Pour ceux qui ont suivis mes aventures de la Première journée au Parc National du Bic, j’ai terminé ma deuxième journée de vacance avec une petite excursion en Kayak sur l’Estuaire du Saint-Laurent avec Aventures Archipel.

Ce qui est super, c’est que l’entreprise offre aux gens la possibilité d’explorer physiquement les environs du Parc National du Bic, d’en apprendre d’avantage sur la faune, la flore et les légendes entourant l’archipel des îles et pour finalement ainsi, faire vivre une aventure hors de l’ordinaire au rythme de la mer. Pour une fille ayant jamais fait de kayak de mer, ce fût pour moi une merveilleuse initiation et un très bon défi. Ayant fait la réservation un mois à l’avance avec la SÉPAQ pour pagayer en mer et ainsi voir le coucher de soleil, j’ai rapidement pris le chemin en direction du Secteur du Havre du Bic (partie de l’extrême Est du Parc) pour y faire ma première excursion en mer.

 

Le ciel d’un bleu clair, température relativement chaude, je ne pouvais demander mieux pour cette activité. 17h00, me voilà rendus sur les lieux. Plusieurs personne y étaient déjà et je me suis assise aux tables à Pique-Nique de l’accueil. Deux instructeurs y était et nous ont fournis un document de décharge de responsabilité tout en se présentant. Un troisième guide s’est rajouté entre temps. Ayant une forte ambiance de camaraderie et faisant quelques blagues entre eux, je savais que cette soirée allait être fort bien sympathique. Bon, je m’excuse déjà à l’avance concernant les noms mais je suis nulle pour retenir les noms des nombreuses personnes rencontrées lors de mes vacances.

Mathieu (nom de famille incognito) mon guide de la soirée… ça commence bien mon affaire ! Jeune homme de mon âge très dynamique (paraissant très bien … bon bon j’arrête !) qui par son humour et sa présence, m’a charmé des les débuts.  Mathieu Bujold, jeune homme fort bien sympathique à l’allure aventurier, bel homme des bois (ne le prends pas mal si tu vois ca, c’est un super compliment de ma part !) Pour notre troisième guide, je n’ai eue que très peu d’occasion de le côtoyer et je m’excuse déjà à l’avance pour son nom mais étant le plus vieux, c’était lui qui semblait être le plus jeune de cœur par ses expressions et de ce qu’il dégageait. Dire que la soirée n’était pas commencée encore que je me sentais déjà bien à l’aise avec l’équipe.

Les présentations faites, les guides ont enchaînés les consignes de sécurités et les règles à respecter en mer. On nous a fournis les explications pour mettre les habits WetSuit. Nous nous sommes tous changés ayant fière allure dans nos ensemble, moulant et aspirant presque tout le gras de notre corps (super sexy je vous le dit !) Prêt ? Petite séance avec mon guide Mathieu sur l’utilisation de la pagaie, 15-20 personnes en rond, tous en cœur on avait fière allure de balayer le vent et ce, avant de se lancer sur nos kayak ! Quelques mètres de marche plus loin, nos kayaks nous attendait. Enlevant l’eau accumulées dans les Kayaks, donnant quelques petites explications pour s’installer dans nos embarcations et de comment naviguer, Hop ! c’était partis ! (Je ne vous raconterais pas comment j’ai réussis à embarquer la dedans oh non !)

Étant une des premières sur l’eau dans mon embarcation simple (je n’avais pas d’amis cette soirée la hihihi) je trouvais que le kayak était ?$$@#$?& instable ! Mon Mathieu (s’il voit cela, il va s’imaginer des choses la…) était tout près. M’expliquant la différence des deux type de kayak, le positionnement que l’on doit avoir dans un kayak simple et du mouvement des hanches, j’ai pris énormément de confiance en moi et cela ma fortement rassuré pour le restant de la soirée.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Voguant sur l’eau paisiblement, 3 groupes se sont formés. J’ai été sélectionnée pour faire partie du groupe de MON Mathieu Yay ! Peu importe le guide, je savais que j’allais avoir du fun, je n’avais AUCUNEMENT de partie pris ! J’ai rapidement été étonnée des connaissances de Mathieu concernant le milieu marin, des moyens de reconnaitre la météorologie via le Cap Enragé, des informations dites concernant les phoques marins (qui étaient identiques à celle du Naturaliste du Parc National lors de l’activité découverte), des histoires et légendes concernant l’île aux Amours, l’île aux Massacre et l’île Brulée avec brins d’humour bien entendu ! Il répondait à toute questions et c’était vraiment impressionnant. Je savais que j’avais le meilleur !

Nous avons donc au tout début, passé près de l’île aux Amours; Observé les phoques communs dans la Baie aux Bouleaux Est; Continué au bout du Cap Enragé; Fait une petite excursion en pleine mer déchaînée au Nord du Cap Enragé (pas tant, mais asser intense en kayak solo). Observant le soleil se coucher, c’était simplement magnifique. Un belle expérience qui sera gravée en mémoire ! On a poursuivis notre visite en direction de l’île Brûlée et de l’île du  Massacre tout en essayant de faire du  »surf » sur les vagues. Après avoir en vain essayer d’être la Pro du Surf en Kayak de mer, j’ai abandonné les bras en compote. Finalement, c’est pas un sport si facile que ça,  je peux vous le dire ! Retour au quai pour le débarquement après 3 bonnes heures, je crois que c’était bien en masse pour moi. J’ai quitté quelques minutes plus tard saluant mon guide et le remerciant pour cette superbe soirée !

Je suis retourné à mon Camping au Parc National du Bic dans la noirceur totale, munie que de ma lampe frontale, une expérience terrifiante et intense m’attendait ! Arrivée à 21h30 à mon campement, j’ai rapidement pris place dans mon sac de couchage, la pense pleines de souvenirs de cette agréable soirée. Je n’hésiterais pas à y retourner ! Pour voir la suite de mon Voyage, il suffit d’aller à Randonnée au Parc du Bic Jour 2.

Aventures Archipel m’a donnée l’opportunité de vivre à fond cette expérience unique. L’ambiance est chaleureuse, les guides sont professionnels. D’ailleurs tous sont accrédités par la Fédération québécoise du canot et du kayak. L’entreprise offre d’ailleurs des Formations en Kayak de Mer pour tous et des Activités de Kayak de Mer en association avec le Parc national du Bic. La période d’activité est de la mi-mai à la fin septembre. Il suffit de contacter la SÉPAQ au 1-800-665-6527.
Publicités