08 Janvier 2014

07h00, on se lève en gang pour le petit déjeuner. Petit pain frais avec de la confiture est au menu. Dire que je m’ennuyais du riz collant … (soupir!) Tranquillement, on débute les préparations de nos sacs pour quitter ce Village fort sympathique. On s’installe dans le Mini-Van et on quitte pour notre prochaine destination. En fait, notre guide attendait des nouvelles de gens du gouvernement qui viendrait nous chercher pour aller dans la région protégée Xe Xap longeant la frontière Vietnamienne. En fait, les deux prochains jours sont assez tranquilles et on retrouve seulement que du transport pour faire notre dernier trek (le plus intéressant) du voyage.

Nous avons du arrêter dans une station touristique pour entrer en contact avec les gens. On nous a informé que dernièrement le chemin que nous devions prendre était bloqué et qu’il fallait trouver un Plan B. Après quelques minutes nous avons tous convenus que l’on séjournerait une journée à Ban Phin en attendant notre autre moyen de transport. Je me souviens très bien de cette journée chaude et humide. Il faisait très beau et malgré les embûches que l’on avait, j’étais de bonne humeur. Ban Phin est un village bien simple ou l’on retrouve marchés et restaurants. Patrick et moi avons tenté le tout pour le tout de visiter une place fermée au public. Petits gamins intrépides que nous étions cette journée la. Nous avons traversé une clôture et avons observé la gigantesque statue de deux soldats, vue une murailles de sculptures gravées dans la roche et avons observé de près un hélicoptère tout rouillé qui date de la Guerre.

Après cette petite excursion trippante au boute, on a rejoins le groupe sur la rue principale du village. Nous avons décidé de manger un peu avant d’avoir d’autres nouvelles de nos amis. Morceaux de viandes (porc), riz collant et soupe. Un repas bien habituel quoi ! On a savouré de bons moments ensemble. Ne sachant pas quand notre moyen de transport viendrait nous chercher, on a décidé de séjourner l’après-midi au Keota Guest House sur le bord de la route principale. En fait c’était une belle place ou on pouvait y retrouver plusieurs chambres. Nous avons pris deux chambres ou nous avons mis tout nos équipements, sacs et avons profité pour laver notre linge dans le lavabo de la toilette. Laissant sécher nos bas au gros soleil, certains en ont profité pour se coucher, boire du Lao Lao, lire et encore. Dans mon cas, j’ai profité du soleil.

Quelques heures ont passés, on a donc improvisé un jeu assez rigolo. Si je me souviens bien, c’était un truc de Samouraï ou Ninja. Nous étions tous en rond et nous avions une chance de toucher notre voisin en se déplaçant d’un pas et ainsi éviter (toujours avec un pas) notre adversaire. Je dois vous avouer que c’était très drôle …. et pauvre André qui s’est tordu le dos. Au moins, cela nous a fait passé le temps et il était déjà l’heure de souper. Nous sommes donc retourné au village prenant de la nourriture et surtout un dessert bien particulier. Si je me souviens bien, il y avait du lait de coco, des jelly et je ne sais plus trop, asser bizarre comme recette mais très bon au goûté !

Delphine, qui depuis à très bien fait son boulot tentais de rentrer en contact avec nos nouveaux amis. Malheureusement, il était déjà 21h00 et nous avons donc décidé de rester pour la nuit. La gang s’est mis à jouer au  »petit cochon » rires aux éclats étaient de la partie. Je me suis pas tant attardé à veiller tard. J’ai gonflé mon matelas pour y dormir dessus (oubliez le confort avec les matelas du Guest House, ils sont plus dur que le plancher même). Vers les 01h00, nos amis sont arrivés à bon port.

 

 

 

09 Janvier 2014

Cette journée fût une journée de transport. Nous nous sommes levés très tôt pour décider le chemin que nous allions prendre. Nous avons eue un cocus de groupe et Delphine nous à offert deux choix ! Soit nous passons par l’autoroute offrant peu de paysage et nous laissant beaucoup de temps devant nous OU que nous passons dans des chemins cahoteux, villages inconnus, pendant plus de 12 heures ne sachant pas combien de temps cela prendrait (en fait, cela nous à pris 15 heures). Notre gang d’intrépides à décidé de vivre l’expérience du voyage inconnu.  OH YEAHHH !

Tranquillement Delphine nous présente à nos nouveaux guides pour la dernière expédition dans Xe Xap.  »Sabai-dee » et on monte dans notre camion (moyen de transport plus luxe que nos cage à poules) !

Notre traducteur se prénommait Kouka, un gars bien sympathique toujours en train de rire et une personne très utile pour nous renseigner sur les villages, coutumes, végétation etc, etc. Soulygnan est aussi un traducteur bien sympathique, il s’occupait souvent de gérer les interactions entre les villageois et nous. Mon préféré, Bieng Xai, policier qui nous a escorté tout au long de notre périple était sans nul doute le clown de la gang. Toujours en train de jouer de mauvais tour, de dire des niaiseries, c’est avec lui que j’ai eue énormément de fun. On a même discuté en Vietnamien ! Il était bien surpris hihihi ! Nous avons stoppé dans un petit village ou nous avons pu observer un pont qui a été bombardé pendant la Guerre. Cela était impressionnant d’être sur les lieux ou un événement majeur de notre histoire ait eue lieux. En marchant dans le village, Kouka nous a montré une bombe fraîchement découverte dans le village. Nous nous sommes approché bien entendu, maudite gang de curieux !!! Justement, on nous a informé que l’organisme COPE viendrait s’occuper de déminer la bombe dans les semaines suivantes. Nous avons donc repris notre route, traversant des rivières, des savanes, des régions ressemblant à l’Afrique. J’étais bien, je ne voulais pas dormir et manquer ses paysages.

Bien que peu d’entre nous ait dormis suffisamment la nuit dernière, plusieurs se sont couchés dans les sacs étendu au sol. cela semblait confortable malgré les remous que l’on avait dans le camion. Je crois que si j’avais à passer une autre journée comme celle la, je l’aurais fait sans broncher. Nous sommes arrivés dans un petit village ou nous avons dégourdis nos pieds. Ne me demandez pas le nom du Village, je n’en sais rien ! Perdu au milieu de nulle part, c’était excitant ! Emmanuelle et moi avons visité les quelques marchés longeant la route et avons demander à une dame d’emprunter des toilettes. La dame tentais de me parler mais je n’y comprenais absolument rien, c’était comique. Je ne faisait que dire  »Sabai-dee » hihihi. Quelques provisions ont été faites et nous avons repris encore un long chemin pour arriver à notre village. Le ciel commençait à s’assombrir tranquillement et le froid à commencé à nous envahir. Polar sur le dos, j’étais encore d’attaque pour le voyage. Observant la lune au loin et les quelques montages qui pointait le bout de leur nez au loin, j’étais simplement heureuse d’être la. Quelques heures plus tard (oubliez pas que nous avons fait 15 heures de route) j’ai commencé à sentir la fatigue me prendre et je me suis couché en petite boule dans les sacs au fond du camion. Je n’était pas la seule, tous se sont couchés !
À 23h00, nous étions arrivé au village. Nous avons descendu nos équipements du camion sachant que nous l’utiliseront plus. Pendant que Delphine se présentais au Chef du Village avec Kouka,  Soulignan et Bieng Xai, nous avons installés les tentes dans un coin reculé du village. Ce fût très rapide avec l’équipe du tonnerre que nous étions et disons que la nuit fût courte. Ne sachant pas ou nous étions, ni à quoi le village ressemblait, nous avons eue la surprise que le lendemain !

Pour suivre le début de notre dernier Trek il suffit de cliquer, Voyage en Asie Laos, Début de la longue Randonnée dans le Parc National Xe-Xap (Jour 19)

Pour voir les photos intégrales du voyage vous pouvez visiter mon Album Photo Voyage au Laos.

Publicités