Jour 09 – 03 Avril 2015

Bien que depuis le début du voyage, la température se laissait à désirer, j’ai quand même eu espoir du beau temps. Le 03 Avril 2015 est de loin, la plus belle journée passée en Irlande (du moins, pour la région visité). La matin était nuageux et pluvieux mais plus la journée passait, plus le temps se faisait ensoleillé.

J’ai donc quitté la belle Auberge de Ougtherad poursuivant sur le Wild Atlantic Way en direction Nord. J’ai donc entré dans le Connemara. Je vous le dit tout de suite, la péninsule de Beara est maintenant déclassée !! J’ai eue tout un choc de voir le paysage de cette région.

En fait, le Conemara c’est la « vraie » Irlande. Je me sentais dans un tout autre pays. Le Connemara est exposé à un climat assez rude, exposé au vent et à de l’humidité, ce qui rend la région plus sauvage. Avec sa nature luxuriante, le paysage est complètement différent de tout ce que j’ai vu depuis. Lough (lacs), tourbières, montagnes de couleur blé, baie et plages de sables fin, moutons broutant l’herbe sur le bord du chemin et se déplaçant en plein milieu de la route barrant le passage, je me sentais tellement bien dans ce coin.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

C’est aussi une région où l’on conserve le gaélique irlandais comme langue usuelle. De plus, tout est indiqué en Gaélique, ce qui était difficile de chercher sa direction avec les noms de village. Je trouvais cela amusant d’essayer de prononcer les mots seule dans ma voiture (une chance). 

Continuant mon chemin en longeant la côte Ouest de l’Irlande, j’en ai profité comme jamais. J’ai particulièrement  »trippé » en me rendant un voiture sur l’île d’Omey alors que la marrée était base. Mon dieu que j’avais un plaisir fou à rouler sur du sable avec de la musique folklore à fond la caisse !

Faisant beaucoup d’arrêts pour contempler le coin et y prendre nombreuses photos, je suis finalement arrivé sur la Sky Road ou la vue est juste magnifique malgré le temps gris !!

La Sky Road est une boucle de 12 km partant du village de Clifden et allant jusqu’à  Kingston pour ensuite revenir au point de départ. Au fil des kilomètres, on prends tranquillement de l’altitude tout en serpentant le long des routes sinueuses. Le panorama nous donne une vue à couper le souffle sur l’océan. Malgré le temps couvert, j’ai été charmé par les couleurs et les contrastes entre le ciel, la terre, et l’océan. J’étais d’ailleurs étonnée de croiser sur le chemin quelques moutons. La route est courte et forte en émotions car celle-ci est très étroite par endroit et ne laisse pas beaucoup la chance de passer à 2 voitures en même temps dans les deux sens. 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En après-midi, je suis arrivé au Connemara National Park. Ce parc couvre 2957 hectares de montagnes, des étendues de marais, landes, prairies et forêts. On y retrouve les montagnes, Benbaun, Bencullagh, Benbrack et Muckanaght, qui font parties des Twelve Bens. Le Parc National du Connemara offre nombreux sentiers pédestres qui débutent tous au centre d’accueil.

Avant d’entreprendre les randonnées, j’ai pris le temps de voir l’exposition au Centre des Visiteurs. Le tout est gratuit. Après ses quelques minutes fort bien intéressantes, j’ai alors entrepris la randonnée Diamond Hill (Upper et Lower) Trail d’une durée de 2 heures pour arriver au sommet de l’une de ses montagnes. Au départ, on emprunte la piste Sruffaunboy (Jaune) qui est entièrement balisée jusqu’à ce que l’on tombe directement sur le le sentier Lower Diamond Hill (Bleu) qui est fait de gravier ainsi que de petit ponts/trottoirs de bois pour faciliter le passage sur la tourbière.

Cela m’a pris environs 20 minutes pour arriver à la bifurcation des sentiers Diamond Hill (Lower et Upper). Au carrefour, l’autorité du Parc National nous demande d’aller à gauche et de circuler dans le sens des aiguilles d’une montre afin de monter par le côté ouest de la colline et d’y descendre par le côté est. J’ai donc fait le chemin pour aller au sommet en prenant le sentier Diamond Hill Upper (Rouge). C’est à partir de la que commence la grimpe de la montagne Binn Ghuaire. On marche principalement sur un sentier aménagé de roches et monte quelques marches faites de pierre pendant une heure.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Près du sommet, on marche sur un sentier étroit de roche pour environ un demi-kilomètre de long jusqu’à ce que l’on arrive au Cairn, qui marque le sommet de la montagne avec ses 445 mètres de hauteur. En fait, la rando est relativement facile mais rendus dans les hauteurs, il fallait faire attention au vents violents (au point de devoir arrêter, se cacher, se mettre accroupis pour éviter de perdre pied) c’était impressionnant. Je ne pourrais décrire à quel point cet endroit était magnifique à mes yeux. Montagnes impressionnantes et différentes de tout ce que j’ai vu depuis…

Finissant le trajet du côté Est, j’ai pris mon temps pour admirer les autre sommets au loin essayant de compter les Tewlves Bens. Le retour était tout aussi plaisant, à l’abris du vent. Terminant, ma petite visite dans ce parc, j’ai poursuivis ma route en continuant sur la Wild Atlantic Way en direction Nord. C’est que quelques kilomètres plus loin que j’ai dévoré des yeux les environs du Doo Lough Pass.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Après cette longue journée de route et de marche, j’ai rapidement fait un petit marché à Wesport pour mon souper. En fait, Vendredi Saint tout les restaurants et bars sont fermés pour la soirée. J’ai donc fait mes provisions pour la soirée et le lendemain. J’ai repris la route au nord pour terminer ma journée au Greenway Hostel ou j’ai mangé mon lunch et j’ai dormis pour la nuit.

Le Green Way Hostel est situé au deuxième étage d’un bâtiment sur la rue principale du village de Wesport. Il est facile de repérer la bâtisse (rose) et le Green Way Hostel tout juste en haut (en vert). L’endroit est bien accessible en voiture et il y a beaucoup de place de stationnement sur la rue (entre 18h et 10h c’est gratuit).  L’endroit est situé en pleine ville mais l’intérieur des lieux est fort bien tranquille. L’entrée est situé aux côtés de la bâtisse et pour y entrer il faut sonner. On est alors accueillis par l’employé (aucun poste d’accueil) qui nous fait visiter les lieux. Il n’y a pas de vérification concernant la réservation. Il faut d’ailleurs payer comptant et non par carte. Il y a un guichet dans le marché situé en diagonale de l’auberge. L’endroit est bien et très propre. J’ai eue une chambre à 5 lits dont 2 lits à deux étages.  Les lits sont confortables et lorsque l’on rentre dans la chambre, nous avons des draps et taies d’oreiller. La chambre est propre, la douche est séparée de la toilette. La cuisine quant à elle est séparée de l’auberge même, il faut donc descendre les escaliers, sortir à l’extérieur de la bâtisse et prendre la grande porte verte qui nous amène directement dans la cuisine. Celle-ci est propre mais il fait froid car il y a peu de chauffage. L’endroit est propre. Les nuits sont paisibles. J’ai apprécié mon séjour d’une nuit et recommande la place à ceux qui désirent visiter les environs avec un petit budget. J’y retournerais avec plaisir ! 

Pour voir la suite de mon Voyage en Irlande – Jour 10 – Croagh Patrick, Achill Island

Petit vidéo de mon aventure en Irlande !

Publicités