15 Juillet 2017

Me restant que deux dernières fin de semaine en Saskatchewan, mon nouveau partenaire de vie et moi avons décidé de visiter d’autres endroits cachés en Saskatchewan. Chaque soir de semaine, Clayton et moi prenions une marche aux alentours du Centre de Formation et discutions à chaque fois de nos prochaines destinations. Nous étions un peu à cours d’idée car toutes les accommodations étaient réservées dû à la saison touristique. Pendant notre escapade, j’ai fait une recherche sur Google et trouvé un endroit fort bien intéressant. Au début, Clayton semblait un peu retissant mais j’ai réussis aisément à le convaincre de séjourner au Ghost Town Blues pour la fin de semaine. Lors de notre recherche, la majorité des accommodations étaient réservées à l’exception d’un endroit disons…. assez inhabituel pour dormir …. Je ne vous en dis pas plus … Le Vendredi, après les cours, on s’est sauvé l’enfer et nous nous sommes dirigés au village de Maple Creek. Pour s’y rendre par la Highway 1, il faut emprunter la sortie de la route 21 en direction Sud (Maple Creek), de là, on passe dans le village afin de prendre la 271 en direction Ouest. Il ne faut que moins de 3 km avant d’arriver à une affiche montée sur une carriole au bord de la route avec le nom du Village de Ghost Town Blues. Une fois arrivé, nous étions charmé par cet endroit et … au combien de fois je ne pense qu’à y retourner.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ici, à Ghostown Blues, vil est possible de découvrir la beauté organique qui reste dans l’artisanat préservé dans des hébergements uniques et de haute qualité. Quoi de mieux que de s’assoir près du feu et de profiter de la solitude tranquille des lieux en appréciant de magnifiques coucher du soleil. Cet endroit nous fait découvrir nombreux bâtiments historiques, des wagons et structures des années pionnières dans les Prairies canadiennes. Le propriétaire Greg a acquis nombreux wagons durant de nombreuses années. Celui-ci a acheté et restauré l’endroit au grand complet. Ghostown Blues est l’un des lieux, sinon le seul au Canada, où l’on éprouve un sentiment de connexion à la terre et à l’esprit des premiers colons. Ghostown Blues est un endroit idéal pour les mariages, réunions de famille, fêtes et pour passer du bon temps en amoureux. 

Les chambres du Ghostown Blues Bed & Breakfast sont un musée vivant de la vie de pionnier avec une touche moderne. Les clients séjournent dans des quartiers historiques des prairies. Le lodge (l’église) sert de zone communautaire et dispose de deux salles de bains modernes, d’un accès Internet sans fil et d’une grande véranda. Chaque matin, un petit-déjeuner chaud est disponible entre 7h30 et 9h30. L’église a été construite en 1912 et servait à la fois d’église et de maison d’école et ce, jusqu’à sa fermeture en 1949. En 1970, le bâtiment a été utilisé pour le stockage jusqu’à ce qu’il soit devenu la pièce maîtresse de Ghostown Blues. Sur le côté à l’extérieur, on y retrouve une cuisine extérieure. Celle-ci comporte un grand comptoir en granit, un évier, 2 réfrigérateurs, ainsi qu’un barbecue complet. Il n suffit que de fournir nos propres couverts et plats. Des casseroles et poêles ainsi que des tasses de café sont fournis.  

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Clayton et moi étions emballés de dormir dans un des plus vieux Sheep Wagon restauré par le propriétaire. Les sheep wagons sont en fait une ancienne version du Véhicule Récréatif de nos jours. L’espace de vie est efficace et bien conçu. On y trouve un lit double, une table escamotable, des bancs intégrés et une zone de stockage sans compter d’un poêle à bois. Les wagons de moutons sont nés au Wyoming dans les années 1870, fournissant une maison sur roues. Les wagons sont devenus une icône de l’ingéniosité de ceux qui ont d’abord colonisé l’Ouest. Il va s’en dire que le propriétaire de l’endroit à fait un travail remarquable en restaurant le wagon Senate.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Je dois vous avouer que c’est un endroit génial ! J’y serais resté encore plus longtemps si ce n’était que de moi. Une fois installés, nous avons grignoté au bar et avons séjourné dans la grande salle de l’église à l’abri de la pluie. Nous avons joué à des jeux de société et pris grand plaisir à profiter de ce superbe endroit. Notre première nuit dans le sheep wagon s’est parfaitement déroulé. Une expérience unique à découvrir absolument !

 

16 juillet 2017

Après une bonne nuit de sommeil, Clayton et moi avions profité du petit-déjeuner en compagnie du propriétaire de l’endroit. Nous étions emballés de son parcours de vie bien remplis. Je me souviendrais toujours de sa grande gentillesse et de son dévouement à Ghost Town Blues.

Une fois le déjeuner terminé, Clayton et moi étions prêts pour de nouvelles aventures. Nous sommes partis en direction des Cypress Hills Center Block en Saskatchewan. Le Parc Provincial est situé à 31km du Village de Maple Creek, il ne nous a suffi que de prendre la 21 en direction Sud.

La majorité des installations et des services du Parc sont situés dans l’édifice du Centre d’informations situé à l’entrée principale de Parc (route 21). Sur le site, on y trouve 5 terrains de camping et plus de 27 km de sentiers donnant des points de vue panoramiques. Clayton et moi avions commencé par faire le tour du Lac Loch Leven en voiture et décidé de commencer quelques randonnées.  Nous avons commencé par le sentier Whispering Pines Trail situé à l’intersection de Ben Nevis Dr. et Ben Voirlick Dr. Quelques places de stationnement sont disponibles au début du sentier. Nous avons traversé une forêt de pins. L’endroit dégageait une merveilleuse odeur faisant penser à ma jeunesse. Nous avons profité de la belle température et observé les environs des quelques points de vue le long du sentier. Il ne nous a suffi que de 30 minutes pour parcourir le sentier au complet.

Suite à cela, nous avons repris la voiture et sommes dirigés aux limites Nord-Ouest du Parc afin de faire le sentier Native Prairies Trail qui nous transporte dans des plaines sauvages et de voir les prairies du haut de deux point de vu différents. 20 minutes plus tard, nous sommes arrivé au premier Look out Point.

Ainsi qu’au Bald Butte a 1276 m d’altitude !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Bon, il était maintenant temps de faire un autre sentier…. Situé aux limites du parc, le Native Prairie Trail est un sentier de 2km dans lequel on marche dans un habitat de prairie indigène très spécial. Affectée par les changements saisonniers de la sécheresse, de la pluie, du pâturage et du feu, ses prairies protégées par le Parc, sont constamment en évolution.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Voulant à tout prix visiter de fond en comble le Parc, Clayton et moi sommes entendus pour faire quelques pas sur la Trans Canada Trail. Nous ne l’avons pas fait au complet car le temps filait à toute allure. Ayant passé la journée au soleil, nous étions prêts à se rafraîchir un peu à Ghost Town Blues. Nous avons repris la route pour retourner à notre Sheep Wagon et après avoir enfilé nos maillots, nous sommes partis en direction de la piscine municipale de Maple Creek. Nous avons payé 5$ pour y entrer et nous nous sommes baignés une bonne heure tout en savourant nos Palm Bay camouflés dans nos tasses à café au bord de la piscine. Malgré que nous ayons un bon moment, nous avons écourté notre activité en voyant de gros nuages sombres au loin. Clayton et moi avions la même idée, revenir au village de Ghost Town Blues avant la pluie battante. Clayton a donc préparé le souper au Bar alors que je préparais la table et les drinks et m’amusait à flatter les petits chats sauvages du village. Nous avions eu un méga souper avec saumon, maïs, légumes, riz quinoa et fromage et sans compter le vin qui était délicieux !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Au souper, dame nature s’est déchaînée et nous en fait voir de toute les couleurs. Orages violents, pluies torrentielles et vents se déchaînant, nous avons été aux premières loges de ce magnifique spectacle de la nature tout en dégustant notre repas.

Les orages terminés, nous nous sommes promené dans un petit chemin de bouette. Clayton de mauvaise humeur, boude et fais la baboune car il a plein de boue sous ses sandales. Je prends quelques clichés du coucher de soleil à l’horizon et on revient au village. On rencontre 3 filles de la région qui ont loué une cabine et on passe une soirée à discuter de tout et de rien. Nous avons donc pris le chemin de retour vers notre wagon et profiter de la place pour une dernière nuit.

 

17 Juillet 2017

Dernière journée dans les environs, il fallait se réveiller tôt pour partir vers de nouvelles aventures. Clayton et moi avions fait notre check-out. Nous nous sommes dirigés vers le nord- ouest de la Saskatchewan vers un lieu hors de l’ordinaire. Vous ai-je déjà dit que la Saskatchewan recèle des trésors cachés ? Et dire que l’on a vu que peu depuis les 3 derniers mois… À 3h30 de route, nous somme arrivé au village de Leader.

Ayant des idées un peu folles, j’ai invité Clayton à chercher d’autres statues (Monuments de la Saskstachewan) au travers de la ville. Un peu découragé de mes projets farfelus mais combien heureux de pouvoir chasser ses petites attractions avec moi, Clayton me suit (il n’a pas le choix)  dans mes folleries. Nous en avons trouvé plusieurs et après cette escapade, on a continué notre chemin vers l’est, au Centre d’Interprétation du Great Sand Hill.

Le Great Sandhill contient l’un des plus vastes dunes de sable actives au Canada. C’est une zone protégée qui se trouve dans la réserve écologique Great Sandhills qui couvre environ 1 900 kilomètres carrés. Les dunes de sable sont toujours en mouvement et créent un paysage en constante évolution. C’est un paradis pour observer les oiseaux, photographier la nature et s’amuser dans le sable.  On peut se rendre dans cette réserve soit à 27 km au sud de Sceptre, à 137 km au sud de Kindersley ou à 159 km au nord-ouest de Swift Current. 

Nous avons pris un chemin de gravier partant de la ville de Spectre. De la route 32, nous avons tourné à droite sur la 2e route de gravelle à l’est du Centre d’Interprétation. La route mène directement à la réserve. Il y a d’autres chemins possibles par contre, celui-ci est le plus direct. Après quelques kilomètres sur cette route, nous avons trouvé un parking avec une signalisation des sentiers. Véhicule stationné, nous nous sommes préparés pour une autre aventure. Mis à part les dunes pittoresques, nous avons vu de près « Boot Hill ». C’est une sculpture (Monument de la Saskatchewan) faite de de bottes de cowboy qui a été érigé par un fermier local. De près, il est possible de voir quelques nids d’oiseaux à l’intérieur des bottes…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous avons marché, marché et marché sur des dunes de sable ne sachant trop ou aller. Le vent était intense et violent. Il balayait le sable nous donnant l’impression d’être sous une tempête de sable. On avait de la misère à voir au-devant. Je me sentais comme dans les films d’action mettant en vedette un couple perdu dans le désert. On a grimpé une montagne de sable et j’ai finalement décidé d’enlever mes souliers pour sentir la chaleur du sable sous mes pieds. Que de bonheur !

Après avoir marché dans le désert pendant près de 2 heures, nous sommes retournés à la voiture. Étant donné que j’étais dans ma dernière semaine de formation, ma famille venait me rendre visite à ma cérémonie de graduation. Mon frère, qui habite la Colombie-Britannique, a traversé les rocheuses pour me rendre visite dans les prairies. Nous nous sommes donc donné rendez-vous dans un Parc Provincial situé non loin de Régina. Le Parc en question est Saskatchewan Landing Provincial Park.

Revenant sur nos pas, on a repris la 32 direction Est en direction du Parc Provincial. De Spectre, il faut compter environs 115km. Clayton et moi avions fait quelques stops en chemin soit pour visiter une maison abandonnée.

et pour y voir d’autres Monuments de la Saskatchewan au village de Cabri.

Clayton et moi avions attendu mon frère avant de visiter le Parc. Une fois tous réunis, nous nous sommes dirigés à la plage. Nous avons pris quelques temps pour se rafraîchir dans le Lac Saskatchewan Sud. J’ai donc présenté Clayton à mon frère et nous avons discutés de nos dernières aventures en Saskatchewan ensemble.

Situé à cheval dans la vallée de la rivière Saskatchewan à l’extrémité ouest du lac Diefenbaker, le Parc Provincial Saskatchewan Landing est un endroit idéal pour tous. Il se trouve à Stewart Valley, à environ 50 kilomètres au nord de Swift Current. Celui-ci comprend un certain nombre de sentiers d’interprétation et de sites historiques, y compris le Goodwin House, qui abrite aujourd’hui le centre des visiteurs et le centre d’interprétation du parc. Goodwin House, a été construit en 1897 par Frank Goodwin, un ancien officier de la Police à cheval du Nord-Ouest. La plage principale est située du côté ouest du parc, c’est un endroit idéal pour profiter d’une chaude journée d’été.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le parc abrite trois sentiers: le sentier Rings, Ruts and Remnants (2,6 km), le sentier Ridges and Ravines (1,2 km) et le Prairie Vista Trail (sentier de base de 2,1 km, randonnée de 3,5 km jusqu’au belvédère). Pendant des siècles, Saskatchewan Landing a été un point de passage naturel sur la rivière Saskatchewan Sud. Les peuples autochtones, les cargos de traille, les arpenteurs du gouvernement, les colons européens et la Police à cheval du Nord-Ouest ont tous passé par là. On peut passer près de 2 heures sur le sentier Rings, Ruts and Remnants Trail, ou l’on peut marcher parmi ses anneaux de tipi, cairns de pierre des peuples autochtones qui habitaient cette vallée de la rivière et vestiges des propriétés des anciens colons.  Le sentier Ridges and Ravines est situé au nord du terrain de camping Bearpaw. C’est une randonnée de 45 minutes qui nous mène à travers les caractéristiques géologiques et géographiques du parc. On peut donc par ce sentier, apprendre comment les ravins et crêtes se sont créées.

 

Dans notre cas, nous avons opté pour le sentier Prairie Vista. Nous avons exploré la diversité de l’écosystème des prairies. Ce sentier de cinq kilomètres offre une vue imprenable sur la vallée de la rivière Saskatchewan Sud et sur le vaste ciel des prairies. Nous avons emprunté  le sentier Spur qui monte à un point de vue sur la vallée ainsi qu’une vue imprenable sur des collines escarpées. C’est un endroit de prédilection pour observer des cerfs, des oiseaux et d’autres animaux sauvages qui affluent au fond de la vallée. Malheureusement, nous n’avions pas eue cette chance mais que dire de la vue … oufff !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le temps filait encore et encore à toute allure. Comme je disais avant, ma famille venait me rendre visite en Saskatchewan pour célébrer ma réussite de ma formation pour un nouvel emploi. Alors que mon frère arrivait de la Colombie-Britannique, ma mère elle, arrivait du Québec. Elle séjournait à Régina et nous attendais pour le souper. Nous sommes donc repartis en direction de la BELLE VILLE de Régina en fin d’après-midi et avions mangé au restaurant.

C’était ma dernière fin de semaine en Saskatchewan …. …. …. ….

 

Publicités