Les trois derniers jours de mes vacances ont été les plus intenses qui soient. N’ayant jamais fait de randonnée en longue distance et de camping en pleine forêt pendant trois jours, j’allais justement réaliser cet exploit qui a totalement changé ma vie. Toujours dans mon séjour dans l’Ouest Canadien, il me reste que 4 jours avant de revenir à Montréal. Je voulais vivre cette expérience et mon frère est disons l’expert en la matière.

Lors de cette escapade nous étions 3. Mon frère, son ami Chris et moi. On a pris le voiture pour se diriger au Stratchonia Provincial Park, l’un des plus beau Parc Provincial situé au centre de l’ile.  Le parc se trouve à 9 km à l’est de Gold River et à 25 km à l’ouest de Campbell River. Le parc a une superficie de 2458 kilomètres carrés et contient un groupe de montagnes appelée les Montagnes Elk River. Il contient les plus hauts sommets de la chaîne de l’île de Vancouver.  Le parc est une destination populaire pour les randonneurs et les alpinistes, ainsi que les nageurs, les canoéistes et les kayakistes. Il ya un vaste réseau de sentiers de randonnée dans le parc et comprend des terrains de camping, des sentiers de ski de randonnée et de ski de fond et le ski alpin.

Notre objectif était de faire Big Interior Mountain, un Glacier sur l’île de Vancouver dans le Parc Stratchonia. Il est situé à 42 km au nord de Tofino. Il est le Glacier le plus facilement accessible à partir de Bedwell Lake sur le sentier du même nom.  Nous voici en préparation de notre excursion de 3 jours et 2 nuits !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le sentier est relativement facilement. On traverse quelques ponts et on monte avec un dénivelé constant. Mais avec 50lbs et + sur le dos, je réalise que ce n’est pas comme le Nord-Est des États-Unis. La piste est de 6 km et on gagne 600 mètres d’altitude. Cela prend environ 3 heures au total. Il monte une vallée boisée avec de nombreuses traversées de pont et tombe dans une zone subalpine avec deux lacs et de nombreux petits lacs et ruisseaux. On arrive après quelques kilomètres au Petit Lac Bedwell sur lequel on peut avoir une vue spectaculaire sur le Glacier Mount Tom Taylor. On peut aussi voir les plates-formes pour les tentes. On a arrêté pour manger un petit lunch. Cela nous a fait du bien ! C’était tout simplement magnifique !  Le camping a six plates-formes pour les tentes.

On repars en beauté en continuant notre chemin en direction du Lac Bedwell (premier arrêt au Petit Lac Bedwell), on pouvait appercevoir au loin les Glacier Tom Taylor et Big Interior Mountain. Après quelques heures nous étions arrivé au Camping Bedwell Lake. Nous avons pris 3 plate-forme différente et nous y avons installé nos équipements pour 2 autres jours. Sur ce terrain de camping, il y a 10 plates-formes pour tentes et une toilette.

Le sentier Bedwell est devenu un moyen populaire pour atteindre Cream Lake et d’autres voyages secondaires qui incluent la randonnée sur le mont Tom Taylor et Big Intérieur Mountain, chacun nécessitant une journée complète. De nos plate forme, il était possible de se rendre au Lac pour s’y baigner et profiter du temps. Nous sommes arrivé en après-midi et avons débuté de cuisiner nos repas pour le souper. Voici une de nos vues sur le Mont Tom Taylor.

Au Souper, j’ai mangé un repas déshydraté au Boeuf. Ce n’était pas le repas du siècle mais je peux vous dire que j’ai bien aimé. Je me suis couché tôt le soir pour bien me reposer. La deuxième journée s’annonçait comme l’une des plus intense. J’ai quand même profité de la noirceur pour observer les étoiles. La nuit était très fraiche. Au beau milieu de la nuit, vers les 04 am,  je me suis levée pour aller aux toilettes. Je dois avouer que je n’ai jamais vu un aussi beau spectacle de toute ma vie. Le ciel était remplis d’étoile, tout simplement magnifique ! Je ne voulais pas me recoucher.  À 07 am, je me suis réveillé pour déjeuner et partir à l’aventure du Big Interior Mountain.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le Sentier débute du Camping au Bedwell Lake et se dirige vers Cream Lake. On arrive a une intersection ou l’on continue tout droit pour se diriger vers le Cirque du Big Interior Mountain. Lorsque l’on est arrivé au Cirque, nous avons traversé une petite rivière des eaux glacées provenant du Glacier. Nous n’étions pas seuls. Il y avait un campement au pied du glacier ou plusieurs personnes étaient en formation. Je ne sais pas trop exactement la formation exacte mais elle consiste à apprendre comment se déplacer sur des glaciers, comment secourir les gens dans le besoin à haute altitude. À partir de la, le trajet est moins visible et nous nous sommes débrouillé pour aller directement vers le sommet. Si vous voyez la photo ci-bas, le Cirque du Glacier est au bas (ou il y a de la neige) et ou le campement y était.

La vue était fascinante. C’était immense et je n’en croyais pas mes yeux de voir un glacier d’aussi près. Je n’était qu’a quelque mêtres des crevasses que l,on peut voir dans la prochaine photo. Cela était juste magnifique. On pouvait même entendre l’eau dévaler de la montagne sous la neige (son sortant des crevasses). L’air était frais et la couleur bleue se réflétant de l’intérieur des crevasse donnait tout un spectacle.

Il était parfois difficile de grimper car aucune route était inscrite. Il fallait se fier à notre propre sens de l’orientation et essayer de trouver la logistique par ou passer pour aller jusqu’au sommet. Nous nous sommes égaré. Bien en fait, nous avons pris un chemin plus long. Nous avons contourné la glace par des rochers au lieu de débuter la grimpe sur la glace. Vous allez me dire que c’est dangereux mais ne vous fier pas à la photo d’avant. Si on remarque, un peu plus loin, la neige est plus dense. Nous avons descendu de la pour raccourcir notre chemin. Voila sur quoi nous étions après un bon repas à plus de 1000m d’altitude.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Bon, il fallait quand même se dépêcher. Nous n’étions pas certains d’aller au sommet de la montagne alors nous nous somme donné un temps limite pour 16h00. Il était en réalité 14h30. J’étais un peu stressée car je savais que je retardais le groupe. Jétais la moins expérimentée (première xpérience) contrairement à mon frère et son ami Chris qui en font toute les semaines. Donc, voila ! Nous sommes partis conquérir le sommet du Big Interior Mountain. Si vous voyez la photo ci-bas. Je peux vous dire que cette partie à été les plus horrible que j’ai vécu.

Je n’ai jamais eue autant peur dans ma vie. Nous avons chaussé nos gros crampons d’alpinistes et pris nos Haches de Glace (désolé de la traduction française) mais je préfère de loin Ice Axe. La pente était tellement abrupte qu’il fallait monter en zig-zag et faire attention aux crevasses non loin. Cela était très épeurant et je ne voulais aucunement regarder au loin par peur de perdre pied. Chaque pas était de plus en plus dangereux.

Je devais être fière de tout ca et être bien heureuse mais la peur m’avait pris d’assault. Je ne fesait que regarder mes pieds et ma Ice Axe et me plaindre a mon frère qu’il était fou de m’avoir amené à cet endroit. Il riait tout le temps. Au moins Chris lui m’encourageait hihi ! Pour ceux qui ne savent pas comment était le pente voici une des photos prise par mon frère avant d’être rendus aux rochers du sommet. Hé oui, nous avons passer par la !

Finalement ! Nous avons terminé la partie sur la neige. Mais bon, ce n’était pas tout, il fallait marcher jusqu’au sommet (que l’on voit derrière moi) cela n’a pas pris autant de temps mais un bon 40 minutes de plus pour l’atteindre. J’étais exténuée (je ne pensais pas encore au chemin du retour croyez moi)

Voici un des clichés du chemin que l’on a emprunté pour arriver au sommet.  Dire que nous étions sur la neige à gauche de l’image quelques minutes avant ! Finalement, nous avons atteint le sommet à 16h30 ! Cela était gratifiant et j’étais très contente ! Surtout mon frère, il sautait pratiquement de joie.  Nous avons pris quelque minutes pour contempler le paysage. En fait, mon frère et Chris… j’avais une peur immense que je n’osais pas trop regarder autour. J’avais peur de tomber, de glisser sur une roche, de débouler pour finalement me retrouver au fond de je ne sais ou !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le retour s’est relativement bien fait. Il a été plus rapide que l’allé et nous avons passé directement sur la neige plutôt que de la contourner. Je prenais bien mon temps pour éviter de glisser comme de quoi je voyais mon frère courrir avec ses crampons comme si de rien n’était. Un malade, je vous le dit ! Voici quelques photos de notre voyage de retour, je dirais que tous étaient fatigués et il est clair qu’après 11 heures de randonnée, le souper allait se faire asser rapidement. Si vous voyez la photo, nous avons été jusqu’au pic de la montagne au loin (entouré de neige) nous avons descendu au Cirque qui est plus a gauche (ou vous voyez la neige en bas) et avons esaclader des parois rocheuses pour se rendre ou nous étions.

En continuant encore notre chemin, hé oui, c’était encore très loin ! Nous avons un beau spectacle devant nous. Notez que sur cette image, nous devions nous rendre au Lac. Ca semble loin n’est ce pas ? Oui ce l’était et je ne comprends pas encore comment j’ai fait tout ce chemin la. On peut appercevoir le Mount Tom Taylor à gauche de l’image. On ne pouvait pas voir le campement malheureusement.

Enfin au campement, nous nous sommes dépêché à manger notre souper. Je n’avais pas trop faim à vrai dire. J’ai préféré manger un peu de mon repas mais sans plus. J’ai été discuter avec des Suisses qui étaient eux aussi au campement avec nous. La jasette fût brève et j’ai été me coucher. Je devais me lever tôt le lendemain matin. La nuit était moins humide que la précédente ce qui à aider le lendemain pour ranger nos équipements. Le chemin du retour s’est bien fait. Nous avons parcourus le sentier en 3 heures tout simplement. J’avais disons l’air épuisé.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une des plus belles expérience de ma vie. Je ne regrette rien et j’avais une envie folle de reprendre les randonnées au Québec (plutôt aux US). Pour voir les Photos de cet évènement :  Hiking, BackPack et Alpinisme Big Interior Mountain, BC

Publicités