Jour 4 – 29 mars 2015

Ce matin, j’ai quitté (sous la pluie) la ville de Dublin pour me rendre au Parc National des Monts Wicklow. Quittant la Capitale, j’ai emprunté une route 115 en direction Sud entrant tranquillement au Parc National des Wicklow Mountains et ce, après m’être encore perdue dans les rues de Dublin. J’ai retrouvé mon chemin durement surtout avec une conduite maladroite et lente afin de lire les panneaux de signalisations. Le temps des visites de musée est terminé pour quelques temps.

Journée réservée à la marche et à la découverte, j’ai commencé cette aventure au Parc National des Wiclow Mountains passant par Sally Gap sous la brume, les vents violents et la pluie torrentielle (par moment). Je n’ai pu me passer de profiter de ce moment extraordinaire à observer et prendre d’innombrables clichés de la région des Wicklows Mountains malgré le mauvais temps. C’était quand même spécial de voir toute cette brume et s’imaginer le paysage sous un ciel bleu et clair. 

Le Parc National a été créé en 1991 (tout récent quand même). Il recèle le Mont Lugnaquilla (925m),se étend sur plus du comté de Wicklow, sur la côte est de l’Irlande. Les pentes supérieures et sommets arrondis sont ont recouvert de tourbières et on y retrouve nombreuses forêts de chênes, de pins et de lacs. C’est l’un des parcs les plus populaires pour les amoureux de la nature. Chaque année il y a plus d’un million de visites.

L’endroit le plus visité est la pittoresque vallée de Glendalough où l’ancien établissement monastique de Saint-Kevin est situé. Avec la température maussade, je me suis donc dirigé directement vers cet endroit que l’on nomme aussi, « Vallée des deux Lacs ». Bien que la journée était pas très intéressante pour y faire de la randonnée, j’ai quand même enfilé mon imperméable et j’ai visité le Centre d’Information des visiteurs du village.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

C’est la que je commence ma petite aventure dans la région de Glendalough. Formé il y a des milliers d’années, durant l’ère glaciaire, le site contient neuf sentiers de randonnée balisés. Les grandes cartes des sentiers sont affichés au Centre des visiteurs qui est situé  près de l’Upper Lake. Après avoir acheté une petite carte des sentiers pour 0,5 Euros, je suis partie pour le restant de l’après-midi dans les nombreux sentiers.

WalkingTrails2009

Green Road Marche (Route de couleur Verte)

La Route verte est un petit sentier facile sur un terrain plat. Cette promenade traverse les forêts de chêne, avant de descendre sur le bord de la zone du Lower Lake. Ce sentier de 3 km offre des vues de la vallée. 50 minutes suffisent pour faire le sentier au grand complet. Sur le chemin, j’ai visité l’ancien site monastique. Fondée au VIe siècle par Saint Kevin, la cité monastique de Glendalough fut détruite par les Vikings, ravagée par le feu, et est tombée aux mains des Normands en 1398. La citée est située entre Upper Lake et Lower Lake. On y retrouve donc, l’église de Saint-Kevin, la tour cylindrique de 33 mètres  qui  servit de refuge aux occupants du site durant les incursions vikings., le cimetière ou l’on peut apercevoir la Priest’s House et encore.

Malgré la  »mouillasse », j’ai continué mon chemin en prenant d’autres sentiers. J’ai donc, emprunté le Sentier Poulanass.

 

Poulanass (Route de couleur Rose)

Ce parcours de 1,6 km se fait en 40 minutes seulement. Il commence par une montée courte mais raide par la cascade Poulanass. La signification de Poulanass vient de la traduction irlandaise du mot   »Poll an Eas » qui signifie ; le trou de la cascade. On marche au travers des boisés mixtes au fond de la vallée tout en longeant la chute.

Par la suite j’ai emprunté le sentier St-Kevin Cell.

Poulanass et Cell Saint Kevin (Route de couleur Bronze)

Ce sentier monte en flèche à côté de la cascade Poulanass (que je descendais). On bifurque ensuite au site de la cellule de Saint-Kevin. À cet endroit, il ya un point de vue panoramique donnant sur le Upper Lake. Avant d’arriver au Saint Kevin cell (ou il n’y a pas grand chose à observer selon moi), on peut visiter l’église Reefert qui est peut-être la seule chose intéressante du sentier.

J’ai donc continué mon chemin en faisant le tour de l’Upper Lake où les vents étaient dominants. J’ai pris le sentier Miner’s Road.

 

Route Marche des mineurs (Route de couleur Violette)

Cette promenade longe un côté de l’Upper Lake et traverse une forêt de pins avant d’atteindre un ancien village de mineurs maintenant en ruine. Le sentier est sur un terrain plat et est pratiquement sous d’immenses arbres qui nous protège de la fine pluie et des grands vents. À mi-chemin sur le long du sentier, on peut observer au loin (l’autre côté du Lac), une grotte de 2 mètres de profondeur connue comme la Chambre de St. Kevin. Durant le trajet, j’ai observé deux chèvres sauvages broutant l’herbe (le peu qu’il y avait) dans la forêt de pins. Arrivé à un certains point, on quitte la forêt pour ainsi être à découvert voyant non loin, le bout de la vallée. Les vents étaient dominants et cela apportait un certain charme aux lieux. C’était comme si l’endroit me donnait un avertissement. Tout était à la fois si tranquille et si bruyant. Les montagnes environnantes sont dénudées et recouvertes de roches et cailloux. 

 

Rendus au bout du sentier, on peut apercevoir l’ancien village minier. Je me sentais seule au monde dans cet endroit magnifique. Maisons en ruines, routes faites de pierres, je me suis arrêté quelques minutes pour fermer les yeux et laisser tout mes sens m’envahir afin de ressentir du plus profond de moi ces lieux. Je me suis demandé plusieurs fois sur le chemin du retour de quel minerai les gens d’autrefois pouvaient bien extraire pour vivre et survivre dans cet d’endroit isolé.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Voyant au loin dans le haut de la vallée un petit sentier ou certains marcheurs petits comme des fourmis sillonnaient la route, j’ai décidé de poursuivre avec le sentier SPINC et Glenealo Valley,

SPINC et Glenealo Valley (Route de couleur Blanche)

Cette promenade est l’un des plus populaire. J’ai d’ailleur fait une partie du sentier en me rendant au Village Minier et poursuivis en grimpant 380m voyant l’un des paysages les plus spectaculaires dans le comté de Wicklow. Il faut savoir que le mot SPINC vient du mot  »An Spinc » ;  »colline pointue ». Le sentier monte en flèche par la cascade Poulanass avant de rejoindre un sentier. Marchant les 600 marches en bois menant au point d’observation, j’ai pu admirer tout un panorama. Le sentier est de 9km et dure plus de deux heures. Cela vaut la peine de faire le sentier. 

Je n’ai pu faire les autres sentiers manquant de temps mais si jamais vous avez la chance d’y aller, ou même si j’ai la chance d’y retourner, je ferais sans doute celles-ci :

WalkingTrails2009

Derrybawn Woodland Trail (Route de couleur Orange)

Ce sentier débute au même endroit que le sentier Poulanass et ne fait que 8 km au total. On se rends principalement à la partie supérieure de la Montagne Derrybawn. Le parcours offre des vues magnifiques sur la vallée de Glendalough. 

Woodland Road (Route de couleur Argent)

Semble t-il que ce sentier se fait au travers de l’une des zones les plus secrètes de Glendalough tout près de Glendasan Valley. Le sentier suit la rivière Glendasan et passe même sur le Saint Kevin’s Way. Le sentier est de 4 km et se fait en une heure. 

WalkingTrails2009

SPINC et Wicklow Way (Route de couleur Rouge)

Cette promenade est la plus longue avec ses 11 km (environs 4 heures). Elle suit une certaine partie de la SPINC (que j’ai d’ailleurs fait). Au lieur de continuer vers la cascade au loin on bifurqueen direction de la montagne Lugduff et marcher sur le sentier reconnu Wicklow Way.

SPINC (route courte) (Route de couleur Bleue)
Distance: 5 kmDurée: 2hMontée: 300m

Bien que ce sentier est court comparé aux autres sentiers, il faut très souvent grimper sur un terrain montagneux où il faut avoir une certaine expérience. Le sentier est de 5 km et peut durer jusqu’à deux heures. 

WalkingTrails2009

Après avoir fait les quelques sentiers et regretté de ne pas avoir fait les autres,  je suis revenu sur mes pas et j’ai mangé dans un bon restaurant nommé Wicklow Heather. L’ambiance de ce restaurant m’a plus. Décoré de plusieurs affiches de la bière Guinness, d’objets tout aussi anciens que récents donnant un charme à la place, j’ai mangé avec appétits des saucisses accompagnées de purée de pomme de terre et légumes. Je n’ai d’ailleurs pas oublié ma Guinness. Ce soir la, les lieux étaient bourrés de gens, de familles et de touristes. Même les serveurs ne savaient plus où donner la tête. Après avoir demandé le chemin de mon Auberge Jeunesse au serveur, j’ai payé l’addition et j’ai finalement pris le chemin du Glendalough Hostel pour y séjourner une nuit.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Glendalough International Youth Hostel est situé tout juste après le Centre des Visiteurs de la Cité Monastique de Glendalough. Il faut continuer sur la route et passer devant l’Hôtel Glendalough et continuer sur le petit chemin pour y voir l’auberge d’une couleur jaune beige. L’endroit est situé dans un endroit fort bien tranquille. Le site est grand et les environs sont paisibles. Si vous avez une voiture, il est possible de vous stationner aux côtés de l’auberge.

Lorsque l’on rentre on est accueillis par l’employé à l’accueil qui vérifie la réservation avec pièce d’identité. Il y avait un bon service et nous avons besoin d’une carte magnétique, qui ouvre aussi la porte de la chambre. L’endroit est fort bien sympathique et très propre. La cuisine est très  belle et il est possible d’y manger dans une petite salle aux côtés. 

J’ai donc eue la Chambre 3 qui a 3 lits à deux étages. Lorsque j’y suis arrivé, j’ai eue l’embarras du choix. Sur les lits nous avons des draps et taies d’oreiller que nous devons laisser à la lessive lorsque nous quittons. La chambre est propre, la douche est séparée de la toilette. Il y avait beaucoup de gens de tous âge et bien gentils dans ses lieux Les nuits sont paisibles. J’ai apprécié mon séjour d’une nuit et recommande à ceux qui désirent visiter les environs avec un petit budget. J’y retournerais avec plaisir !

Voyage en Irlande – Jour 5 – Kilkenny Castle & Rock of Cashel

Publicités