Jour 10 – 04 Avril 2015

Plus que 4 jours complets qui me reste et je ressens un mal en dedans. C’est comme si je n’ai pas profité de mes vacances… comme s’il me manquait de temps. Je ne veux pas retourner chez moi … Le simple fait d’y penser me fait ressortir pleins d’émotion en dedans. Mon Dieu que le temps passe vite… 

Ce matin je suis donc partie tôt de Newport en direction de Croagh Patrick à Wesport. Cette montagne sainte en forme de cône, surnommée « the reek », est celle du pèlerinage de saint Patrick. Le saint patron des irlandais jeûna 40 jours et 40 nuits afin que Dieu prenne soin du peuple irlandais. Depuis des siècles, des milliers de pèlerins viennent y faire pénitence le dernier dimanche de juillet.

Je me suis mise en pénitence 3 mois à l’avance et j’ai parcourus le sentier menant au sommet de la montagne. En fait, j’ai été dans les premiers de la journée à l’avoir escaladé. Lorsque je revenais, j’y ait croisé plus d’une centaine de personne.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le sentier est relativement difficile car il monte constamment du début à la fin (sauf à une certaine partie du sentier) Il y a nombreux cailloux ou il est très facile d’y perdre pied et de glisser. Suant ma vie lors de la montée, je transpirais abondamment priant que j’arrive au sommet plus rapidement. En fait, la montée à duré 2 bonnes heures avec quelques arrêts. Au sommet, on y retrouve une église blanche à la chaux (1905) et le saint Patrick’s bed. Malheureusement, comme je suis très chanceuse, le brouillard y était … Malgré tout, j’ai réussis à avoir une belle vue des environs à la toute fin de la randonnée.

La randonnée totale m’a pris 3 bonnes heures, déjà midi, je devais reprendre mon chemin. J’ai repris la route après avoir changé de linge (je sentais pas trop bonne) et j’ai repris la route vers le Nord pour finalement visiter Achill Island pour y faire un peu de marche admirant falaises et plages qu’offrait cet endroit.

Ensuite, c’est le Nord-Ouest que j’ai visité tranquillement. Le décor est différent (encore) et je passe dans un terrain plutôt plat passant dans des villages qui me font penser à des villages miniers. Il y a beaucoup moins de maisons que ce que j’ai déjà vu auparavant. Cela semble désert comme endroit. Mais bon, j’ai apprécié passer par les villes de Ballina, Sligo ou la poésie, les mythes et le folklore se mêle au décor et Donegal.

Ayant mangé dans le village Donegal, je n’ai pas tant aimé cette expérience car je ne trouvais pas de pubs typiques comme j’ai déjà vu… Restaurant chics, gens bien habillés, je me sentais pas à ma place, du moins… j’ai commencé à devenir nostalgique de ce que j’ai déjà vécu dans le Comté de Clare.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’ai fini ma soirée à Dunkineely ou je réside au Blue Moon Hostel and Camping ou j’ai la maison à moi seule ce soir. En fait, à mon arrivée, il n’y avait personne dans les environs ni à l’intérieur de l’auberge. J’ai donc été interpellé par un villageois dans la rue qui parlait mi-Anglais, mi-Gaélique. En fait, je n’ai rien compris de ce qu’il disait mais j’ai cru comprendre qu’il allait contacter le propriétaire via son cellulaire pour venir à ma rencontre. N’ayant moi-même aucun téléphone cellulaire en fonction, je n’avais aucun moyen de rejoindre celui-ci. Je me souviens très bien que j’ai acquiécé des  »Yes » et  »Thank You » mais je crois n’avoir rien compris de tout ce qu’il tentais de me dire.

Le propriétaire Dominic est arrivé quelques minutes plus tard en voiture, il est fort bien sympathique et sincèrement …. je n’ai jamais vu un peuple aussi accueillant et chaleureux. Il m’a donné les clés de la maison et je me suis installé dans l’une des nombreuses chambres.

 

Cet auberge est située à même la rue principale traversant le village de Dunkineely (à 30 minutes de route à l’ouest de Donegal) . Cette maison est située vers la fin du village et offre aussi un petit terrain de camping à l’arrière.  On peut d’ailleurs utiliser les places de stationnement à l’arrière de la bâtisse. C’est une très belle place ou règne la tranquillité. Le propriétaire m’a fort bien accueillis et remis les clés de maison. Étant seule pour la nuit, j’avais la cuisine, le salon, la salle de bain et plusieurs chambres à ma disposition. Le propriétaire m’a donné quelques serviettes pour la douche et m’a montré les lieux. J’avais une chambre ayant un lit double très confortable. C’était une place très propre et très chaleureuse. Cette auberge est indépendante, donc il faut contacter le propriétaire via email ou téléphone pour réserver des places. Je recommande plus que tout de contacter Dominic pour séjourner une nuit à son auberge, qui autrefois était sa maison de jeunesse. Le prix est vraiment abordable (12 Euros) et il faut lui payer en comptant. Malgré qu’il faisait froid durant la nuit, cela ne m’a pas empêcher d’apprécier mon séjour au Blue Moon Hostel.

Je me force à rester tranquille ce soir car au village de  Dunkineely, le seul bar est fermé et barricadé. La Guiness se fera attendre demain faut croire.  Dernière journée en République d’Irlande je vais visiter le Nord en continuant sur la Wild Pacific Way et ainsi terminer mon aventure dans cette magnifique contrée.
Petit Vidéo de mon aventure en Irlande !
Publicités