Le 06 Juillet, j’ai prévu aller aux États-Unis dans les Adirondacks. La température n’était pas encore intéressante pour aller aux États-Unis ce matin-là. J’ai donc pris mon livre de Randonnée Pédestre au Québec pour décider une destination non loin de chez moi. Ayant tout juste visité la région de Lanaudière, j’ai décidé d’aller vers l’Outaouais.  Au début, je souhaitais faire le Parc National de la Gatineau… Mais ayant peu de temps et de préparation, je ne pouvais y aller. J’ai regardé la météo et voyant qu’il annonçait beau, je suis partie !

J’ai donc pris la route vers le Parc National de Plaisance. Non loin de Montebelo. En fait, j’ai souvent passé dans ce coin en motocyclette dans le temps. Cela m’a rappelé d’énormes souvenirs. Il faisait beau, chaud, c’était parfait ! Prenant la 417 en direction de l’Ontario, je ne voulais pas passer par Lachute (trafic de Montréal). Une bonne chose. J’ai fait un petit arrêt à Hawkesburry pour y déjeuner et tranquillement visiter le village. Traversant le pont pour se rendre au Québec, j’ai ensuite emprunté la 148 menant vers Montebelo. Musique dans le tapis, soleil qui réchauffe ma peau, c’était juste parfait comme road trip.

Arrivée au Poste d’accueil, je me suis renseigné sur les endroits pour y faire de la marche. Il y avait peu de sentiers mais quand même pris mon sac à dos et je me suis lancé en forêt pour y faire les sentiers Le Survol et L’Envolée. Non seulement, je venais de me faire harceler par les moustiques au Parc Régional des Sept-Chutes dans Lanaudière la semaine d’avant, que me voici enfin replongée dans des nuages de mouches à chevreuils, moustiques et tous autres insectes me pourrissant la vie. Quelle belle erreur de m’y être aventuré ! Je devais courir pour éviter le pire mais malheureusement j’ai servie de festin à ses nombreux insectes.  Après 4 km passé à essayer de me sauver de ses lieux, je me suis finalement découragée et je ne savais que faire. J’avais l’air d’une pauvre tarte affolée … je vous jure que ça rends fou ! …. courant comme une poule pas de tête en forêt, j’ai d’ailleurs une très belle image de tout ça mais je crois me passer de commentaires hihihi ! Je me disais que je reviendrais bredouille chez moi mais ….  J’ai décidé de prendre ma voiture et de visiter de fond en comble le Parc en me disant que je devrais trouver quelque chose de plus intéressant.

Comme de fait, quelques mètres plus loin, j’arrive au sentier la Zizanie des Marais. Ayant encore peur de devoir chasser les moustiques, j’y aie été de reculons. La Zizanie-des-Marais est un sentier de 1 km  qui comporte un trottoir flottant (700m) et une tour d’observation offrant une vue d’ensemble sur les marais.  Au tout début, on y aperçoit un barrage de castor, on peut entendre le son des amphibiens et voir les oiseaux se poser sur les nénuphars. Il faisait très beau et comme par magie, les moustiques n’y étaient pas. Trop occupés à  »gosser » les autres sans doute. Après les 700m de marche sur le pont de bois, je me retrouve dans la tour d’observation ou, étant seule, j’ai pu admirer la beauté des lieux.

Le sentier se termine pas longtemps après et personnellement, cela m’a aidé à reprendre goût de visiter le Parc. Ce sentier est fait pour tous et très facile. De retour à ma voiture, j’ai continué le long du Parc en laissant les fenêtres de ma voiture grande ouvertes et en écoutant de la musique à fond la caisse. J’étais bien et c’est ce qui comptait le plus. J’ai passé tout près du Camping du Parc et je suis arrivé à l’aire de Pique-Nique Desjardins. Cette place à fait ma journée !

 

Non seulement j’ai trouvé une place ou il y avait une petite plage, mais j’ai trouvé un moment de détente ou je pouvais tranquillement savourer le moment présent. Soleil, Vent et odeur de l’eau y était, une combinaison parfaite ! J’ai pris quelques temps pour me mettre les pieds  l’eau, lire mon livre sur le Sable et observer les gens, les familles qui sont en vacances et qui en profitent tout autant. Après quelques heures passées au soleil, j’ai repris ma voiture et pris le chemin pour voir le point de vue le plus à l’ouest de l’ile.  Quelques minutes en voiture et je devais stationner mon véhicule pour continuer le chemin à pied. C’était un sentier pour vélo mais parvenu au bout, j’ai pu voir une très belle vue de la place.

 

Après y avoir mis les pieds quelques minutes, j’ai repris le chemin du retour pour enfin revenir à la petite plage ou j’y étais resté un bon moment.  Déjà 16h00, je me suis remise en route vers Montréal passant tranquillement par Montebello et en faisant plusieurs  »Pit Stop ».  Ce fut une belle journée malgré tout ! Ce Parc est intéressant pour ceux qui souhaitent profiter de la nature non loin de Montréal. Kayak, sentier de vélo, marche, plage, camping, service de navette pour visiter des Chutes, c’est un parc à voir !!!

Publicités