Étant sous l’ambiance de l’Halloween, mon collègue de travail et moi avons décidé de faire une escale au Massachusetts, plus précisément à Boston, la capitale de l’État.  Cette ville est réputée pour ses diverses universités, musées, bibliothèques et son architecture unique qui lui donne un charme fou. Durant 3 jours, nous avons visité la région en passant en premier lieu à Rockport ainsi que Salem, connu pour son histoire à la fois tragique et légendaire.  Nous avons décidé de partir en Autobus Voyageur avec la Compagnie Beltour et de choisir la dernière fin de semaine de voyage pour la destination de Boston, Rockport et Salem.

Jour 1 – Rockport & Salem

03h00 du matin, je me lève avec un plein d’énergie à l’idée de partir à l’aventure pour Boston. J’ai rejoint mon collègue chez lui afin que l’on se présente au point de rendez-vous pour 04h30 tout près du Boulevard L’Acadie.  Nous avons donc pris siège au fond de l’autobus et étions enthousiasme à l’idée de partir pour Boston. L’autobus a donc quitté Montréal en direction des douanes. Alors que tous sommeillaient, Patrick et moi étions en grande conversation et bien réveillé alors qu’il faisait encore très sombre dehors (Ahhh non pas déjà l’hiver !). Cela ne nous a pris que 45 minutes d’attente pour les douanes, ce qui est quand même bien. L’autobus Voyageur a poursuivis sa route vers West Lebanon pour y faire un premier petit arrêt. La fatigue a eue raison de nous et nous avons fait une petite sieste d’une heure avant de se réveillé dans l’état du New Hampshire avec un décor enchanteur. En effet, alors que mes yeux commençaient à peine de s’ouvrir, je pouvais observer les arbres et le sol recouvert de neige blanche. C’était magnifique et je pouvais enfin dire que j’ai vu ma première neige le 28 octobre 2016 aux États-Unis. Le Guide a alors commencé par nous parler du Vermont, Massachusetts, New Hampshire de la Nouvelle-Angleterre et même du Québec. Nous avons donc répondu à ses questions et appris énormément sur le plan politique, socio-économique et culturel.  C’était vraiment enrichissant comme moment. Patrick et moi avions du plaisir à répondre aux questions avant d’avoir les réponses, on se concurrençait. Nous avons donc fait un arrêt pour déjeuner à West Lebanon …. Au Mc Do !! Alors que l’autobus se stationnait, nous nous sommes regardés  sous  un air de découragement. Bref, c’était ordinaire mais on s’est promis de se reprendre au dîner et souper.  Après avoir mangé cette gastronomie, nous avons repris la route pour notre premier arrêt Rockport. Il annonçait un temps maussade toute la journée. Pluie, brume, temps frais était au menu à Rockport. Le guide nous a donc offert près de 2 heures afin de visiter ce petit village pêcheur.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

On a donc débuté notre escale au port prenant quelques clichés du port et du célèbre Motif No 1.  Situé sur Bradley Wharf, la bâtisse Notif No 1  est une réplique d’une ancienne cabane de pêche. La structure originale a été construite en 1840 et, comme Rockport devenait le foyer d’une colonie d’artistes et de colonisation de pêcheurs, la cabane est devenu un sujet préféré des peintres. Motif No 1 a été détruite dans le Blizzard de 1978, mais une réplique exacte a été construite cette même année. En 1945, la ville de Rockport a acheté le Motif comme un monument aux Rockporters qui avaient servi dans les services armés. La ville a pris soin de Préserver à la fois sa structure et son apparence depuis.

Rockport est un petit village rustique recèle un cachet coloré malgré le temps gris. Quelques maisons abordaient des décorations pour célébrer l’Halloween. On a profité des lieux malgré les quelques restaurants et boutiques fermées dû à la fin de la saison. Nous avons contemplé quelques minutes la vue de la mer avec ses immenses vagues fracassants les rochers. J’y aie alors vu que pour quelques secondes un phoque levant la tête et replongeant dans l’eau. C’était un beau moment malgré le temps frisquet et de cette petite pluie fine qui nous tombais dessus.  Nous avons visité par la suite les rues du village, passant en premier lieu sur Atlantic Avenue le tout menant vers un petit sentier menant au Headlands ou l’on pouvait apercevoir le port de Rockport de loin. Cet endroit était intéressant, j’étais heureuse d’avoir découvert la place à l’aveuglette. Bref, c’est l’endroit idéal pour apercevoir des levés et couchés de soleil tout en contemplant l’horizon. Il ne restait pas grand temps avant de repartir en autobus et pour bien profiter de la place, nous sommes revenus au Village pour nous réchauffer au Restaurant Roy Moore’s Fish Shack Restaurant situé sur la rue Bearskin Neck. C’est juste sur le bord de Bearskin Neck au Centre-Ville de Rockport. Cet endroit est idéal pour profiter d’une ambiance à une table avec une vue sur la plage. Il règne une ambiance familiale dans cette place décorée de peintures, toiles, bateaux, bouées et cordages sur les murs. Le restaurant offre une variété de plats de fruits de mer à prix raisonnable. Notre serveuse était attentionné, elle offrait un service rapide et impeccable et ce malgré notre manque de temps. Nous avons commandé Clam Chowder et des Taco Fish. Délicieux ! Je vous recommande fortement ces deux choix. Bref, nous étions situé tout juste au bord d’une grande fenêtre donnant vue sur la mer.

14568066_1244778932240361_2653720792775923337_n

Notre deuxième arrêt s’est fait non loin de Gloucester au Cape Ann à plus ou moins 20 minutes de Rockport. On a longé la route panoramique au bord de l’eau pour finalement arriver au monument  « l’homme à la barre »,  érigé en 1923 en mémoire des milliers (10 000) marins disparus en mer à Gloucester ou l’on retrouve le 1er Port fondé en Amérique soit en 1623. La pluie se faisait de plus bel et j’ai été déçue de ne pas avoir pris plus de temps pour en apprendre d’avantage à ce sujet.

De retour dans l’autobus, on a pris notre route en direction du dernier arrêt de la journée, Salem. Nous sommes arrivés à 16h00 et avions un rendez-vous pour 17h00 au Musée des Sorcières. Patrick et moi avions donc marché dans les rues de Salem à la chasse aux sorcières. Il faisait de plus en plus froid dehors et j’en avais des frissons, je pressais le pas pour me réchauffer un peu. On a passé par la rue Essex, rue principale ou l’on aperçoit des musées, des boutiques souvenirs. C’était quand même spécial de voir autant de gens déguisés. Salem est une ville ou les gens associent la ville avec le procès des sorcières de Salem en 1692. À l’époque coloniale, en 1692, 21 personnes furent accusées de sorcellerie et exécutées. Le tout commença alors que deux jeunes filles et leurs amies se sont mises à avoir des comportements étranges et accusèrent de sorcellerie une esclave noire et deux vieilles femmes de leur village. De cela, une hystérie collective s’est emparée de tous alors que les uns accusèrent les autres de faire pacte avec le diable.  Plus de 200 personnes furent emprisonnées en attente de leur procès. Une trentaine de personnes sont décédées au cours de cette histoire dont 21 étaient innocentes. Pour éviter la continuation de cette sordide histoire, l’une des deux jeunes filles à la base des accusations s’est alors confiée en avouant qu’elle avait fait cela pour s’amuser.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

À 17h00, nous avons commencé la visite du Salem Witch Museum, une bâtisse aux allures gothiques décorée de toute part pour la fin de semaine de l’Halloween. L’endroit est situé face au Washington Square ou en plein centre, on peut voir une statue de Roger Conant, le fondateur de la ville. En raison de la proximité de la statue du musée et à cause de son manteau, de son chapeau et son apparence généralement impressionnante, Roger Conant est souvent confondu avec un participant aux procès de sorcière de Salem. Nous avons attendus quelques minutes à l’entrée du musée avant la première présentation et nous nous sommes installés dans une grande salle sombre. Une voix masculine se fait entendre et le narrateur récite l’histoire des événements qui ont marqué Salem. Durant la séance, on peut y apercevoir des mannequins de cire, éclairés par un faisceau lumineux. La présentation dure environs 20 minutes. Patrick et moi étions déçus de la présentation et avions pensé que la visite serait plus dynamique. Ne voulant pas perdre notre temps, nous avons donc pris la poudre d’escampette dans le village pour y découvrir mieux.  La ville de Salem ressemble étrangement à un parc d’attraction à ciel ouvert où l’Halloween est fêtée de façon permanente.

Malgré la pluie, on a quand même été en mesure de voir quelques animations dans les rues. Les gens étaient de la fête, fièrement  déguisés en sorciers et sorcières. Bien que tout fût mis en place pour créer un univers autour de l’épouvante, je n’ai pas été convaincue. Patrick non plus d’ailleurs. Je dirais que la soirée ne s’annonçait pas très intéressante. On en a donc conclu de passer nos deux dernières heures dans un Pub Irlandais pour y déguster quelques bières du coin. Nous avons donc magasiné notre place jusqu’au moment où Patrick nous a déniché le fameux O’neills Pub & Restaurant situé sur Washington Street. À l’entrée, une affiche mentionnait qu’à 18h00 un groupe de musicien venait y jouer de la musique typique. Nous nous sommes regardé avec un sourire espiègle et sans même dire un mot nous savions que c’était LA place ou nous devions aller. Ce fût de loin LA soirée la plus mémorable de notre voyage. Installés en plein cœur du pub, non loin des musiciens, nous buvions de la bière et des Cocktails fait maison dont un coup de cœur, le Pumpkin Pie. Le pub/restaurant irlandais du centre-ville de Salem proposent une multitude de type de bière et de cocktails, de la nourriture, de la musique live. L’atmosphère est accueillante et détendue. Bref, c’est une pierre angulaire de la communauté irlandaise de Salem depuis 2000.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Musique à son plein, un peu pompette, je ne pouvais m’empêcher de dire à Patrick comment ce moment était fabuleux. Je ne voulais en aucun cas quitter cet endroit. Les deux musiciens étaient situé non  loin de nous, ils ont commencé par chanter des chansons bien tranquille jusqu’au moment ou, étant dans un état avancé, je me suis approché d’eux en leur demandant de chanter ‘’Galway Girl ‘’ et ‘’Wisky in the Yard’’,  deux chansons me remémorant mon voyage en Irlande.  L’un deux m’a alors mentionné qu’il n’y avait aucun problème de jouer les chansons à condition de ‘’trinker’’. Étant bien pompette, je leur aie donc répondu que j’étais déjà ivre  et déjà sur le party.  J’ai eue droit à ‘’Galway Girl’’ ou j’ai fredonné la chanson tout en trappant des mains. Nous avons par la suite commandé de la nourriture. Patrick à opté pour un Fish N Ship et moi un Shepherd Pie.

Le temps filait à toute allure, 19h00, l’heure fatidique était enfin arrivée. Nous devions payer la facture et quitter cet endroit charmant pour reprendre l’autobus voyageur en direction de l’hôtel. Patrick et moi étions un peu frustré de devoir quitter cette ambiance de party surtout que nous avons été déçu de Salem. Nous avons sillonné la rue Essex encore une fois, essayant de se remémorer notre soirée au Pub et ruminant du fait que l’on quittait l’endroit trop tôt. Rendus au coin de la rue, nous pouvions apercevoir l’autobus à notre gauche. Il nous restait encore 15 minutes… c’était le moment ou jamais de continuer NOTRE moment mémorable de Salem. A gauche, un Pub Irlandais… Patrick et moi sommes regardé et le seul mot venu à notre esprit était  »il est temps d’aller prendre un shooter final » avant de prendre le bus. Une idée qui ne fut pas décevante. Cela m’a pris 3 bonnes gorgées pour boire ce fameux shooter ! Rapidement, nous avons regagné l’autobus voyageur en direction de l’Hôtel.

Étant sur le party, il était impossible pour nous de retourner se coucher. La soirée s’est donc continuée au Lobby de l’Hôtel avec une bonne coupe de vin rouge. Nous avons discuté jusqu’à 23h00 et avons bien dormi. Notre voyage promettait !

Photos : Voyage à Boston !

Pour voir notre 2e Journée au Massachusetts, Ils suffit de cliquez Voyage à Boston Jour 2 !

 

Publicités