Jour 7 – 01 Avril 2015

Ayant eue une nuit d’insomnie causée par les ronflements des autres chambreurs, je ne souhaitais pas rester plus longtemps à l’auberge. J’ai pris un petit déjeuner en attendant que le stationnement (ou j’ai garé ma voiture) ouvre. Il était donc 09h00 lorsque j’ai traversé les rues de Killarney sous un ciel gris. Sachant que le Ring of Kerry se faisait en une journée entière, je ne voulais pas perdre de temps et j’ai donc commencé ma journée en visitant le Parc National de Killarney. Le parc est un paradis pour les randonneurs qui traverse ses landes, tourbières et sa forêt d’ifs. Je me demande même si je ne passerais pas une autre journée dans les environs… mais le temps n’étais pas de mon bord.

Ma première visite s’est fait au Ross Castle. Restauré par l’ancien patrimoine Dùchas, le Ross Castle, construit au XVe Siècle, par le clan des O’Donoghue, fut la dernière forteresse de la province celtique du Munster (ancienne région de l’Irlande) à tomber au mains de Cromwell (voir son histoire de conquête). Dans ce château on y retrouve un grand escalier en spirale, dont chaque marche a une hauteur différente. Cela permettait de ralentir l’ascension des assaillants. Le château est un bastion typique du Moyen Âge Irlandais. Il y a une légende qui raconte que O’Donoghue même, tomba de la fenêtre de la grand chambre qui est située au sommet du château et disparut dans les eaux du lac avec son cheval. On dit qu’il vit maintenant dans un grand palais au fond du lac. 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Poursuivant ma route dans le Parc National de Killarney, j’ai donc fait un premier arrêt à Ladies View. Le nom remonte à l’époque de la visite de la reine Victoria à Muckross House en 1861. La reine devait donc passer sur ce chemin qui la menait à la propriété. Elle était charmé par la vue qu’elle demanda d’arrêter l’attelage et permis à ses dames de compagnie, les « ladies-in-waiting », à descendre et admirer avec elle le spectacle.

J’avais une vue imprenable de la région et malgré la fine pluie qui tombait, j’ai adoré cet endroit mais la vue était moins spectaculaire de ce que j’ai vu de la péninsule de Beara. Continuant la route, j’ai fait quelques stops pour prendre quelques clichés et surtout dans le coin de Moll’s Gap. Ce col est directement sur la route N71, une route étroite, riche en virages et aux passages spectaculaires.

Le temps n’était vraiment pas de la partie. Déjà 7 jours sur les terres d’Irlande et 2 jours (au total) de soleil. Le moral commençait à perdre espoir d’avoir de belles vacances. Mais bon, je devais me motiver plus souvent qu’autrement.  Arrivant enfin sur la route Ring of Kerry, j’ai fait un très bon choix de faire la route en sens horaire et non anti horaire comme on le suggère dans les livres. Beaucoup d’autobus voyageur roulaient en sens anti-horaire et cela aurait été frustrant de les suivre…

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le Ring of Kerry longe le littoral en une boucle de 179km. C’est la plus longue et la plus variée des grandes boucles routière Irlandaise. Cette route sinueuse se visite exclusivement en voiture, bus, et en vélo. Elle nous amène sur des routes étroites ou il faut souvent se mettre en bordure de route pour laisser passer les véhicules (cela ne me dérange pas tant car la vue est splendide). Cet endroit est l’un des plus beaux de l’Irlande ; hautes terres, falaises, lacs paisibles, cités historiques et villages colorés.

Une journée entière était prévue pour en faire le tour du Ring of Kerry. En chemin, j’ai fait quelques stops dans les villages de Waterville et Portmagee, de petits villages et villes situés au bord de l’eau, qui vivent au rythme de l’océan, de la pêche, et des commerces touristiques. Étant sous la brume et la pluie, je n’ai pu observer les plaines et les montagnes majestueuses du Kerry. D’ailleurs, c’est à cet endroit que l’on retrouve le plus haut sommet d’Irlande, le mont Carrauntuohill, culminant à plus de 1038 mètres. J’ai été déçue. D’ailleurs, pour les amateurs de randonnées, il existe un circuit de plus de 200 km « Kerry Way ».

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

J’ai fait un petit stop sur l’île de Valencia ou j’ai pu faire une courte randonnée sur le sentier de Bray Head. Trop de brume et de mouillasse, j’ai rebroussé chemin car il n’y avait aucune vue et rien n’était plaisant. C’est alors que j’ai décidé de manger à Portmagee au restaurant The Bridge Bar.

Le restaurant est situé sur la rue principale de Portmagee face au Port du village. On peut y apercevoir des pêcheurs rassembler des filets de pêches et installer des caisses en bois dans des embarcations. L’endroit est fort bien coloré autant de l’extérieur que de l’intérieur et cela m’a plu énormément. Il y régnait une belle ambiance autant dans la partie du Restaurant que du Pub à l’heure du dîner. Les murs sont décorés de plusieurs tableaux et de quelques trouvailles issues de la pêche donnant un charme unique à la place. Le restaurant était bien remplis. J’ai alors pris la spécialité de la place, un Fish N Chip délicieux accompagné d’une Guiness. Le service était impeccable et j’ai grandement apprécié l’expérience. 

Après ce succulent repas, la déception s’est fait de plus belle car je n’ai pu visiter les Skellig Islands (température non propice pour aller en mer).  Ne sachant plus trop quoi faire à cause de la température, j’ai opté pour me rendre directement à Tralee. Quelques heures m’ont suffit pour finir mon périple à Tralee où je me suis installé au Castle Hostel.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Castle Hostel est situé sur une des rues principale de la ville de Tralee. Il est facile de reconnaître l’endroit (grâce à l’affiche à l’extérieur) qui est pourtant cordé entre deux autres bâtisses. Pour ceux ayant des voitures, il est possible de se stationner non loin de l’auberge dans un stationnement publique (payant avant 18h00). C’est une très belle petite place fort sympathique ou le propriétaire nous parle sans répit de son vécu et du chemin qui l’a amené à ouvrir une auberge jeunesse. Lorsque l’on rentre, on est fort bien accueillis. On nous donne deux clés dont l’une est pour l’entrée principale et l’autre pour la chambre. Le propriétaire nous montre la place et nous donne toute l’information que l’on a besoin pour notre séjour. J’ai eue une chambre mixte. Elle est située au deuxième étage à l’arrière de la bâtisse (escalier du fond). Dans la chambre, on y retrouve 4 lits de deux étages. Les toilettes et douches sont à l’extérieur de la chambre et tout juste à côté. Les lieux sont propres et ce fût une belle expérience dans cette auberge pour une nuit. Je recommande fortement cette place pour un séjour dans la région.

À l’auberge, j’y ait rencontré un Italien, un Allemand, une Néo-Zélandaise, des Allemands tous fort bien gentils. Nous avons discuté longuement dans le salon de l’auberge de nos voyages, de nos pays et de nos emplois. Nous avons finalement décidé de prendre un verre au Pub Sean Og’s en soirée. Marchant en direction du Bar, j’ai réalisé que la ville de Tralee ressemblait étrangement à une ville fantôme. Il n’y avait que….nous… dans les rues ! J’ai été étonnée de voir qu’il n’y avait personne (sauf dans les bars bien sûr !)

Sean Og’s est un pub irlandais où l’on peu entendre des musiciens locaux, échanger des histoires et profiter de quelques pintes de bière. L’extérieur de la bâtisse est d’une couleur mauve colorée et on peut y trouver une phrase bien drôle  »Drinking Consultants ». L’endroit à son caractère unique, l’intérieur est fait de structures de vieux bois, on peut aussi y voir une cheminée chaleureuse et l’ambiance est tout simplement indescriptible. Les serveurs sont accueillants et nous donne un très bon service. Je passerais mes soirées dans ce bar riche en histoire locale ou des musiciens jouent de la musique live presque tous les soirs de la semaine.

Ce fût l’une de mes plus belles soirées passée en Irlande. La gang était vraiment  »trippante ». La soirée terminée, nous sommes retournés à l’auberge et nous nous sommes dit au revoir car nous avions tous un chemin différent le lendemain.

Pour lire la suite … Voyage en Irlande Jour 8 – Dingle Bay, Falaises de Moher

Publicités