Depuis 1989, Le Festival des FrancoFolies de Montréal est l’événement idéal pour découvrir la musique francophone ! Lors des festivités, on retrouve près de 70 spectacles en salle et 180 concerts à l’extérieurs. Les spectacles sont gratuits et nous fait vivre la diversité !

Pour plus d’une semaine, les gens se donnent rendez-vous à la Place des Arts, en plein cœur du centre-ville. Nombreux sont les artistes qui font leur prestations devant les touristes et montréalais.

Le 19 Juin 2015, j’ai eue l’occasion de voir Ilam en spectacle sur la scène Hydro-Québec.  Depuis son arrivée à Montréal, ILAM offre un style de musique combinant un mélange de reggae et de blues. Sa voix évoque la profondeur et la puissance d’un peuple nomade dans une atmosphère envoûtante et urbain. ILAM est né dans une famille traditionnellement reconnus comme des universitaires et des nobles. Néanmoins, il a découvert sa vocation de compositeur-interprète très tôt. Avec son désir de partager son expression créative et son univers au monde, il a commencé sa carrière en 2005 dans un groupe de hip-hop, Beneen Squad ou il a enregistré plusieurs chansons.

Cet artiste a été formé à l’Ecole Nationale des Beaux-Arts au Conservatoire de Musique. Il a rapidement appris à jouer de la guitare, ce qui l’a encouragé à commencer une carrière solo. Il a été chaleureusement applaudi et récompensé aux « Vitrine des musiques métissées Locales », un concours de Montréal et vitrine, recevant à la fois le prix du « Favoris du public» et «Favoris de l’Équipe Spectra ».

Toujours dans le cadre des Francofolies, le deuxième spectacle vu en soirée s’est fait en compagnie de Cabadzi.

cabadzi_paysage_emmanuel_ligner

Cabadzi est un groupe musical d’origine nantaise, formé à partir des arts de la rue. Le groupe interprète la violence sociale de notre époque en ayant un répertoire musical très intéressant ou le violoncelle, la contrebasse, la guitare et le beatbox se mélangent parfaitement bien. J’ai particulièrement aimé le solo du Beatbox, c’était hallucinant !

Cette chansons était l’une de mes préférées de la soirée alors que la foule tapaient des mains sur le  »beat » de la chanson… il était difficile au début d’avoir le rythme mais après on se sentais vivre dans la chanson !

 

Pour terminé la soirée sur une note festive, j’ai vu la prestation de Dylan Perron et l’Élixir de Gumbo. Au départ, le nom ne m’inspirait pas tant… mais voyant les nombreux instruments de musique sur la scène, la curiosité à pris part en moi et j’ai décidé de finalement terminer la soirée avec ce bang, qui ma foi, à valu la peine !!!

Voici une des chansons sur laquelle j’ai dansé comme une  »débile » aux Francofolies. Un groupe de joyeux lurons québécois avec qui on a juste le goût de festoyer.

Venant du village de La Motte, en Abitibi, le groupe Dylan Perron et l’Élixir de Gumbo offrent une tasse de bluegrass, une chopine de blues, une cuillère à table de folk et une pincée de celtique. Un groupe amusant, avec qui on ne peut s’ennuyer en spectacle. J’ai trippé solide sur leur prestations !

image

Ayant participé au festival des Francopholies pour la première fois cette année, le festival à su promouvoir les chansons d’expression française et m’ont fait découvrir trois groupes d’artistes francophones de diverses nationalités qui m’ont touché droit au cœur. L’année prochaine j’y serais encore et encore !

Publicités