30-31 Mai 2019

Pour une 7e année voyage mère/fille, nous nous sommes encore une fois offert un magnifique voyage en croisière. L’année dernière, le choix de la destination revenait à ma mère et nous avons fait escale en Italie, Croatie et Grèce. Cette année, c’était mon choix et j’ai privilégié les pays scandinaves ; Danemark, Suède, Finlande, Russie et Estonie. Après trois journées au Nouveau-Brunswick, j’ai rejoint ma mère chez elle. C’est donc le 30 Mai 2019 que nous sommes parties à Montréal afin de prendre le vol Montréal/Copenhague avec une escale à Paris. 17h00 nous étions à l’aéroport et sommes arrivés vers 13h00 le lendemain matin en France. Nous avons continué avec un autre vol et sommes arrivé à Copenhague en après-midi. Au début, on croyait nos vacances commencées jusqu’à ce que ma valise ait été perdue à Paris. Faut croire qu’elle ne voulait pas nous rejoindre … J’ai donc fait des demandes de service afin de la retracer et, une chance, nos cousins français l’ont retracée et lui ont fait un tour d’avion sur le vol suivant.

Le Danemark

2019 est une belle année pour le Danemark. Le Lonely Planet vient de désigner Copenhague comme la première ville du monde à visiter. Pour tirer le meilleur parti de cet honneur, ce petit pays a de grands projets pour l’année. De plus, le drapeau danois à 800 ans et est le plus ancien du monde (15 juin 1219). C’est pourquoi cette année, la pays célèbre un colossal 800e anniversaire pour Dannebrog.  Le roi Waldemar s’est battu lors de la bataille de Lyndanisse, maintenant Tallinn contre les païens Estioniens. Lorsque le combat fut presque perdu, le ciel s’ouvrit et un énorme drapeau (un très grand drapeau) tomba au sol et détruisit les Estoniens. Le peuple danois a reçu son drapeau rouge et blanc. 

Le Danemark figure toujours parmi les trois pays les plus heureux au monde. Le bonheur est étroitement lié à l’égalité sociale et à l’esprit communautaire ; le Danemark réussit bien dans les deux domaines. Le Danemark a un niveau d’égalité élevé et un fort sentiment de responsabilité commune en matière de protection sociale. Les habitants du Danemark paient une des taxes les plus élevées au monde – jusqu’à la moitié de leurs revenus. La plupart des soins de santé au Danemark sont fournis gratuitement au patient. Les étudiants universitaires ne paient pas de frais de scolarité et reçoivent une subvention pour couvrir leurs dépenses pendant leurs études. La garde d’enfants est subventionnée. Et les personnes âgées reçoivent des pensions et reçoivent des aides-soignants qui leur rendent visite à domicile. La plupart des Danois estiment qu’il incombe à chacun de travailler s’il le peut et de payer des impôts pour défendre le bien commun. Si chacun paie sa juste part, un filet de sécurité sociale peut rester en place pour aider les très jeunes, les très âgés et les malades.

Le Danemark a des niveaux de confiance sociale extrêmement élevés. Les gens se font confiance et font confiance à des institutions telles que le gouvernement, la monarchie, les hôpitaux et la police. Ce qui n’est pas trop notre cas. L’idée est que tout le monde doit contribuer à la communauté et qu’en retour, la communauté aidera à prendre soin de tous. Ces valeurs de confiance et de communauté sont profondément ancrées dans la culture et la société danoises et sont enracinées dans l’histoire du pays.

Je dois vous avouer qu’après m’être renseigné sur le pays, j’en suis tombé amoureuse et je dois avouer que ce fut, bien entendu, mon coup de cœur de tout le voyage.

 

Une fois arrivé au Danemark, ma mère et moi avons pris le métro partant de l’aéroport. Le système est très simple et facile à utiliser. Nous n’avions que 3 stations à faire et une fois arrivé au terminal Femøren, nous avons continué à pied quelques mètres pour finalement se rendre à notre hôtel. Nous avons séjourné deux nuits au Park Inn Radisson.

Park Inn by Radisson est une marque d’hôtel qui offre une hospitalité chaleureuse et accueillante à un prix compétitif. Les lits sont confortables, les chambres impeccables, les employés sont souriants et on n’a aucun tracas. L’hôtel Park Inn by Radisson Copenhagen Airport est à seulement 5 minutes de l’aéroport de Kastrup et à moins de 15 minutes du centre-ville. L’hôtel offre un accès facile à l’aéroport et à la ville. L’hôtel Park Inn Copenhagen Airport dispose de 295 chambres, ainsi qu’un bar, un restaurant buffet, un gym et une piscine. J’ai bien aimé l’endroit et le recommande.

Bref, nous nous sommes enregistrés et avons rangé nos sacs de voyage (sans valise ça va plutôt mal) dans la chambre 208. La chambre était bien simple ; deux lits simple et une mini toilette/douche. On aurait dit un petit appartement. Pour deux c’était parfait. Après une bonne douche nous nous sommes couchés 2 heures afin de reprendre un peu d’énergie et s’habituer au décalage horaire. C’est donc en soirée que nous avons marché en sol Danois. Nous avons été surprises du nombre incroyable de vélos stationnés en bordure de route et des nombreux habitants utilisant ce moyen de transport.

Au Danemark, les gens font du vélo par tous les temps et à toute heure de la journée. Les vélos sont utilisés pour le plaisir, les trajets quotidiens, le transport de marchandises et les déplacements familiaux, et les vastes réseaux de pistes cyclables et d’autoroutes cyclables facilitent les choses. Au Danemark, le vélo est l’un des principaux modes de transport. Soleil, pluie, grêle, neige – vous verrez des cyclistes sur le chemin du travail, des magasins ou des événements sociaux. « Le vélo est le meilleur ami du Danois » – en particulier dans les grandes villes danoises offrant un vaste réseau de pistes cyclables. Le saviez-vous qu’au Danemark, neuf personnes sur dix possèdent un vélo, les Danois parcourent 1,6 km en moyenne par jour, Le vélo représente un quart des transports personnels au Danemark sur des distances inférieures à cinq kilomètres.

Nous avons donc commencé notre visite au Kastrup Fortress. Kastrupfort a eu de nombreuses utilisations au fil du temps, une caserne pour la défense allemande, un parc d’attraction, il est possible de faire de la randonnée dans les espaces verts tout en apprenant de son histoire. L’ancienne usine raconte l’histoire militaire du fort dans le cadre de la Fortification de Copenhague. Mais l’histoire de Kastrupfort ne s’est pas terminée suite à l’abandon d’une partie de la forteresse maritime en 1920. Dans les années 1930, le fort était un parc d’attractions plein de vie et de bonheur. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, la force d’occupation l’utilisa comme caserne pour les forces allemandes. 

Ensuite, on a continué notre marche au Amager Strand Park. Cet endroit comprend la plus grande plage de Copenhague et ce, à seulement 5 km du centre-ville. Amager Strandpark a un lagon, un parc urbain et de nombreuses activités toute l’année. En plus des magnifiques installations, Amager Strandpark propose de nombreux événements et activités culturels et passionnants tout au long de l’été. Amager Strandpark offre des d’activité gratuites comme un panier de basket, un terrain de beach-volley, un but de football et un pavillon d’entraînement. C’est aussi un paradis pour ceux qui souhaitent nager en mer, faire de la planche à voile et du kitesurf. Il est aussi possible de louer un kayak, un SUP, canoës et pédalos. Il y a de grands terrains de beach-volley, des zones gazonnées pour les jeux de ballon, des tables à pique-niques, du divertissement et des jeux pour tous. 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Après une longue marche, nous sommes revenus à l’hôtel. La fatigue se faisait sentir et nous avions décidé de manger au buffet du Park Inn Radisson tout en planifiant notre première journée complète au Danemark.

Croisière Scandinave – Copenhague, Danemark, 1er Juin 2019

 

Publicités