10 Janvier 2014

Ce matin là, nous nous sommes réveillés vers les 07h00. En fait, n’ayant pas vu la région le soir d’avant, on a eue toute une surprise de se retrouver au beau milieu de montagnes ou l’on pouvait apercevoir au loin des forêts luxuriantes. Il ne faisait pas si beau, beaucoup de nuage et quelques pluies fines venait nous rendre visite alors que l’on démontait nos tentes.

Après avoir rangé nos tentes et préparé nos sacs, nous avons été invité chez le Chef du Village pour y déjeuner. Marchant tranquillement vers le village, on croisait des habitants qui d’une coup, arrêtait de faire leur activité pour nous observer tout comme nous on le faisait pour eux. C’était vraiment indescriptible comme moment. À tour de rôle, nos collègues s’installèrent tranquillement dans le salon (ou la cuisine), (ou la chambre à coucher) de la maison principale. Nos guides y étaient tous et aidait à la préparation du déjeuner. Ce repas était gastronomique et l’un des meilleur (dans les Home Stay bien sur).

Chaque famille du village ont contribué à la nourriture. Il y avait beaucoup de riz collant mais sous diverses saveurs. Plusieurs plats de légumes y étaient accompagné aussi de viandes de poulet. C’était très bon et j’aimais cela (surement à cause de la diversité des plats) Pendant le déjeuner, je me suis amusé avec le policier en essayant déparler le vietnamien avec lui. Il était très surpris et très content de voir qu’une canadienne pouvait dire quelques mots. J’étais vraiment gênée ! Petit déjeuner terminé, on décide de commencer la logistique pour les porteurs pas porteurs (expressions que l’on s’est donné tout au long du voyage) Nous avons profité pour observer aussi les gens du village.

C’était vraiment intéressant de voir la dynamique des gens. D’une part, les femmes se tenait ensemble et fumait la pipe (d’ailleurs certaines n’avaient pas de trop belles dents….ou d’autres pas) … c’est leur coutume faut croire. Les enfants eux jouaient non loin tout en nous observant, certains étaient peu habillé voir même sans culotte (pour les plus jeunes). Il a été un peu difficile de gérer les hommes qui se portait volontaire pour porter quelques équipements. En fait, ils sont habitués à porter de gros sac de riz sur leur dos et nos équipements ne faisait pas l‘hunanimité. Ce sac est vraiment robuste ! Il est confectionné avec du tissus au niveau des épaules pour y faire des ganses afin que les villageois puisse les mettre sur leur dos (comme des sacs à dos).

Après près de une heure à essayer de trouver des solutions, les porteurs pas porteurs étaient fin prêt à partir avec nous. Si je me souviens bien, il y avait près de 10 personnes qui nous ont accompagnés. Disant au revoir aux familles du village, nous avons quitté le village pour se rendre tout près d’une route principale ou un marchand Vietnamien vendait des items. Certains de nos compagnons québécois ont donc acheté des Bas (du style à la Peter Pan) pour couvrir les jambes à l’affût des sangsues lors de notre périple. Une chance que j’avais amener mes guêtres !

Le début de la première journée de randonnée était non loin de la. Nous avons traversé des rivières afin de se rendre à un premier village Pako ou nous avons été observé par les enfants du village. D’ailleurs Kouka, notre guide, nous expliquait les coutumes, les superstitions des gens de ce village. C’était très intéressant au fait ! Il nous a d’ailleurs montré une maison typique ou toute une famille entière pouvait y habiter.

Cela devait être assé difficile de cohabiter une dizaine de personne la dedans. Déjà seule dans mon appartement c’est en masse ! Nous avons continué notre chemin vers un deuxième village toujours en traversant une grande rivière. Étant dans la période sèche, l’eau était très base. Pour le meilleur en fait car certaines parties nous arrivait aux cuisses. Le deuxième village Pako était aux abords d’une rivière. Les enfants venaient tous à notre rencontre. C’est dans ce petit village que l’on a pu observer une école dite  »désuette » comprenant qu’un seul tableau noir. On a d’ailleurs observé la confection du Lao Lao typique du village. C’était très rustique et intéressant. Certains en ont même profité pour en acheter à la dame. Je sentais que les prochains jours allaient être intéressants hihihi !

Après avoir salué les gens et le chef du village de leur accueil, nous avons poursuivis notre chemin en traversant encore et encore des rivières. C’était intense ! On a fait un petit arrêt pour manger sur le bord de l’eau. Un petit dîner bien simple de Soupe au Choux mélangé avec du Cury et du lait de Coco en poudre. Après m’être servis 3 bols, je crois que c’était pile poil dans mes goûts ! Quand je pense encore que j’avais rien mangé dans la partie Nord du Laos … Nos porteurs eux s’installaient non loin de nous et mangeait du riz collant bien entendu. Pas questions de partagez la bonne soupe ! hihihi On a poursuivis notre chemin jusqu’au 3e village ou l’on pouvait à notre guise se promener libre comme on voulait. Emmanuelle et moi ont à fait un Pit Stop ‘pipi’ derrière une bâtisse ou on faisait chacun notre tour la garde. Je dois avouer que ce n’était pas toujours facile de faire ses besoins loin des gens. J’ai rarement rencontré des toilettes pendant mes excursions en fait. Au 3e village ils fêtaient le temps de la récolte. Plusieurs villageois étaient sous l’effet du Lao Lao et s’amusait. Notre chemin s’est terminé par une dernière traversée de rivière pour finalement marcher en montagne.

 

Il y avait une bonne ascension pour se rendre en jungle mais ensuite la randonnée était facile. Après cinq heures de marche, nous nous sommes arrêtés sur un site ayant du sable fin tout près d’une rivière. Nos porteurs eux n’ont cependant pas arrêté car nous étions proche d’un ancien village dont certains des membres qui nous accompagnaient y habitait autrefois. Le gouvernement à auparavant décidé de déplacer le village plus près des routes laissant donc à l’abandon le village. La croyance est que certains esprits hante encore ce village fantôme et personne ne voulait rester près du village par peur de déranger ou se faire déranger par les esprits. Nous avons donc installé nos tentes, sortis nos équipements et pris le temps de se laver dans la rivière avec le sarong…. ok ok … se mouiller la peau tranquillement. L’eau était tellement froide que finalement, je n’ai que lavé mes cheveux pour la deuxième fois en voyage. Oui oui vous avez bien entendu, 19 jours pour laver une deuxième fois ses cheveux.

Le soir arrivé, nous avons mangé du macaroni, sauce tomate avec du fromage. C’était vraiment bon pour notre premier repas à la québécoise. Le ciel était clair et on pouvait facilement regarder les étoiles. C’était une belle soirée autour du feu de cuisson. Nous avons discuté, lavé les plats et plusieurs se sont couchés ensuite. Pour ma part, 22h00 j’étais installé dans mon sleeping bag en train d’écrire mes mémoires de voyage.

 

Pour suivre et découvrir la suite cliquez sur Voyage en Asie Laos, Suite de la longue Randonnée dans le Parc National Xe-Xap (Jour 20)

Pour voir les photos intégrales du voyage vous pouvez visiter mon Album Photo Voyage au Laos.

Publicités