12 Janvier 2017

Aujourd’hui, j’ai fait quelque chose d’unique. Avant de partir pour l’Islande, je cherchais des excursions hors de l’ordinaire. J’ai alors réservé ma place pour faire du Snorkeling à Silfra.  Ce matin, j’ai mis mon alarme vers les 08h30. Mon transport venait me chercher pour 09h30. J’ai fait quelques préparations et me voilà en route en direction de l’accueil de l’auberge. 09h30 un bus est venu me prendre. 2 guides aux noms de Ari daniel et Bryndis était dans le petit autobus et m’ont accueillis chaleureusement. Nous avons discuté de voyage et du Canada en allant chercher les autres compagnons d’activités. On a recueillis Camlinh, une jeune fille de 20 ans originaire du Vietnam mais qui étudie à Boston. Elle en était à son premier voyage seul ! Wow bravo ! Je ne peux que l’envier.

Tous ensemble, nous nous sommes rendus au Parc national de Þingvellir, un site du patrimoine mondial de l’UNESCO non loin Þingvallavatn, le plus grand lac naturel en Islande. Cela nous à pris 40 minutes de route. Les guides travaillent pour Adventure Vikings, ils nous ont amené dans les profondeurs de l’eau argentée d’où tient son nom Silfra. La Silfrugjá (ou Silfra) est divisée en trois sections pour la plongée. On y retrouve la salle de Silfra, la cathédrale de Silfra et le lagon de Silfra. La section la plus impressionnante du site est la cathédrale de Silfra où l’on est situé dans une fissure de 100 mètres de long ou l’eau est si claire, que l’on peut voir le fond. La faille a une profondeur de 63 mètres. La clarté de l’eau s’explique par le fait que la température se situe entre 2°C et 4°C et elle est filtrée au travers de roches volcaniques. Ce qui est impressionnant de cette place est le seul endroit sur terre où l’on peut nager entre deux continents – l’Amérique du Nord et L’Europe. Les plantes aquatiques poussant sur les rochers ressemblent à des cheveux de troll dans les tons de vert et de jaune. Silfra a récemment été classé en 15e position des meilleurs sites de plongée du monde. Il n’est pas nécessaire d’être expert en nage car le drysuit flotte à la surface de l’eau. 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Lors de cette expédition, nous devions porter une combinaison étanche. Cela m’a pris oufff… 10 minutes pour bien m’habiller. OST* qu’il faisait frette ! On devait porter un minimum de couche en dessous… pour enfiler un suit chaud et le drysuit par-dessus. Non mais ils veulent ma mort ! Après m’être débattus à enfiler un suit m’allant comme un gant (sarcasme*), on m’a strappé les poignets pour éviter d’avoir trop d’eau froide à 2°C aux mains… bah ça n’a pas vraiment fonctionné, j’avais de l’eau plein les mains mais c’était acceptable. Ensuite, vient le temps de strapper le cou… On m’a strappé solide au point où j’avais du mal à respirer. Après avoir sentie des étourdissements, j’ai demandé de me lousser le cou car je n’en pouvais plus, je commençais à voir des étoiles. NON ce n’est pas à mon 5e jour de voyage en Islande que je vais mourir. On m’a dit que je risquais d’avoir de l’eau mais tant pis… au moins je respirais ! Combine à la tête mise, gants enfilés, j’avais plus que hâte de faire cette activité mais surtout d’avoir chaud. Les pieds me gelaient et c’était amusant de voir les autres sauter … courir… faire des squats pour se réchauffer … je faisais pareil quoi ! Bon c’est l’heure de partir ! Les guides nous ont expliquer comment éviter de faire embué les lunettes.

  • Nettoyer les lunettes avec votre crachat et assurez-vous de bien couvrir les recoins. Hummm mouin… de la belle glace c’est formée et un des guides est allé rincer les lunettes dans l’eau. On a enfilé nos masques, mis nos palmes et hop dans l’eau….

Je dois vous avouer que l’ont ressentais peu l’eau froide sur nos corps. Appart l’eau fraîche qui rentrait dans mes mains et les lèvres qui me foudroyaient, c’était génial.

Ce ci dit, je n’ai pas encore de photos ni de vidéos prises dans l’eau. Elles viendront plus tard car elles sont sur mon appareil photo. Mais je dois vous dire que c’est magnifique ! L’eau est claire et on peu voir très loin dans les profondeurs. Après 25 minutes, nous avons traversé le tout pour finir dans le Lagoon Silfra. Je suis restée un peu plus longtemps maximisant mon plaisir ! Notre guide nous a aidé à sortir et enlever nos palmes. Je suis revenue bien heureuse de mon expérience au camion pour la plus belle étape, retirer le drysuit. Au contraire, c’était plus facile et il faisait beaucoup plus chaud qu’au début ! On a même siroté un bon chocolat chaud !!!

Merci à Adventure Vikings de m’avoir permis de nager et suivre le courant dans Silfra avec vous. Les  Guides Ari daniel & Bryndis ont été très professionnels. Ils nous ont fait partager leur quotidien en plongée et amené dans un endroit unique au monde ! Je leur lève mon chapeau pour leur dévouement car sans eux, on ne vivrait pas cette belle expérience.

20170112_1300420

Nous sommes revenus au bercail. En chemin, je ne pouvais remercier la vie qui m’offrait cette magnifique expérience. Dans l’autobus, nous écoutions cette magnifique chanson. Lorsque je l’écoute, elle me remémore, les montagnes blanches, les plaines rocailleuses et ce magnifique pays qu’est l’Islande…

Il était 14h00 quand je suis arrivé à l’auberge. J’ai fait mon packsac en prévision de la journée de demain et suis partie faire un dernier musée. Au début, j’hésitais mais pour perdre mon temps, j’ai finalement traversé les portes du Musée National des Phallus.

C’est probablement le seul musée de son espèce. Il réunit les organes génitaux de tout les mammifères d’Islande. Le Musée est parfois loué pour les recherches scientifiques mais est utilisé principalement pour son exposition. On y compte 217 phallus dont 56 sont de cétacés, 1 d’ours, 38 de phoques et morses, 21 mammifères terrestres et 3 d’homo sapiens fait en don après leur mort.

Au début, je pensais être seule à visiter cet endroit…mais j’ai été surprise de constater qu’il y avait pas loin d’une vingtaine de personnes ! Lorsque l’ont rentre, on peut se servir d’un petit cahier (anglais, français, allemand et plusieurs autres langues) afin de connaître l’origine de chaque phallus. Dans l’ensemble, il ne faut pas s’attendre à un musée d’oeuvre d’art… je crois qu’il faut le prendre à la légère et simplement voir cela d’une façon scientifique et rigolote pour tous. Cette visite de phallus était (traumatisante) hors de l’ordinaire. Je ne regrette en rien la visite et trouve que c’est un musée complet pour sa spécialité.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Cela m’a tellement donné l’eau à la bouche (hahaha) que suis restée dans la même thématique en essayant des Sushis de baleines au Sushsibarinn. Le restaurant offre une belle variété de sushis qui soit disant sont excellents ! Je me suis gâtée et pris des rouleaux de plus ! Comme ont le dit si bien… on a une vie à vivre ! J’ai fini la soirée encore en ville et je suis allé acheter un livre sur les randonnées en Islande. La caissière m’a regardé avec des gros yeux en me disant… I hope that you don’t plan any hiking trips at this time of the year… J’y aie répondu en riant Well, NO !  Elle était soulagée…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Me revoilà à l’auberge finissant la soirée avec une bonne douche et de l’écriture dans mon lit.

4 jours à Reykjavík c’est selon moi le maximum à prendre pour visiter. C’est une petite ville et il est facile de faire le tour à pied en une journée. Pour faire les musées, je conseille 2 jours (en hiver) car les heures d’ouvertures diffèrent d’en été. Je ne regrette pas mon « planning » sauf pour le budget $$ qui en prends un coup… La vie vaut la peine d’être vécue comme ont dit si bien !

 

Jour 6 : Reykjadalur Hot Spring, les Chutes Seljalandsfoss et Gljúfrabúi

Publicités