Ma deuxième journée dans les Rockies à été une des plus mémorables. Je me suis réveillée tôt le matin pour me diriger vers le Lac Maligne, un endroit de prédilection tout près de la ville de Jasper. Maligne Lake est un lac situé au Sud Est du Parc National Jasper, en Alberta, au Canada. Elle est célèbre pour la couleur de son eau, les sommets environnants, les trois glaciers visibles depuis le lac et l’île Spirit, un des endroits les plus photographiés dans le monde.

Le lac est situé à 44 km au sud de la ville de Jasper, et est accessible par véhicule à moteur. La faune est abondante le long de ce lac à haute altitude. On retrouve des Grizzlis, des ours noirs, des cerfs, caribous, des loups, des orignaux sont quelques-uns des plus grands mammifères qui fréquentent la région du lac pendant la saison estivale.

J’ai décidé de  faire Mary Schaffer Loop une petite randonnée de 3.2 km qui s’est fait en 1 heure. Le début de la randonnée se fait sur le bord du lac et se termine en forêt pour ensuite revenir au point de départ. La boucle Mary Schäffer sur le lac Maligne est bien entretenu, et facile à marcher, à l’exception de quelques zones boueuses près de la rive. On peut profiter du paysage à couper le souffle. D’un côté, les 100 m de profondeur eaux cristallines, de pins odorants et des forêts d’épinettes de l’autre côté, encadré par les sommets près de 3000 m de haut de la crête de la chaîne sans fin.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mary Schaffer est un personnage important dans l’histoires des Rocheuses Canadiennes.  Celle-ci fut un voyage à travers le Canada en 1889 qui s’est avéré le point tournant dans sa vie. Elle a entrepris une série d’explorations dans les Rocheuses canadiennes à un moment où il n’a pas été jugé approprié pour une femme de faire. Ses plus célèbres voyages de 1907 et 1908 ont abouti à la redécouverte du lac Maligne. Après cette courte randonnée j’ai décidé d’apprécier la vue superbe du Lac Maligne. Malheureusement, les touristes ont commencé à envahir la place et je n’ai pu profiter de grands moments de sérénité.

Sur le chemin du retour, j’ai pu admirer le Maligne Canyon, l’une des gorges les plus spectaculaires dans les Rocheuses canadiennes. Les parois sont abruptes et en calcaires. Elles plongent à des profondeurs de plus de 50 mètres. Sur le sentier, on peut retrouver des panneaux d’informations et d’histoire des lieux. Sur le chemin, on retrouve des ponts sur lesquels ont peut observer de hauts les gorges. Les premiers ponts sont spectaculaires mais dès le 4e ponts, il n’y a plus rien d’extraordinaire à voir. Le pont #5 est en réparation et à partir de cela, il faut retourner sur ses pas.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Presque l’heure du dîner, j’ai décidé de me diriger tranquillement vers Jasper. Petite ville tranquille, si on enlève la tonne de touristes. J’ai particulièrement aimé ce village, surtout avec un ciel sans nuage. J’ai pu apercevoir plusieurs chaines de montagnes entourant ce village. J’en ai donc profité pour acheter des livres de randonnées de la région et de prendre un petit repas sur le toit du Jasper Pizza Place & Pool Hall. J’ai ensuite acheter de la nourriture pour mes prochains jours en randonnée. La ville de Fitzhugh, en 1911, devint Jasper deux ans plus tard. C’est une petite station qui est entourée de montagnes impressionnantes. On y trouve pas mal de maisons de pierre et de bois. C’est certains que la ville de Jasper est moins chic et touristique que Banff. Il y a peu de boutiques et de magasins et c’est ce que j’ai particulièrement aimé, je ne ressentais aucune pression ni d’achalandage.

L’après-midi fût une de mes plus mémorables expériences. J’ai décidé de faire la montée du Mont Whistlers en randonnée. Le sentier es dans le Parc National Jasper gagne 1200 mètres d’altitude. La distance est de 8km jusqu’au sommet. Il est possible aussi de parcourir 2Km supplémentaires pou se diriger au tramway.  À partir de la zone de vie de montagne, le sentier monte à travers une forêt mixte luxuriante.  En me renseignant, ce type de forêt a été étiqueté habitats fauniques essentiels par Parc Canada. Je dois avouer qu’avec le dénivellation que j’ai rencontré, mon cœur et mon corps en ont eue beaucoup à supporter. On entre ensuite dans une forêt subalpine ou on rencontre des épinettes, pins et sapins, la deuxième zone de vie. Après quelques kilomètres, on se retrouve dans la dernière zone alpine. La vue était superbe, aucun nuage à l’horizon et j’ai pu admirer une vue à 360 degré. C’est un endroit idéal pour prendre mon lunch et profiter du beau temps. Je pouvais voir au loin (à 2 km du sommet) le tramway qi apporte une tonne de touristes. Malgré le nombre impressionnant de gens présents, très peu ont parcourus le 2km pou se rendre au ‘vrai’ sommet. Je dois souligner les pics importants dans les vallées environnantes que j’ai pu apprécier. Le mont Robson, le plus haut sommet des Rocheuses canadiennes à 3954m, Pyramid Mountain, 2766m et le Mont Édith Cavell, 3363m. On peut aussi apprécier de haut, la ville de Jasper. Pour finir, j’ai décidé de prendre le tramway pour revenir. Je ne voulais pas manquer de temps pour voir d’autres endroits aussi magnifiques.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’ai continué ma route vers le Sud pour faire la Trail Path of the Glacier, une randonnée de 45 minutes allant au pied d’un glacier et du mont Édith Cavell.  Le sentier est très facile et tous peuvent le faire aisément. Le chemin Path of te Glacier est un moyen facile de voir de près une grande montagne drapée de glaciers. Le sentier est un excellent endroit pour en apprendre davantage sur la glaciologie et la face nord se lève sur un kilomètre au-dessus de notre tête au sommet de la montagne Edith Cavell  à 3363m.

Après avoir fait cette courte randonnée, le soleil commençait à se coucher. J’ai donc, décidé rapidement de finir ma journée avec les Chutes Athabasca. La taille de la rivière fait l’une des chutes les plus puissantes que l’on trouve dans les parcs nationaux des Rockies. Découlant des glaciers du Icefield Columbia, la rivière Athabasca est le plus grand système fluvial à Jasper. Reconnu pour ses valeurs historiques, naturelles et récréatives, l’Athabasca a été désignée rivière du patrimoine canadien en 1989.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La journée s’est terminée ainsi. Je me suis rendue au Camping ou j’y ait passé une 2e nuit un peu différente des autres. Vers les 22h00, un Gardien du Parc m’a réveillé pour m’avertir qu’il y a des Ours non loin du camping et que tous doivent se coucher à l’intérieur d’un véhicule. Il fallait donc que je déplie ma tente et me couche dans mon sac de couchage à l’arrière de ma voiture.

En cliquant sur le lien, voyez les Photos de la 2e Journée dans les Rockies. Pour avoir une idée de mon séjour en Alberta, vous pouvez voir la 3e Journée dans les Rockies.

Publicités