20 Août 2014

Ma première nuit au Parc National du Bic fût très mouvementée. Je n’arrivais pas à avoir un sommeil profond. Disons que cela faisait longtemps que je n’avais pas passé une nuit en tente. Je me suis réveillée vers les 07h00 du matin, prenant bien le temps de voir le spectacle qu’offrait la vue du Fleuve en sous-vêtements chaud. J’ai installé mon réchaud, sortis le petit déjeuner. Gruau mélangé avec du chocolat chaud, confiture de chocolat au fraise et kiwi sur du pain au chocolat fait maison, c’était délicieux !

Après une bonne heure à manger, relaxer et préparer son sac de jour, je me suis mise en route pour visiter et marcher dans la partie centrale du Parc. J’ai donc marché le 4km sur la Piste Cyclable La Coulée à Blanchette (1 heure) et continué sur La Piste Le Portage pour me rendre au Sentier du Mont Chocolat. J’ai débuté le sentier à 10h30. Ce n’est absolument pas une randonnée difficile, 10 minutes et nous sommes déjà arrivé à la Baie des Cochons. La marrée était basse, j’en ai donc profité pour marcher le long de la grève et me rendre à une petite île afin d’y observer les phoques communs. J’étais choyé, la journée s’annonçait aussi belle que hier. Je suis retourné sur mes pas et pris la direction de la Ferme Rioux ou j’ai fait une pause dîner. Le temps filait très rapidement, il était déjà 11h30. Je me suis donc informé au Centre de Services s’il était possible de faire le Sentier du Cap à l’Orignal et le Grand Tour. Malheureusement, les employés m’ont informés que la marrée était montante et que je risquais d’être prise dans le sentier en attendant qu’elle baisse. J’ai donc opté pour faire l’intérieur du Parc et de finir avec les sentiers plus difficiles alors que la marrée descendra.  J’ai donc commencé à faire le Sentier d’Archéologie.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Ce sentier est en fait une petite boucle de .2km ou l’on retrouve six panneaux d’interprétation historique sur le long du sentier. Cet endroit est fort bien intéressant au plan historique car il raconte et explique la découverte de l’occupation de ce lieu par des tribus amérindiennes, il y a plus de 7 000 ans. On peut y voir aussi des vestiges.
Continuant ma route, j’ai bifurqué sur le Sentier La Scoggan. Ce sentier fait environs 7 km et débute de l’Anse à Damase (est) pour se rendre jusqu’à la Fourche à Louison (ouest). Le sentier est de type Intermédiaire mais relativement facile pour tous. On passe au travers de la Montage à Michaud avec une petite ascension. Le sentier est dans les bois et est très bien aménagé. Il n’y a aucun point de vue avant l’intersection du Sentier La Pinède. Justement, j’ai poursuivis avec ce sentier pour y voir deux points de vue. Le sentier est encore moins aménagé et l’on doit traverser une forêt de pins gris tout en grimpant de plus en plus. Cela me rappelait un sentier fait au Laos dans la Partie du Sud. Le soleil plombait au dessus de ma tête et j’avais très chaud. Je peux vous dire que le tout à value grandement la peine. J’avais une de ses magnifique au Nord-Est du Site.

 

Après avoir rebroussé chemin, j’ai poursuivis sur La Scoggan pour y voir les deux autres points de vue offrant un superbe panorama sur la baie du Ha! Ha!, le pic Champlain et l’Îlet aux Flacons. Après avoir terminé ce sentier j’avais deux choix : revenir sur mes pas jusqu’au chemin du Nord en passant plus vers le nord par le Sentier Le Contrebandier OU faire le Sentier Le Grand Tour étant plus difficile.  Étant plus audacieuse, j’ai opté de faire le grand tour en longeant la grève. Le sentier se fait via les plages et les rochers. C’est un parcours accidenté qui nous amène sur les pieds d’une falaise, marchant ainsi sur des roches très coupantes. C’est un parcours relativement plus difficile, mais tout simplement parfait pour moi.

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Bien qu’il fallait faire le Sentier en sens anti-horaire passant en premier par le Cap à L’orignal et finissant par le Grand tour, j’ai quand même fait le Sentier Le Grand Tour en sens horaire sans toutefois faire celui du Cap à l’Orignal. J’étais seule tout le long du trajet. En fait, le sentier suit le littoral tout le long et une grande partie est submergée à marée haute. C’est à partir de la que mes bottes on très bien servis. La randonnée sportive débute sur un décor de roche schiste. Cette roche à une texture feuilletée et est très coupante. Elle écorche les mains aussi. Sur quelques kilomètres, il faut alterner entre marche sur des flancs de falaise et escalade pour progresser et ce pendant 8,7 km. Il faut très souvent se tenir en équilibre et bien entendu être équipé (bottes) pour éviter les blessures. Ce moment à été l’un de mes coups de cœur du Parc, j’ai tellement trippé pendant cette expédition faisant quelques arrêts pour grignoter et observer les lieux.

Après une bonne heure, je suis enfin parvenue sur la plage de l’Anse à Mouille-Cul. Je dois avouer que c’était simplement magnifique comme endroit. Fini de faire de l’escalade, je suis retourné sur un sol de sable et de roches. Je suis donc arrivé au Cap à l’Orignal croisant quelques personnes en chemin. Je n’ai pas opté pour faire le Sentier car je n’étais pas dans le bon sens. Ce sera partie remise pour la prochaine fois que je passerais dans le coin. J’ai pris quelques minutes de mon temps pour contempler la vue et prendre du soleil sur la pointe du Cap-à-l’Orignal, un prolongement rocheux, d’où la vue sur le soleil est fabuleuse. J’ai trouvé une place confortable pour me reposer et admirer ce spectacle. Après m’être rassasié de parfum et de lumière maritimes, j’ai décidé de repartir via le sentier Le Contrebandier imaginant comment cela serait au couché du soleil. 15h00, je devais tranquillement retourner à pied vers mon campement pour y souper et me préparer à une conférence sur les perséides le soir à la Ferme Rioux.  Prenant le chemin Contrebandier, j’ai dit au revoir au magnifique paysage qu’offrait l’Anse à Mouille-Cul.

Le sentier Le Contrebandier évoque l’époque de la prohibition ou les gens d’autrefois utilisaient ce chemin pour récupérer de précieuses cargaisons. C’est le vrai sentier du Contrebandier. La piste n’a rien d’exceptionnel, sinon que l’on chemine dans un environnement forestier mixte ou l’on peut sentir les odeurs d’humus et de sapinage. Arrivé à Lyman, La rose des thés, j’ai décidé de prendre une petite Limonade bien fraîche. C’est un endroit enchanteur ou l’on peut profiter de la terrasse donnant une vue captivante sur les ilôts Lyman. On peut alors déguster des thés, cafés, smoothies, frappuccino, limonades, petits gâteaux, et plus encore ! L’endroit est bien décoré et les employées sont fort bien sympathiques.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Voilà que mon Séjour s’achève tranquillement dans le Parc. Je suis retourné tranquillement à mon Camping pour y souper et prendre le temps de me reposer. J’ai eue une autre journée parfaite en randonnée et il ne manquait plus qu’à assister à la conférence sur les Perséides le soir en compagnie du Club d’astronomie de Rimouski !  Préparant un feu, souper de nourriture déshydratée (Riz et Poulet BBQ Jamaïcain) avec une petite bouteille de champagne, le tout sur le bord du fleuve, c’était parfait ! 06h00 je quitte mon campement pour me rendre à la conférence. La soirée fut bien intéressante avec ses deux heures au total ayant discussions sur les étoiles et faisant de l’observation des étoiles par la suite. Le ciel était noir encore à mon retour au campement et je ne pouvait que remercier ma Lampe Frontale d’avoir été autant nécessaire. Encore une soirée digne d’un film d’horreur.

 

 

21 Août 2014

Ma dernière nuit s’est très bien passé. J’ai tranquillement déjeuné, rangé mes équipements et pris le chemin vers ma voiture pour ainsi quitter le Parc et me rendre vers l’Est à Rimouski. À 09h00 ma première aventure au Parc du Bic s’est terminé. Un peu rapide mais très enrichissante. C’est un endroit que je recommande fortement et je me promet d’y retourner prochainement.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Si vous souhaitez voir quelques photos de mes 2 jours et 3 nuits au Parc National du Bic, il suffit de voir mon Album Photo sur Google+ – Voyage au Québec – Parc national du Bic Jour 2-3-4

Pour suivre les aventures de mon escapade dans le Bas du Fleuve, cliquez sur le liens suivant : Visite des Musées à Pointe-au-Père.

 

Publicités