment était tout à l’honneur. Je me disais à la fois, comment les touristes peuvent manquer tout ça.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

15h30, je devais retourner au véhicule car le ciel commençait par s’assombrir. Ma journée était terminée et je me suis dirigé directement au village de Höfn passant devant le glacier Hoffellsjökull que j’ai prévu mettre au programme du lendemain. 17h00, j’arrive à l’auberge jeunesse de Höfn.

Höfn Hostel est situé dans la ville de Höfn à 15 minutes de marche du Centre Touristique et des restaurants de la ville. Pour s’y rendre en véhicule, il faut emprunter la route 99 se séparant de la N1. La route mène directement au village. Il faut tourner à droite sur la rue Vesturbraut (station service) ou l’on peut facilement voir les indications de l’auberge. L’auberge a des places de stationnement pour véhicule. On rencontre la propriétaire et peut payer par carte de crédit ou argent comptant. On est bien accueillis par la propriétaire qui nous explique les règles. Cet endroit est très chaleureux. Au premier étage, il y a une grande salle avec des tables pour manger, une grande cuisine bien équipée. Ma chambre était située au sous-sol, chambre 19. Au sous-sol, on y retrouve deux dortoirs, une petite cuisine et salle de bain. La chambre à 3 lits superposés en métal (qui craquent à rien). Les lits sont relativement confortable mais … j’ai déjà vu mieux. Les toilettes et installations sont propres. Il y a le service Wi-Fi avec Code. J’ai adoré mon séjour d’une nuit et recommande l’endroit à tous qui surtout, visitent la coin. C’est l’auberge la moins cher de l’Est de l’Islande. 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Après avoir fait le check-in et rangé mon stock dans la chambre, je me suis habillée en conséquence pour aller manger au restaurant et ensuite, me baigner dans la piscine de la ville. J’avais adoré mon expérience à Kirkubaejaklaustur. Entre temps, je rencontre Daniel, un américain de 22 ans qui lui aussi en était à son premier voyage. Nous avons discuté un peu avant mon départ et avons parlé de l’excursion de grottes de glace. Daniel se déplaçait en ‘’hitchhiking’’ c’est-à-dire en faisant du pouce depuis son séjour en Islande. Étant donné qu’il n’avait pas de moyen de se rendre à Jökulsárlón , je lui aie proposé de l’aider et de l’accompagner jusque-là étant donné que cela serait sur mon chemin. Nous avions donc convenus que nous serons partenaire de voyage le lendemain. Bref, je l’ai invité à passer la soirée au restaurant et à la piscine mais il ne m’a pas rejoint. J’ai donc quitté la place et marché dans les rues de Höfn en direction du Kaffi Hornið. Ouvert en 1999, le restaurant apporte les meilleurs ingrédients locaux à la table, nous fait déguster des fruits de mer apportés directement de la mer et offre une sélection de plats ou l’on retrouve de l’agneau, du poulet ou du homard. Le menu est diversifié, je voulais tout essayer ! J’ai adoré le décor de la place avec ses murs en bois, son plafond cathédrale et sa lumière ambiante. Les propriétaires de Kaffi Hornið, mari et femme Ingólfur Einarsson et Kristín Óladóttir, ont fait bon usage de la nourriture locale précieuse de Höfn: la langoustine. Heureusement pour le restaurant, les langoustines sont fraîchement pêchées chaque jour pour les visiteurs et sont succulentes. 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’ai décidé de me gâter et de prendre un sandwich aux langoustines. C’était l’un des meilleurs sandwichs mangés depuis et le plus cher. Savez-vous combien m’a coûté ce repas ?

20170116_181835

 

70$ ! Hé oui !  Ok Ok, ce fût mon gros luxe depuis le jour 5… Je n’abuse pas tant que ça… bah en fait, si ! 19h00, le repas terminé, j’ai marché en direction de Sundalaug Hornafjarðar, la piscine. Cela m’a coûté 900 IKS pour me baigner dans une grande piscine et deux spas. J’ai commencé par faire quelques longueurs faisant face et dos aux grands vents puis, pris place dans un spa. J’étais vraiment surprise de remarquer nombreux locaux se baigner tard le soir, il y avait plusieurs jeunes filles.  21h00, il était temps de revenir ! J’ai remarché vers l’auberge avec un regain d’énergie. Chaque fois que je me baigne, mon corps avait une vivacité hors du commun. C’était plaisant comme feeling. À l’auberge, je m’installe au lit et discute avec Daniel mon nouvel ami des plans pour le lendemain. Je récite mon journal de bord et me couche après que deux Autrichiens se soit installés et endormis dans leur lit. Je me souviens aussi cette soirée la, très tard, une fille est entré dans la chambre et m’a réveillé mais bon, ce sont ça les auberges jeunesses. J’ai quand même bien dormis cette soirée-là.

 

Pour voir la suite, Jour 10 : Höfn & Hoffellsjökull, Skalafellsjökull, Fjallsjökull, Kviàrjökull,Snivafelljökull Glaciers

 

Publicités