7 Juillet 2017

Ayant une journée de congé de formation, j’ai décidé de visiter le sud de la Saskatchewan en attendant que Clayton termine ses cours afin de trouver d’autres Monuments de la Saskatchewan. Je me suis dirigé au village de Montmartre afin de voir une réplique de la tour Eifel, passé par le village de Minton pour m’arrêter devant un immense inukchuk et finalement repris la route en me rendant à l’extrême Sud de la province pour voir une petite attraction nommée Castle Butte.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Sur la route, les champs s’étendent sur des kilomètres, on y retrouve des fermes entourées de granges et de machinerie. Juste à quelques kilomètres au sud de Bengough, je suis finalement tombée dans la vallée de Big Muddy. La vallée elle-même, avec ses couches rocheuses exposées sur les collines et ses formations incroyables, ressemble étrangement à un paysage du Dakota du Sud et semblable aux Badlands de l’Alberta. De loin, on peut apercevoir une forme qui s’élève du sol. Formé pendant la dernière période glaciaire par l’eau de fonte et ainsi nommé pour son sol rempli d’argile glissante et humide, le Big Muddy. Cette attraction est une relique de l’ère glaciaire. C’est une immense roche d’une circonférence de 0,5 km et d’une élévation de 60 m qui a été par le passé un repère pour les peuples autochtones, la vielle Police à cheval du Nord-Ouest (GRC) et les premiers colons canadiens. Elle est principalement composée d’argile avec des dépôts de charbon. 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’ai décidé de marcher autour de cette grosse roche sortie de nulle part et de la grimper par la suite. L’ascension est relativement facile vers le sommet, ce n’est pas comme si vous aviez besoin de chaussures à crampons et de cordes d’escalade. Les chaussures de course feront très bien l’affaire. La vue depuis le sommet était incroyable, on peut profiter d’un panorama spectaculaire. Après avoir passé une bonne heure au Castle Butte (Big Muddy), je suis retourné sur mes pas en direction de Régina pour retrouver Clayton. De là, nous avons rapidement pris la poudre d’escampette en direction Nord. On se dirige au Parc National Prince-Albert. Nous nous sommes dirigés à 80 km au nord de Prince Albert par les autoroutes 2 et 264 afin de rentrer par l’entrée secondaire du Parc menant au Lac Waskesiu.

Le Parc National de Prince Albert est situé au centre de la Saskatchewan, à à 200 kilomètres au nord de Saskatoon. Bien qu’il ait été déclaré parc national le 24 mars 1927, ses cérémonies d’ouverture officielles ont eu lieu le 10 août 1928, sous la direction du premier ministre William Lyon Mackenzie King. Waskesiu est la seule ville du parc, située sur la rive sud du lac portant le même nom. On y retrouve un parc, des boutiques de souvenirs, des petites épiceries, une station-service, des restaurants, des hôtels et motels, le détachement de la Gendarmerie royale du Canada (GRC), les terrains de camping, trois ports de plaisance, plusieurs plages et aires de pique-nique. Jusqu’à la création du Parc National Grassland dans les années 1980, Le Parc National Prince-Albert s’agissait du seul Parc National de la province.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous nous sommes donc dirigés à notre petite maisonnette. Nous avons fait notre check-in au Armstrong Hillcrest Cabins ou nous avons été très bien accueillis par la propriétaire.  Une fois terminé, nous nous sommes installés et avons visité les lieux avant la tombée de la nuit. Nous avons pris une marche autour du Lac Waskesiu et avons admiré un magnifique couché de soleil. C’était magnifique, nous avons passé un très beau moment ensemble. L’endroit était infesté de moustiques et de petites mouches sournoises. C’était quelque peu désagréable mais nous avons tenu le coup. Pour se gâter, nous avons pris un souper et quelques bières au restaurant Pete’s Terrace Restaurant and Bar. Nous avons eue toute une surprise de voir une pizza aussi chère de toutes nos aventures !

 

8 Juillet 2017

La semaine d’avant, un ami à Clayton, se prénommant Clayton aussi, nous a invité à faire du bateau sur le Lac Candle situé à deux heures du Parc National. Nous avons accepté son offre et avons prévu notre journée en conséquence. Nous sommes donc partis en matinée en direction de Candle Lake, soit environ une heure trente minutes de route du Parc National Prince Albert.

Reconnu pour ses plages de sable, son eau claire et sa forêt environnante, le Parc Provincial Candle Lake est une destination de camping de premier choix et donne de nombreuses possibilités d’activités de plein air. Le Lac, abrite une grande plage d’eau peu profonde parmi laquelle de nombreuses familles peuvent s’y séjourner une journée. Le lac tire son nom d’une légende crie à propos de lumières vacillantes apparaissant près de l’extrémité nord du lac, qui auraient été observées jusqu’à nos jours. Certains théorisent que les lumières sont causées par un gaz émis par du bois flottant en décomposition, plutôt que d’avoir une origine paranormale. Quand même intéressant !

À notre arrivé, nous avons salué Dan, un collègue de Clayton, petit Clayton et sa famille. Nous sommes partis en gang pour faire du bateau et avons passé une excellente journée à profiter  du beau temps et du lac. Nous sommes retournés chez petit Clayton et avons soupé avec la famille. C’était une journée inoubliable. J’étais d’ailleurs très heureuse de passer du temps avec Clayton et ses amis. Je sais que j’ai peu parlé de notre relation depuis quelques temps mais malgré toutes ses aventures, nous avions toujours cette belle chimie.

Nous avons décroché complètement ! Une fois la journée terminée, Clayton et moi sommes revenus au Parc National Prince-Albert et avons joué aux cartes pour une bonne partie de la soirée. La fin de semaine passait trop vite à notre goût…

 

9 juillet 2017

Dernière journée à profiter de l’endroit, Clayton a proposé de visiter le Parc étant donné que notre samedi a été consacrée à faire de la plage et du bateau. Nous avons fait notre Check-out et découvert le Parc National Prince-Albert. Nous avons visité le parc à pied et joué au Golf Frisbee. C’était une première pour ma part et j’ai adoré … surtout que j’ai gagné encore et encore contre Clayton. Pauvre lui !

Le jeu basé sur les règles du Golf mais on y joue à l’aide Frisbee. On doit lancer les disques en direction d’une cible, qui sert de « trou ». C’était à la fois drôle quand on égarait le frisbee au loin et frustrant quand on arrivait pas à mettre le frisbee dans le panier de métal. 

Après notre partie, nous avons pris la voiture et pris le chemin menant à d’autres plages. Nous avons observé plusieurs wapitis se promenant paisiblement dans le village. La route Lakeview Drive est très intéressante, au début on admire la vue du Lac Waskesiu et tranquillement on se promène dans la forêt boréale nous amenant à deux petites plages cachées. Malgré le beau temps, le vent était très présent et frisquet. L’eau… ouff je n’en parle pas. Mettre mes orteils était un cauchemar. Clayton lui ? Bah, il se faisait dévorer par les nombreux moustiques et mouches à chevreuil. Ouin…. pas de chance ce matin. Nous étions un peu… non… NOUS ÉTIONS BIN ÉCOEURER de se faire manger tout rond.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Avant de perdre la raison à cause de ses fichus moustiques, nous avons décidé de partir en direction de Régina pour terminer notre fin de semaine. Je crois que pour nous, l’aventure dans le Nord de la Saskatchewan était bel et bien terminée. En route, je cherchais désespérément une plage ou un endroit où on pourrait profiter de nos derniers moments… En passant Saskatoon, j’ai finalement trouvé la Parc Provincial Pike Lake.

Le parc provincial Pike Lake est principalement un parc récréatif situé à environ 32 km au sud-ouest de Saskatoon. Il est situé à l’extrémité sud de la route 60, sur la rive du lac Pike, un bras mort créé par la rivière Saskatchewan Sud. Le parc comprend un parc aquatique, une plage, un réseau de sentiers naturels, des chalets et un grand terrain de camping, tous situés sur la rive ouest du lac. Ce parc, l’un des plus petits parcs provinciaux de la Saskatchewan. Il existe depuis les années 1960. 

L’après-midi s’est déroulé sur le sable de la petite plage du lac. Bon, il va s’en dire que l’on a déjà vu beaucoup mieux au Parc Provincial Douglas et Danielson. Étant donné que le Parc Pike Lake est situé tout près de Saskatoon, nombreux étaient les visiteurs sur le site. Il y avait tellement de gens qu’il était difficile de se trouver une place de stationnement et un petit coin tranquille sur la plage. Et la plage ? Bien… elle ne faisait qu’un kilomètre de long et était d’un sable rocailleux par endroit. L’eau du lac ne semblait pas trop propre, il y avait beaucoup d’algues et de vase au fond de l’eau. Clayton et moi n’étions pas trop satisfait mais nous avons passé beaucoup de temps sur nos matelas gonflables du magasin 1$ en plein milieu du lac loin de tous.

Nous avons passé moins de trois heures à cette plage et avons pris la poudre d’escampette vers Régina. Une autre belle fin de semaine réussie en belle compagnie. Maintenant, il était temps de retourner à notre centre de formation. Il ne me reste plus que quelques semaines avant de quitter définitivement la Saskatchewan.

Publicités