Le 29 Juin 2014, j’ai décidé à la dernière minute de visiter le Parc National des Iles de Boucherville. Ayant une passe gratuite, j’ai fait le grand saut à tout juste 20 minutes de chez moi. Le matin, je me suis préparé tranquillement et à 10h00 j’étais au Parc. La température était plus qu’excellente et il faisait déjà très chaud.

Le Parc contient un réseau de près de 21 km de sentiers qui permettent aux cyclistes et aux marcheurs de de découvrir les plus beaux attraits du coin. Le Parc contient 5 îles (Sainte-Marguerite, Pinard, de la Commune, Grosbois et île aux Raisins)

J’ai donc débuté la marche dans les 3 sentiers de l’Ile Sainte-Marguerite, commençant par le Sentier de la Petite Rivière. Ce sentier est très facile, il ne dure pas plus de 40 minutes. On marche principalement dans les hautes herbes, traversant le Chenal de la Petite Rivière et poursuivant dans les quelques forêts avoisinantes ou les mousitques m’envahissaient.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ayant fait le tour complet, j’ai entrepris le Sentier du Grand Duc qui n’a duré que 20 minutes et qui en fait était pratiquement le même chemin que celui de la Petite Rivière. J’ai donc pris la route pour le Sentier de la Grande Rivière qui faisait en fait, le tour de l’ïle Sainte-Marguerite. Très facile comme marche, j’ai rencontré plusieurs personnes sur ce chemin et pouvait aussi appercevoir plusieurs aires de Pique-Nique. Revenant sur la côte de la Grande Rivière, je pouvait appercevoir les bateaux et les kayaks se promener paisiblement. C’était une belle randonnée qui n’a durée qu’une heure.

Il était déjà midi lorsque je suis retournée au Centre de Découverte et de Service. Je n’avais plus d’eau dans ma bouteille car la température était vraiment intense et je marchais quand même rapidement ! Il faisait une de ses chaleur !! J’ai pris une petite pause sous l’ombre, buvant de l’eau et grignotant des barres tendres.

Après m’être reposé, j’ai pris le chemin pour le petit traversier  pour me rendre sur l’île de la Commune. En fait, les îles se font très bien en vélo. Le nombre total de kilomètre entourant l’île est de 5 km. J’ai donc, commencé la marche vers le nord de l’île pour faire en même temps l’île aux Raisins. Bon, à vrai dire, le sentier est pas tant fameux car on doit marcher sur le même chemin que les cycliste. Il n’y a rien d’impressionnant en faisant le tour de l’île. On ne peut pas marche vers l’intérieur de l’île.

Après 2 kilomètres, je suis arrivé à la Tour d’Observation ou on peut observer le Chenal du Courant, les grandes battues Tailhander. C’est un endroit de prédilection pour l’observation des canards et de la faune. Je ne me suis pas tant attarder à ce lieu mais il est possible d’y faire un Pique-Nique.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’ai enfin pris le chemin de l’île aux Raisins. Cette île, en hiver et au printemps, est sous l’eau. Cela était quand même impressionnant d’observer la végétation et la faune dans ses lieux. Marchant sur le bord de l’eau dans les quenouilles, observer les grenouilles se sauvant d’un côté et de l’autre sur la trail, savourant le bruit que fait le pic bois dans l’écorce de l’arbre… cela était magnifique. J’étais seule dans la nature. Ce fut une très belle marche !

Continuant sur l’île de la Commune, j’ai parcourus deux autres kilomètres pour traverser le pont du Chenail La Passe. Étant sur l’île Grosbois, je n’avais plus d’eau et la chaleur était plus qu’insupportable. J’ai quand même fait les 7 kilomètres entourant l’île. Bien entendu, la marche s’est fait sur le même sentier que les cycliste.

Revenant sur mes pas, jusqu’à l’ile Sainte-Marguerite, j’avais vraiment envie de boire quelque chose car je commençais à être désidratée. J’ai réalisée que le soleil était très frot et que j’avais, au long de ma marche, peu d’ombre. Ce fût une superbe journée tranquille ou j’ai pu profiter de la nature encore une fois. À la toute fin, je me suis étendue dans le gazon laissant mon corps se reposer un peu.

Publicités