Jour 11 – 05 Avril 2015

Cette journée fût la dernière journée à passer en République d’Irlande. Toujours en direction Nord sur le Wild Atlantic Way, j’ai décidé de voir une autre attraction touristique Slieve League.

En fait, Slieve League est une falaise. Celle-ci est la rival des Falaises de Moher. Plongeant de 600m de hauteur dans un Océan déchaîné, les falaises sont parmi les plus hautes de l’Europe mais moins touristiques. Avec les points de vue comme le One Man Pass,  »col d’un seul homme », cela peut parfois s’avérer périlleux.

Malheureusement, je n’ai pas trouver l’endroit ou le sentier débute (après avoir tourné en rond trois fois dans le village) Je dois avouer que l’endroit est beaucoup moins achalandé des touristes, ce qui fait un peu son charme et… la belle température y était !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’ai poursuivis jusqu’à une petite baie spectaculaire à Malin Bay. J’ai adoré sentir le vent me caresser les joues et de voir les falaises au loin. Cet endroit était plus que reposant et j’y suis restée quelques minutes remerciant la vie de m’avoir amené à cet endroit. J’ai pris le temps de marcher tout le long de cette plage et d’y tremper mes pieds dans l’Océan Atlantique.

Après cette belle visite, j’ai emprunté l’une des routes les plus spectaculaires de l’Irlande, Le Glengesh Pass  »la vallée des cygnes ». En fait, cette route à voie unique est de 25 km et se rend de Glencolumbcille à Ardara. Cette route offre des virages assez étroit et plonge dans la vallée. J’ai pris quelques photos malgré que cela était  bien dangereux.

20150405_113136

Rendus à Ardara, la capitale du tissage du tweed et du lainage, j’ai fait un arrêt au Ardara Heritage Center ou j’ai appris énormément sur l’histoire du tweed du Donegal, de la tonte des moutons, la teinture du tissu et le tissage fait par 3 personnes qui utilisent des méthodes anciennes pouvant prendre des semaines ou même des mois pour confectionner un manteau ou tout autre articles. J’en ai profité pour acheter des souvenirs.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La route après était bien sympa et j’ai bifurqué en direction du village de Dunlewy quittant le Wild Atlantic Way. J’ai donc pris le chemin menant au Glenveagh National Park ou la vue des montagnes était superbe. N’étant plus sur la côte Atlantique, je suis entré dans les terres ou les paysages étaient à couper le souffle.

Situé dans le nord-ouest du comté de Donegal, Glenveagh se situe au cœur des montagnes Derryveagh. Il  occupe la vallée du Lough Veagh et la vallée du Poisoned Glen. Cela ressemble à un grand désert qui est le repaire de nombreuses plantes et animaux intéressants. Ces terres étaient gérées comme une forêt de cerfs privé avant de devenir un parc national en 1975. Glenveagh National Park a été officiellement ouvert au public en 1986. C’est d’ailleurs dans ce parc que l’on retrouve le mont Errigal la plus haute montagne de la région avec ses 752 m. C’est le sommet le plus élevé des Derryveagh Mountains, dans le nord-ouest de l’Irlande. Le mont Errigal est la montagne la plus méridionale, la plus escarpée et la plus élevée des Seven Sisters.

Prenant la route tout en admirant le paysage enchanteur des environs, je me suis promise d’y revenir. Arrivé à Letterkenny, tout les magasins et restaurants étaient fermés.  C’est vrai que l’on était le Dimanche de Pâques… J’ai donc aboutis au Mc Donalds. Je ne me suis pas attardé à visiter la ville, rien n’était ouvert. Malchance….

Mon dernier arrêt s’est fait à la péninsule d’Inishowen. La péninsule s’avance juste assez dans l’Atlantique pour mériter le titre de point le plus septentrional d’Irlande, avec Malin Head. Isolé, accidenté, désolé, et peu peuplé, c’est un endroit à part. Prenant des routes sinueuses ou l’espace de deux voitures est quasi impossible, j’ai profité du moment pour contempler la vue du Gap of Mamore.

Finissant l’aventure au Malin Head, cet endroit était plus impressionnant. J’ai stationné ma voiture difficilement et je me suis dirigé à pied à la pointe Nord (Banba’s Crown), ou se dresse une tour érigée en 1805 par les britanniques qui a  servit  d’aide à la navigation. Autour, on peut apercevoir nombreuses baraques en béton qui servent de postes d’observation à l’armée Irlandaise durant la seconde guerre mondiale. Marchant le petit sentier vers l’Ouest. je suis arrivé à Hell’s Hole, un gouffre ou les vagues viennent s’écraser contre les formations rocheuses.  Cet endroit était terrifiant à l’idée de tomber dedans. Allant à l’Est, une marche sur la péninsule m’a amené tout près de la Wee House of Malin, la grotte d’un ermite creusée dans la falaise.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’expédition terminée, je suis retourné en direction du Nord de l’Irlande. La petite balade en voiture sur les routes sinueuses de la République de l’Irlande s’est terminée au village de Derry/Londonderry, traversant les limites du Nord de l’Irlande ! Cette région à été jadis, un symbole de discorde. Derry/Londonderry est la deuxième ville d’importance en Irlande du Nord. En fait, le nom de la ville est Derry mais son nom  »unioniste » est Londonderry. C’est une ville extrêmement riche en histoire. Je suis donc arrivé à mon auberge Derry Palace près du Centre Ville relativement tard.

Paddy’s Derry Palace est l’une des seules auberges jeunesses de Londonderry. Elle est situé en pleine ville. L’endroit est quand même bien situé dans un endroit fort bien tranquille en face d’un poste de police bien sécurisé. Si vous avez une voiture, il est possible de vous stationner dans la rue en face de l’auberge. Il faut simplement faire attention car les places sont possibles entre 18 heures et 09 heure le lendemain. 

Lorsque l’on rentre par l’immense porte principale, on est accueillis par l’employé à l’accueil qui vérifie la réservation avec pièce d’identité. L’accueil est situé dans le salon. Il y a un bon service et pour les chambres nous avons besoin de clés. On nous donne deux clés soit l’une pour l’entrée principale et l’autre pour la chambre. L’endroit est fort bien sympathique (il y a quand même une différence d’ambiance avec les gens de la République d’Irlande) et très propre. La cuisine est très belle. 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’ai donc eue une chambre à l’étage ayant 3 lits à deux étages. La chambre était plus que petite et nous étions que deux à dormir dedans cette soirée la. La chambre est propre, les toilettes et les douches sont séparées. J’ai apprécié mon séjour d’une nuit et recommande à ceux qui désirent visiter les environs avec un petit budget. J’y retournerais avec plaisir !

Voulant enfin déguster une Guiness, c’est donc en déambulant les rues de Derry, que j’ai finalement aboutis au Paedder O Connell ou la musique traditionnelle était au rendez-vous.

Ce pub est situé en plein centre-ville de Londonderry. Tout les soirs, des chansonniers y jouent donnant à l’endroit l’une des plus belle ambiance qui soit. Décorée de nombreux articles de tout genre, cette place est de loin l’une que j’ai vraiment apprécié lors de mon séjour (après la soirée à Tralee).  Un endroit ou l’alcool coule à flot et ou tous chantent et dansent sur la musique traditionnelle irlandaise. Que demander de mieux pour un Dimanche de Pâques ! 

20150405_205056

J’ai fini cette soirée en beauté en buvant ma Guiness et observant les gens s’amuser comme des fous ! J’adore l’Irlande !

Pour lire la suite de mes aventures en Irlande voyez : Voyage en Irlande – Jour 12 – Derry-Londonderry, Dunluce Castle, La chaussée des Géants, Carrick a Rede Rope Bridge et la Côte d’Antrim.

Voici le petit vidéo de mon Voyage au Nord de l’Irlande !

Publicités